Brèves

Du vin trop cher à l'origine du droit de grève

22-07-2019

Fin février 1229, dans une taverne du faubourg Saint-Marcel (vers les Gobelins), les étudiants refusent de payer le vin qu’ils jugent trop cher.

Le chroniqueur Matthieu Paris (moine anglais, comme son nom ne l’indique pas, qui vécut de 1200 à 1259) raconte : « ils entrèrent dans un cabaret où se trouvait par hasard d'excellent vin, très agréable à boire. Une discussion s'étant élevée sur le prix du vin entre les cabaretiers et les clercs attablés, on commença à se donner des soufflets, à s'arracher les cheveux ».

L’épisode tourne à l’émeute, voire à la guerre urbaine, et la régente Blanche de Castille envoie ses archers. La répression est épouvantable. Toute l’Université, étudiants et professeurs, décide de cesser les cours, de faire grève, de quitter la ville pour d’autres universités comme Orléans, Angers, Toulouse ou Oxford.

Il faut l’intervention du pape, Grégoire IX, pour que le conflit se règle, deux ans après, en 1231, et que diverses prérogatives comme le droit de grève – de « cessatio » - soit reconnues à l’université de Paris « mère des sciences » (parens scientiarum).

Site par Neteor