Brèves

Oenotourisme de la Ficelle

28-11-2013

Le dessinateur Willem qui a créé l’étiquette 2012 s’apprête à passer le relais à Carali (à l’origine du mensuel Psikopat) qui vient de dessiner l’étiquette 2013.

Depuis 1987, La Ficelle, la cuvée Primeurs de l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain, s’orne et s’honore de l’humour de beaux crayons comme Piem, Avoine, Bridenne, Dubouillon, Soulas, Tignous, Trez…

Une idée originale qui n’a comme équivalent que les étiquettes des vins de Gérard Descrambe, le viticulteur bio et personnage de Saint-Emilion.

Il faut laisser ici la parole à la légende qui dit qu'en 1487, un aubergiste (dénommé Gaultier) servait le vin dans des pichets en terre et en étain. Pour mesurer la quantité servie et prélevée sur les pichets, il décida d’utiliser une ficelle sur laquelle il fit des nœuds réguliers, chacun correspondant à une mesure de 25 cl, et déterminant un quart de soif, une demi-soif et la Grande Soif (Patron, une autre !).

Cette ficelle figure désormais sur les bouteilles.

Et donc, chaque premier samedi de décembre, à Saint-Pourçain, (cette année le 7), c’est une grande fête - avec les deux confréries vineuses de L’Ordre des Fins Palais, et des Compagnons de la Ficelle - pour célébrer ce vin, assemblage de gamay et pinot, et « tiré » à 200.000 bouteilles…

Une manifestation qui réchauffe agréablement les températures locales et contribue à la dynamique de ce terroir du Bourbonnais, entre Moulins et Vichy.

Site par Neteor