Newsletter

In brief

Le liadou, un patrimoine vigneron dans la poche

20-06-2017

Plus ancien que le fameux Laguiole, il avait disparu au lendemain de la seconde guerre mondiale du fait de l'évolution des techniques viticoles.
Ce couteau fermant, de poche mais de bonne taille (12 cm), était l'authentique et inséparable compagnon des vignerons du Vallon de Marcillac dans l'Aveyron.
Il doit son nom occitan de liadou - d'«outil à lier» - à son utilisation pour fendre («perner») les branches d'osier et lier a l'échalas le rameau de la vigne pour la taille en couronne, conduite tout a fait spécifique du cépage local, le mansois.
Il servait en fait à tout, aux travaux domestiques, au casse-croûte et à table.

La lame est large (parfaite pour tartiner), pointant vers le bas (en pied de mouton), avec un tranchant quasiment rectiligne. Le manche est galbé. Le liadou s’ouvre et se ferme en deux temps, le talon de sa lame étant carré.
Après une tentative de renaissance à la coutellerie d'Albrac à Laguiole (avec manche en bois d'orgue !), il revient aujourd'hui avec l’entreprise Le Liadou du Vallon ®. Entièrement fabriqué à la main en Aveyron, garanti à vie, il est proposé avec lame en acier (Sandvik 14C28) et manche façonné dans les matériaux les plus nobles, dont le délicieusement odorant genévrier. On le trouve par exemple à Estaing, à la coutellerie de Franck Lison.

www.le-liadou.com

Site par Neteor