Oenotourisme : le Vignobles-Express sur les rails

Article from 01-04-2012

Coup de tonnerre dans le monde du tourisme vigneron.

Le premier train oenotouristique partira le jeudi 21 juin de la Gare de l’Est à Paris pour une première grande escapade qui emmènera une centaine de voyageurs privilégiés dans les vignobles de Champagne, d’Alsace, du Jura, de Bourgogne, du Beaujolais, de la Vallée-du-Rhône et du Lubéron.

Il n’y a bien sûr aucune raison pour que l’oenotourisme ne bénéficie pas de la libéralisation du transport ferroviaire de passagers, qui peut désormais être organisé en concurrence avec la SNCF.

Cette première croisière ferroviaire, dont le trajet a été dessiné avec les différents partenaires pour suivre au plus près les collines et les coteaux de vignes, durera douze jours et comprendra sept escales ; Epernay, Ebersheim, Arbois, Nuits-Saint-Georges, Romanèche-Thorins, Tain l’Hermitage, et Pertuis, où se déroulera une grande dégustation conclusive en présence de la presse et de l’ensemble des participants. Une partie du parcours sera effectuée avec une authentique locomotive à vapeur (photo ci-dessus).

Chaque jour, un programme plus que fourni attend les voyageurs : dégustations des meilleures cuvées des appellations traversées, conférences sur la géologie et les paysages, l’ampélographie ou la vinification, l’histoire et les histoires du vin, dîners avec des personnalités du vin, sans oublier une Murder Night avec deux célèbres auteurs de romans policiers.

Chaque étape offrira l’occasion de découvertes des sites oenotouristiques, de rencontres privées avec des vignerons, de promenades en vélo, à cheval ou à pied dans les vignes, et même de survol de vignes en hélicoptère…

Question hôtellerie et confort, « le modèle est clairement le Pullman Orient-Express», affirme sans ambages Vincent Deladret, directeur commercial de la société Vignobles-Express. A vrai dire, ajoute-t-il avec un sourire, les passagers disposent même de douches dans leurs cabines, ce qu’ils n’ont pas dans l’Orient-Express…». Les hôtes qui le souhaitent auront par contre la possibilité de passer une nuit plus « nature » dans un Wine Lodge éphémère au cœur même des vignes de Vosne-Romanée.

Le train comporte un restaurant à la décoration très contemporaine et un bar à vins à l’atmosphère feutrée. Les repas sont élaborés tout au long du parcours par des chefs étoilés. Le personnel d’accueil et d’accompagnement a quant à lui reçu à l’Université du Vin de Suze-la-Rousse une formation spécifique dans les domaines de l’accueil oenotouristique et des patrimoines culturels de la vigne et du vin.

Question prix, il faut compter pour le voyage de douze jours un minimum de 13.700 € (incluant le retour depuis Marseille en TGV). Tous les détails seront prochainement en ligne sur le site www.vignobles-express.com, mais, a priori, il faudra faire vite : 50 cabines (doubles) sont déjà retenues sur les 66 que compte le train…

Renseignements : desk@vignobles-express.com

Winetourisminfrance.com sera évidemment du voyage pour un récit de cette aventure.



Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor