Etape de luxe en Saint-Joseph

Article from 28-06-2015

Luxe oui, puisque vous rencontrez dans ces vignobles, d’un seul coup, les quatre ères géologiques et les trois types de roches (sédimentaires, magmatiques, métamorphiques).

L’ère primaire est présente avec son granit à Tournon et sur la colline de l’Hermitage. Le secondaire et son calcaire sont représentés sur Chateaubourg, au sud de l’appellation Saint-Joseph. Le tertiaire présente ses molasses à Crozes-Hermitage, et le quaternaire ses moraines glaciaires.

Si votre chemin a la chance de croiser celui de Gilbert Cochet, demandez-lui de vous emmener à la table d’orientation au-dessus de Tournon pour lire ce paysage si varié, où le Rhône, là, à vos pieds, a tranché en deux le vieux Massif Central.

Luxe aussi avec les vins de Saint-Joseph. Le petit Saint-Jo sympathique ça va cinq minutes. Sa convivialité n’est pas un mythe, mais cherchons à lire toute l’appellation.

Ses meilleur(e)s vigneron(ne)s savent valoriser les versants sud-sud-est des affluents au Rhône qui sont la marque du terroir : Natacha Chave, Yves Cuilleron (Cuvée Les Serines), Gilles Flacher (Loss, en blanc), Eric Rocher (Terroir de Champal), Jérôme Coursodon (Silice), Guy Farge (Terroir de Granit).

Bien sûr, les blancs ne doivent pas être oubliés dans vos dégustations. Ce sont plus que de beaux accompagnements pour les picodons de la Fromagerie Lambert. Ils ont souvent de la chair, et granit et latitude mettent le bon curseur question équilibre.

Luxe également pour une toute nouvelle adresse, et qui manquait jusqu’alors, le bel Hôtel de la Villéon. Il a ouvert en avril après deux ans de travaux.

L’adresse est discrète. En plein cœur de Tournon, c’est pourtant un lieu coupé du monde et ouvert sur des étages de magnifiques jardins suspendus.

Relevé d’éléments architecturaux classés, cet hôtel particulier du XVIIIème offre un luxe sobre (la literie est exceptionnelle) et accueillera très vite une piscine. Le bar et sa terrasse portent le prénom de l’écrivain tournonais Gabriel Faure qui fut ami d’André Malraux, et écrivit sur la magnifique glycine des jardins.

Luxe enfin de saveurs, avec les visites oenotouristiques de la cave de Tain, les dégustations et animations de Marie-José Faure (Vins et Sens), et les tables gourmandes du Mangevin (côté Tain) et du Comako (côté Tournon).

 

Tous ces luxes ne feraient-ils pas de Saint-Joseph une étape obligatoire sur la route de l'été ?  

 

www.hermitage-tournonais-tourisme.com 

www.hoteldelavilleon.com

www.vin-et-sens.com

 

A lire aussi

Tournicoton, tour à Tournon

http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/1378_tournicoton_tour_a_tournon.htm

 

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor