Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205     

Hommage à Pierre Galet

22-03-2016

C’est à une belle et très intéressante journée d’hommage à Pierre Galet que nous convie Montpellier SupAgro le 6 avril.

Fondateur de l’Ampélographie moderne, Pierre Galet verra à cette occasion inaugurée la « Collection ampélographique Pierre Galet ».
Se succèderont ensuite des intervenants de l’ampélographie (Thierry Lacombe - INRA UMR AGAP ; Pierre Bonnet - CIRAD UMR AMAP ; Patrice This – INRA UMR AGAP ; Michel Grisard - CAAPG Montmélian Savoie) ; des témoignages d’anciens étudiants et collaborateurs internationaux comme Lucie T. Morton, Erika Maul, Anna Schneider, Jacques Fanet, Bernard Grandchamp…

Campus de La Gaillarde – Amphithéâtre Philippe Lamour 2, place Pierre Viala à Montpellier le 6 avril à 13 h 30.

Star Wines dans le Gard

12-03-2016

Peu de moyens, la volonté de faire sourire, un ton original et décomplexé... le 22e salon des vins des lycées viticoles organisé par les étudiants de BTS viticulture oenologie du lycée agricole de Rodilhan dans le Gard va faire date à sa façon.

Son nom ? Star Wines, Episode XXII "La guerre des bouchons" !

Les sept stands portent comme noms "Les blancs contre attaquent", "L'équilibre de la force", "Le retour (par la cave) du Jedi", "Que la force soit avec toi", La revanche des Sweets", "La Fête est en toi", "Padawan Only" (pour les jus de fruits) et "La réserve de maître Yoda" (pour le vinho verde branco d'un lycée portugais)...

Caves à arômes et food truck complètent ce dispositif qui montrent qu'un peu d'imagination et une sympathique originalité permet (sans budget...) de retenir l'attention des oenophiles.

Le parcours dégustation (4 € le verre) se déroule dans la cave du Domaine de Donadille (domaine du lycée) les 1er (16h00-22h00) et 2 avril (9h00-19h00). Les bénéfices de cette action contribuent au financement de projets pédagogiques.

www.epl.nimes.educagri.fr

Le Vineyard Break du Pape

10-03-2016

Le "vineyard break", c’est le nouveau concept créé par le Château Le Pape à Léognan.

Ce séjour au coeur du vignoble de Léognan comprend une nuit avec petit-déjeuner dans cette chartreuse du 18ème siècle (avec jardins et piscine) ainsi qu’une visite et une dégustation au Château Haut-Bailly, Grand Cru Classé de Graves voisin.
Réservation jusqu’au 30 avril pour un séjour entre le 5 mai et le 12 juin 2016.
Tarif : 220€ - www.chateaulepape.com

L’eau et les vins de la Loire

02-03-2016

Vivez un week-end en toue cabanée à 40 min. de Nantes. Immersion garantie ! Céline Hoiry, la capitaine de L’Erre Sauvage vous embarque, vous et rien que vous, à bord de sa toue cabanée pour une balade à la rencontre de la faune et de la flore du dernier grand fleuve sauvage d’Europe.

Au programme, cuisine d’hôtes et Muscadet pour un dîner sur le pont, cabine douillette pour une nuit bercée par le doux clapotis de l’eau. Le dimanche, on accoste près de chez Vincent et Christophe, les vignerons du Domaine Plessis Glain, pour une visite de chai et une dégustation.

L’Erre Sauvage - Tél. 06 72 16 10 51 - www.erre-sauvage.com - 295€/2 pers. incluant la nuit à bord, le dîner (table d’hôtes hors vin), le petit déjeuner, la promenade de 2 heures au fil de l’eau.

Oenotourisme en mars-avril en Vallée-du-Rhône

02-03-2016

Pour sortir de l’hiver, quelques dates glanées dans le calendrier bien rempli de l’oenotourisme d’Inter-Rhône.

Tous les 3ème jeudis du mois, les « Jeudis Gourmands » du Cellier des Princes
www.cellierdesprinces.fr

Le 17 avril, une journée découverte du Cru Lirac
www.vin-lirac.com

Balade gourmande du Plan de Dieu, le dimanche 24 avril
www.camaret.org
ou le même jour la « rando des gourmets », de la cave Beaumont du Ventoux

Marché aux vins de Cairanne samedi 30 avril et dimanche 1er mai
www.marcheauxvins-cairanne.fr

et en after-work Inter-Rhône organise à Tain-l’Hermitage, Marseille et Avignon des ateliers originaux à découvrir sur www.vins-rhone.com/fr/deguster-atelier/list

L'oenotourisme et la Loire (le département)

29-02-2016

Olivier Boizet, maître cuisinier de France, chef et propriétaire de l'hôtel 4 étoiles Château de Champlong, interviewé par Le Progrès (*), a résumé en quelques phrases la problématique touristique du département de la Loire.

Premier point, la nécessité de donner au territoire, au département, une identité forte pour permettre aux touristes de situer la Loire et leur « donner l’envie de venir » : « si l’on ne crée pas d’identité, on ne crée pas l’envie ». Ce point est fondamental, pour aller au-delà d’atouts touristiques qui sont « les mêmes que ceux qui font la diversité de la France ».

Deuxième point-clé, réunir les acteurs du tourisme : « en France, on ne fait les choses qu’électoralement… on ne s’appuie pas assez sur les acteurs du territoire, ceux qui ont des idées et de l’énergie ». Il faut aussi convaincre les habitants : « les Ligériens ne croient pas en leur territoire ».

Troisième point, il y a une vraie carte à jouer avec l’oenotourisme. « Il faut créer une identité autour de ce thème ... De nombreux grands vignobles français font de l’oenotourisme, sauf la Loire ». La Loire est le seul département à « avoir trois vignobles différents (Roannais, Forez, Côtes du Rhône septentrionales), avec des vignerons qui ont fait des progrès considérables et se développent à l’international ». Nul besoin « d’investir dans de grosses infrastructures qui coûtent cher alors que l’on a des richesses inexploitées ».

Identité, synergie, fierté, richesses... Une problématique - et des réponses - à l'image de celle de nombreux départements.

(*) Le Progrès du 25 février, interview de Frédéric Paillas

Site par Neteor