Dix tactiques pour un oenotourisme qui gagne

Article from 15-02-2015

C’était le titre de la conférence donnée devant une salle bien remplie par l'expert André Deyrieux au cours d’un workshop du Salon des Vins de Loire à Angers le 3 février 2015.

Il présentait dix tactiques pour faire de l’oenotourisme – dans un contexte de plus en plus complexe et concurrentiel – un nouveau levier de chiffre d’affaires pour la distribution ou à l’export.

 

L’oenotourisme recèle des techniques et des pratiques qu’il est souhaitable de mettre au service du commerce.

N’a-t-il pas été inventé par des négociants ? N’est-il pas conçu dans nombre de pays anglo-saxons comme un simple « appareil » de vente ? Ne pouvons-nous pas mettre à profit notre oenotourisme « avec une french touch », celui qui dévoile des richesses qui permettent - au-delà d'objectifs de vente à court terme - d’éduquer le consommateur, de lui montrer la richesse du monde du vin, de l’inciter à sortir sans cesse des sentiers connus et battus ?

 

D’où les dix conseils suivants adressés aux professionnels de la distribution…

1° Fixez-vous des objectifs « oenotouristiques »
Montrez la richesse du monde du vin, développez la connaissance des vins, la curiosité, l’envie de découvrir, la profondeur et la gamme des intérêts pour les vins…

2° Sachez repérer les différents profils de clientèle identifiés pour l’oenotourisme
On parle différemment à un amateur de bons moments (les Epicuriens), à un passionné de culture (les Erudits), à un « oenomaniaque » assoiffé de nouveauté et de curiosité (les Explorateurs), ou féru de savoirs pointus (les Experts). (Lire par exemple ICI)

3 ° Utilisez les richesses dévoilées par l’oenotourisme pour faire des vins un vecteur d’imaginaire
Au-delà de la bouteille et du vin, les richesses patrimoniales vitivinicoles constituent la matière première de l’oenotourisme : ils regorgent d’histoires propres à passionner les amateurs.

4° Branchez-vous donc story-telling, racontez des histoires, facteur de différenciation, de mémorisation, de répétition (de buzz)… Le premier événement consacré au storytelling du vin va d’ailleurs se tenir en juillet à Cucugnan : http://levinfaitdeshistoires.blogspot.fr

5° Vendez avec le paysage
Il y a déjà quelques années que l’on sait que le paysage de vignes est un facteur de vente important. Nourrissez-en vos supports de communication !

6° Vous avez certainement des vignes près de chez vous
Emmenez vos clients sur les lieux ! Servez-vous-en pour créer une expérience unique de dégustation ou de découverte. Ainsi, à Paris, il existe nombre de parcelles accessibles. Il y a même un guide intitulé Randonnées dans les vignes de l’Ile-de-France

7° Traitez vos clients en privilégiés
Emmenez vos meilleurs clients plus loin, chez les producteurs, pour leur faire visiter leurs vignobles.

Faites de votre point de vente un lieu oenotouristique
Sans bouger de chez vous, créez diverses activités oenotouristiques : location de pieds de vignes, ateliers d’assemblage…

9° Organisez des concours et faites gagner des séjours oenotouristiques

10° Participez aux événements et fêtes du vin pour vous faire connaître. L’événementiel du vin draine de plus en plus d’amateurs : c'est un mode de promotion aujourd'hui incomparable.

 

Autant d’idées donc pour nourrir et fidéliser vos relations avec vos clients !

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor