Oenotourisme : occasion perdue dans le Jura

Article from 12-01-2012

Le sommelier Christophe Menozzi est un grand sommelier (1), et l’un des plus pointus connaisseurs des vins du Jura (2), un guide à suivre en la matière, un esthète pour les accords mets-vins.

Depuis quelques années il portait le projet d’une maison des vins, pour lequel il avait eu le soutien (en 2003) d’Henri Maire lui-même. Une vitrine où acheter au prix propriété, un lieu d’animations pour l’ensemble des vins du Jura…

Une entreprise pour laquelle il fit preuve de persévérance et avait pris un large congé sabbatique.

Lors de la remise de sa médaille du Jura par le Conseil Général en décembre 2010, il avait eu le soutien officiel des élus, et avait cru la partie gagnée.

Il avait trouvé un beau lieu à Poligny avec l’appui de la mairie.

Il vient de baisser les bras en raison du manque d’engagement d’un nombre suffisant de viticulteurs.

De quoi contraster l’image du Jura !

Certes, le vignoble a été distingué par le Prix National de l’Oenotourisme 2009 (pour la Route des Vins du Jura et La Finette, taverne créée par Henri Maire en 1961) et il est aujourd’hui reconnu comme Destination Vignobles et Découvertes.

Les jurés du Festival Oenovidéo ont quant à eux particulièrement apprécié l’accueil d’Arbois, de son maire, Bernard Amiens, et des communes partenaires lors de l’édition 2011.

Rien que sur Arbois, les points d’intérêt (le musée du Château Pécaud, par exemple), et les gens de talent (l’artiste du vinaigre Philippe Gonet, le chocolatier Hirsinger…) sont nombreux.

 

Mais il faut admettre que le Jura et ses vins restent largement méconnus.

La maison Henri Maire, autrefois locomotive du vignoble, s’essouffle.

Après son rachat par le groupe Verdoso Industrie, elle vient de vendre La Finette à une centrale d’achat du textile. Elle a engagé la cession de quelques hectares ainsi que des Deux Tonneaux, maison de vente emblématique en plein cœur d’Arbois.

Et pour ce qui est de la prochaine Percée du Vin Jaune (les 4 et 5 février), habituée à attirer 40.000 personnes, le choix d’une commune de 700 habitants, Ruffey Sur Seille, dont la gare la plus proche est à 15 km, ne manque pas de susciter polémiques et inquiétudes…

 

Quelle communauté de vignerons, quelle région viticole peuvent aujourd’hui se passer de ce lieu incontournable de rencontre avec les oenotouristes, une Maison des Vins ?

Espérons que le plus pitoyable n’est pas à venir, nous voulons parler de la création de plusieurs maisons des vins un peu partout sur le territoire, entre Poligny et L’Etoile, Château-Chalon et Arlay...

 

Quant à Christophe Menozzi, nous le retrouverons à partir du 1er février au Château de Germigney, un macaron, à Port Lesney, près d'Arbois.

 

(1) Meilleur sommelier de suisse romande Ruinart 1999
Meilleur sommelier Jura-Franche-Comté 2000
Meilleur sommelier de l'année 2001 Gault Millau Suisse
Maître sommelier de France UDSF 2001

(2) Il est pourtant d’origine lorraine

 

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor