Rentrée des classes de l'oenotourisme

Article from 14-09-2009

C'est l'heure de la rentrée pour les formations en oenotourisme, encore peu nombreuses en France alors que les compétences nécessaires paraissent vastes et au carrefour de plusieurs domaines de connaissances.

 

Chargé de mission, consultant, coordinateur de projets oenotouristiques...

Le monde émergent de l'oenotourisme demande des compétences au carrefour de plusieurs domaines : le tourisme, les patrimoines culturels et artistiques, le monde de la vigne et du vin... et il va de soi que l'animation et la mise en réseau de ces domaines sont des pratiques indispensables.

Il est nécessaire de posséder des connaissances plus ou moins poussées selon les contextes d'entreprises qui seront rencontrés ; marketing, stratégie et gestion d'entreprise, conduite de projet, aménagement et valorisation de territoires, activités concrètement oenotouristiques (accueil, vente, conseil...), communication (et maîtrise des outils multimédia), événementiel...

Enfin, dans un contexte qui devient au fil des jours plus concurrentiel, des capacités de créativité et d'imagination s'avèrent indispensables.

La maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères est évidemment incontournable.

 

Pour assurer les formations à ces nouveaux métiers, il existe peu de formations "initiales", tandis que la composante "Oenotourisme" reste embryonnaire dans le cadre d'autres formations.


Les formations initales diplômantes

La formation "Chargé Développement Oenotourisme" de l'Institut Rural de Vayres est accessible aux titulaires d'un diplôme ou d'un titre de niveau III. D'une durée de 12 mois, elle se déroule en alternance ; 75% en entreprise, 25% à l'Institut.

www.institut-rural-vayres.fr

 

Le LEGTA Marie Durand de Rodilhan (avec l'appui de l'Université de Nîmes) a créé en 2008 une formation unique en France, la licence professionnelle "Oeno-tourisme et Projet Culturel".
Elle forme des "agents de développement oenotourisme et projet culturel" aptes à réaliser des missions de développement et de dynamisation d'un territoire.

D'une durée de 396 heures, elle comprend un stage en entreprise de 15 semaines, ainsi qu'un projet tuteuré de 150 heures.

www.unimes.fr

 

Le Diplôme Universitaire "Vin, Culture et Oenotourisme" de l'Institut Universitaire de la Vigne et du Vin  "Jules Guyot", sous l’égide de la chaire Unesco "Culture et Traditions du Vin", est ouvert aux titulaires au minimum du baccalauréat ou justifiant d’une expérience professionnelle ou personnelle. Sa durée totale est de 132 heures.

www.u-bourgogne-formation.fr

 

Autres formations

En dehors de ces formations spécifiques diplômantes, il existe des cours et stages dans le cadre d'autres diplômes.

Ainsi, par exemple pour BEM à Bordeaux (Mastère Spécialisé en Management des Vins et Spiritueux), l'Université du Vin à Suze-la-Rousse, Formasup à Bordeaux...


Enfin, des établissements publics et des organismes privés interviennent sur des stages dont l'objectif est la formation des exploitations sur l'accueil à la propriété, ou l'anglais de l'accueil.

Ainsi pour l'Université du Vin, Speechmark (à Bordeaux, avec la participation de Jane Anson),
le Lycée viticole d'Orange (Oenotourisme et développement durable) ou pour des formules spécifiques les conseils en oenotourisme ou des associations (Anfovi, Vini Vitis Bio...).


 

Share it on VIADEO Share it on VIADEO

Site par Neteor