Escapade en Châtillonnais

Décidément, l'oenotouriste de Winetourisminfrance.com est compliqué.

Bourgogne d'un côté, Champagne de l'autre, il a l'embarras du choix.

Et le voilà en pays châtillonnais à égale distance de Beaune et d'Epernay, là où se croisent jambon persillé et Epoisses, à Chaumont-le-Bois, village de moins de 100 habitants situé à 12 km des Riceys.

Et ce qu'il boit là, ce n'est pas du Champagne, mais du Crémant de Bourgogne.

La région est d'ailleurs parcourue par LA Route du Crémant de Bourgogne - ce qui semble normal puisqu'une bonne part de la production est faite ici - jalonnée de plus de 70 panneaux dans un parcours de 120 kilomètres sur 23 communes.

Et là aussi notre oenotouriste a le choix : Crémant d’assemblage Pinot noir et Chardonnay, "Blanc de Blancs" ou rosé...

Le Vase de Vix découvert en 1953 au pied du Mont Lassois témoigne de l'importance historique de ce pays bien placé entre Seine, Saône et Rhône, et riche en ressources naturelles.

L'eau d'abord. Les sources de la Seine sont au sud de Châtillon et on compte de nombreuses "douix", résurgences de rivières souterraines, souvent divinisées par les celtes, au pied de la "Cuesta" du Châtillonnais.

Les pierres aussi, et les forêts : un parc national tout proche est en projet.

Le fer enfin, dès le 1er Age du Fer, ressources qui donneront même naissance ici dans les années 1850 à la plus grande entreprise d’Europe, la société Châtillon-Commentry.

La tradition viticole est particulièrement ancienne, comme en témoigne le pressoir et les celliers de l'Abbaye de Molesmes (aujourd'hui propriété privée) où mourut Saint Robert, le fondateur de Citeaux.

La surface du vignoble avait atteint 3.000 hectares lorsque commença son déclin en raison du phylloxéra, mais aussi de la disparition de la métallurgie, et de l'exode rural qui s'ensuivit.

L'interdiction de vendre les raisins aux maisons de Champagne, intervenue en 1911, lui porta un coup fatal.

Le vignoble du Châtillonnais, c'est aujourd'hui 180 hectares sur la côte calcaire (Cuesta), exposée sud sud-est, et composée de divers calcaires, dont les Grèzes (calcaires durs), classés en AOC Bourgogne depuis 1986.

En 1988, Sylvain Bouhelier - l'un des rares vignerons indépendants - s'est fixé comme objectif le renouveau du vignoble Châtillonnais.

Vite rejoint sur l'exploitation par sa femme Anne, il possède aujourd'hui 6 hectares de vignes à Chaumont-le-Bois, mais aussi à Gommeville, Noiron ou encore Vix, et produit vins tranquilles et crémants.

A-côté appréciable, Sylvain est distillateur.

Savez-vous que toute personne peut distiller les fruits de sa propre récolte pour sa consommation familiale ? Comme cela demande un vrai savoir-faire, portez plutôt vos fruits chez Sylvain, qui est aussi agréé par les Douanes pour les formalités administratives.

Il pratique la distillation à repasse, une double chauffe qui donne des eaus-de-vie d'une très grande finesse. Goûtez donc son Marc de Bourgogne.

Anne et Sylvain ont ouvert dans l'ancienne vinée (cuverie) du XVIIe siècle une salle-musée, bien éclairée et enrichie de panneaux pédagogiques sur les travaux de la vigne et les outils de vigneron.

En tant que Guides de Pays de Bourgogne. ils organisent des balades au coeur du vignoble, à la découverte par exemple des cabanes en pierre sèche. Ils connaissent ce terroir par coeur, mais découvrent de nouvelles richesses chaque jour.

Ainsi, Anne rédige actuellement, dans le cadre d'un Diplôme Universitaire, une étude riche et documentée sur "Les Pressoirs du Châtillonnais", des pressoirs innovants nés de l'imagination (fertile et récompensée par l'Exposition Universelle) d'un mécanicien des forges.

Savourez ce coin de nature préservé où prospèrent chevreuils et sangliers, au point de devoir protéger certaines vignes avec des grillages, puisqu'au printemps les cervidés sont friands des jeunes pousses des vignes...

 

Carte du vignoble

A voir, à visiter :
- à la sortie de l'hiver (le 3ème samedi de mars), la Fête du Crémant organisée au moment du Tape-Chaudron, moment carnavalesque. Une occasion de faire connaissance avec la confrérie des Echansons du Châtillonnais.
- le Musée du Châtillonnais, à Châtillon-sur-Seine (où se trouve le Vase de Vix, et qui après déménagement est passé de 400 à 2000 m2)
- la Tonnellerie Cavin, sur rendez-vous au 03 80 96 59 82
- les balades des Guides de Pays
- le Musée Ampélopsis du Domaine Brigand à Massingy

A apprécier, le rare Epoisses au lait cru de la Fromagerie des Marronniers à Origny sur Seine

A lire
- Les cahiers du Châtillonnais - La vigne et le vin en pays châtillonnais, Autour du plus grand taste-vin de l'antiquité - Christophe Suchaut
- le blog d'une passionnée du Châtillonnais

Article from 07-11-2009
Site par Neteor