Vin et ratatouille peuvent-ils faire bon ménage ??

Article from 26-07-2007

Même dans les cartoons californiens, les vins français restent incontournables !

Parmi les séquences d'anthologie de « Ratatouille », le dernier film d'animation de Pixar/Disney, signé de Brad Lewis et Brad Bird, producteur et réalisateur, il en est au moins une qui devrait rester dans les annales de la presse et des sites web du vin...

Surdoué de l’olfaction et du goût, quand il n’herborise pas, Rémy, jeune rat des champs est le meilleur fan d'Auguste Gusteau, sorte de Raymond Oliver dont il suit avec passion l'émission culinaire télévisée. Expulsé et condamné à l'exode rural avec tout son clan, le rat fait un stage dans les égouts de Paris, d'où il émerge, pile devant le célèbre restaurant d'Auguste Gusteau. Cordon bleu né, Rémy s'adonne à sa passion, grâce à un jeune commis qu’il manipule comme une marionnette, créant de succulentes recettes à la tête du client.

Salué comme le meilleur chef de France par le plus autocratique des critiques gastronomiques, bluffé par une bête "ratatouille" de son cru, le rat cuisinier - ou plutôt le commis - connaîtra une gloire éphémère, avant la déconfiture ...

Vous vous demandez quelle peut bien être la place du vin dans ce ra-goût sauce américaine ?

S’agissant d’un dessin animé a priori destiné au jeune public, la tentation était grande sans doute pour le réalisateur et son producteur d’escamoter purement et simplement le sujet afin d’éviter toute polémique. Mais comment faire un film sur la gastronomie et la restauration parisienne sans parler du vin, et des vins ? D'autant que le film est tout public, à voir seul ou en famille.

Force est de reconnaître que Brad Bird et Jan Pinkava, co-scénaristes et co-réalisateurs de ce génial cartoon, s'en sont plutôt pas mal tirés ! Le vin apparaît avec naturel et discrétion à diverses reprises dans Ratatouille.

Dans la version française, chez Gusteau's, on sert aux convives des vins improbables intitulés « Château Latour », ou encore « Cheval Blanc » !!! Imaginez le plaisir de vos papilles, un pur enchantement… Autre scène, au moment où, dégoûtée par la révélation de cette mystification, toute la brigade rend son tablier – comme pourrait le faire un jour le peloton du Tour de France – c'est l'escouade des rats d'égouts qui prend la relève sous la férule de Rémy devenu général livrant bataille, tandis que Linguini se retrouve en salle, tour à tour serveur, maître d'hôtel et sommelier, réalisant en accéléré de véritables acrobaties, servant mets et vins …en rollers sans tacher les nappes, ni les chemises des clients, époustouflés par la virtuosité de celui qu'ils prennent encore pour le meilleur chef de France.

Pendant ce temps, Anton Ego, empereur des critiques culinaires, déguste un vin rare – et cher – tour à tour dans son antre, ou en salle, l’œil rivé sur sa montre, affûtant les mots assassins...

Séquence d'anthologie, cherchant à percer le mystère du génie de Linguini, l'infâme Skinner, patron du restaurant, qui rêve de devenir milliardaire en franchisant des plats surgelés, (Burritos and co…) décide d’enivrer le commis devenu en un temps record une star de la haute gastronomie, débouchant pour l’occasion une ou deux bouteilles des meilleurs vins de sa cave. Dans un état d'ébriété avancé, Linguini finira par révéler l’imposture.

Le lendemain, en cuisine, c’est le désastre, gu… de bois et cie. Affalé sur le sol, le pauvre garçon ronfle, offrant un spectacle pitoyable. Belle leçon de sobriété à l’attention des jeunes - et des moins jeunes !

« Warning about wine » : on peut boire du vin, les amis, mais faut y aller mollo, c'est cela le grand art : la dé-gus-ta-tion ! Grâce à Ratatouille, le mobile des grands vins généreusement servis lors des dîners d’affaires est enfin éventé : succombant au sérum de vérité, après quelques libations, les invités dévoilent immanquablement tous leurs secrets ! A l’actif de la production, notons encore qu’aucun vin californien n’a été servi sur les tables du Gusteau’s, tout au moins dans la version française …


Elizabeth Kaufmann

 

 

Photos Copyright Pixar/Disney

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor