Oenotourisme : le vin fun sans passer la frontière

Article from 12-09-2011

 

La remise des Prix du Festival Oenovidéo (au Sénat, le 8 septembre) l’a une nouvelle fois mis en évidence.

Ce Festival qui récompense les meilleurs films sur le vin, qu’il s’agisse de reportages, de fictions, de rêveries, de clips ou de plaidoyers, a montré – comme l’a souligné Roland Courteau (photo), sénateur de l'Aude et Co-président de l’ANEV - une planète vin cultivée, curieuse, chic et émouvante.

Mais aussi une civilisation du vin jeune et drôle.

Les réalisateurs ont parfois moins de 30 ans comme Javier Rodero (« Un ano en pago de los Capellanes », Trophée de la meilleure image) ou Guillaume Bodin, Grand Prix (et « Prix Vin-Santé-Plaisir de Vivre » - tout un programme), avec « La Clef des Terroirs ».

Les films peuvent être hilarants comme le très buzz web petit bouchon de Planète-liège TV (Prix de l'imagination et de la création), et mêler humour et sensualité comme le Système Dumont de Jérôme Guiot (« mention Spécial Clip », et – tout un enseignement là aussi - Prix du Public).

 

Une ambiance sympathique que l’on ressent un peu partout dans le monde. Par exemple en Espagne où les couples sourient sur les publicités en dégustant une bouteille de Ribera Del Duero. Ou encore – comme le souligne le vigneron alsacien Seppi Landmann – en Allemagne, dont les télévisions abondent en reportages conviviaux et festifs sur les vignobles et leurs vins, et où personne ne met un acharnement maniaque à exclure les vins des émissions culinaires ou gastronomiques.

En France, Top chef, MasterChef… tout le monde est à l’eau plate, ce qui explique que le dîner ne soit que presque parfait.

Donc pour voir les films primés, il faudra chercher sur internet ou attendre leur diffusion confidentielle (par exemple aux Best of Oenovideo de Ménerbes).

 

Heureusement, hors spectacle, et en France, l’authenticité de nos régions, la profondeur de nos héritages vitivinicoles, les paysages, l’accueil de nos vignerons, la convivialité de nos manifestations vineuses (comme le récent Festivini de Saumur) sont là pour nous donner toutes les émotions et les clés de compréhension de ce riche patrimoine vivant

Une expérience plus riche que la besogneuse plongée d’automne en apnée dans les braderies et foires aux vins (photo)…


Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor