Vin et BD au Clos de Vougeot

Article from 20-09-2014

Pour la troisième année consécutive, les jurés du Prix du Clos de Vougeot vont récompenser, lors de Livres en Vignes, un ouvrage de bande dessinée.

Après « Les Ignorants » de Etienne Davodeau en 2012, « Chroniques de la vigne » de Fred Bernard en 2013, c’est au tour de « Mimi, Fifi & Glouglou », un trio d’hilarants, maniaques et véridiques dégustateurs croqués par Michel Tolmer.

Et l’un des autres candidats était une autre bande dessinée ; « Un grand bourgogne oublié » de Boris Guilloteau….

L’un des jurés du Prix, Dominique Bruillot (rédacteur en chef de Bourgogne Magazine) s’interroge : « S’agit-il d’un phénomène de mode ou les bulles ont-elles définitivement éclipsé la littérature autour du vin ? » (article complet à lire ici).

La BD, déjà responsable depuis une dizaine d’années, en version manga, de succès planétaires (Le Sommelier, Les Gouttes de Dieu) s’avère un vecteur formidable pour toucher le grand public.

Les bandes dessinées qui tournent autour du monde du vin se multiplient.

Seront ainsi présents à Livres en Vignes cette année : Hervé Richez (Les fondus du vin), Wandrille (Premières vendanges), Benoist Simmat et Philippe Bercovici (Les 7 péchés capiteux de Robert Parker, Romanée Contée).

Bien au-delà de sa seule efficacité visuelle et narrative, il s’avère que la BD joue en faveur d’auteurs qui expriment leur expérience et leurs émotions en se faisant les témoins sincères de leur propre vie.

Intimiste carnet de souvenirs, réflexion sur une initiation croisée, prise de distance amusée… les auteurs qui s’expriment au plus près de leur sincérité, de leur cœur et de leur sensibilité trouvent dans la BD un vecteur adéquat.

Et la cohérence avec les précédents Prix du Clos de Vougeot - décernés à des essais - est totale.

Ils nous ont en effet donné à découvrir en 2008 l’homme Jacques Dupont derrière le dégustateur de l'hebdomadaire Le Point (Choses bues, Récit).

En 2009, ce fut Robert Camuto qui nous livra son ode amoureuse à la France du bien-vivre, « Un Américain dans les vignes ».

Les drolatiques Claude Gilois et Ricardo Uztarroz reçurent le Prix en 2010 pour nous avoir (presque) tout raconté de leur « Tour du monde épicurien des vins insolites ».

Et avec « Les temps de la vigne », Jacky Rigaux, livrait ses souvenirs sur son ami Henri Jayer, vigneron en Bourgogne » (2011).

Livre ou BD, il « suffirait » donc que le cœur des auteurs trouve celui des lecteurs.

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor