Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

Oenotourisme en Serbie

30-11-2010

La Serbie s’ouvre aux touristes et les vins, avec une histoire de plus de 2000 ans, ont déjà une route qui parcourt 7 régions. Il faut dire que le pays était fournisseur de vin à la cour des Habsbourg.

La région de Vrsac compte plus de 1.750 hectares de vignoble ainsi que le plus grand domaine d'Europe Centrale, Vršački Vinogradi. La cave, construite en 1967 en forme de"Y" (pour Yougoslavie) peut contenir 34 000 tonnes de vin.

M6 a présenté le 16 novembre dernier dans son émission : "Ma petite entreprise à tout prix" Cyrille Bongiraud, ancien ténor et spécialiste du terroir (il a créé le Groupement d’Etudes et de Suivi des Terroirs - GEST). et Estelle Germain, fille de vignerons bourguignons, qui ont décidé de tenter leur chance en Serbie pour produire leur vin.

Ils se sont installés à Roglievo en Serbie Orientale (près de la Bulgarie et de la Roumanie) et produisent aujourd'hui dans leur domaine la Fransuska Vinarija des vins appréciés, dans les trois couleurs à base de Tamjanika blanc, Muscat Ottonel, Riesling, Zastiniak, Vranac, Burgundac et de cépages quasiment disparus.

Photo Olivier Toussaint

Bruno Boidron

29-11-2010

A lire, sur les Echos de Bordeaux de l'Agence Fleurie, le portrait de Bruno Boidron, à la tête depuis 1995 des Editions Féret, cette respectable maison bordelaise spécialisée dans la littérature de la vigne et du vin, créée en 1812.

Info : le fameux “ Féret ”, la Bible des Vins de Bordeaux "sera publiée en mandarin en 2012...

Oenotourisme et fleuve Rhône

28-11-2010

La Maison du Fleuve Rhône, dont le siège est à Givors (69) a eu la bonne idée de consacrer l'un de ses "ateliers du fleuve" au thème "Destination Rhône et tourisme viticole" et aux évidentes potentialités oenotouristiques du fleuve.

Cette demi-journée de travail - qui s'est déroulée au Château-Musée de Tournon - a permis de mettre en évidence que si la vigne et le Rhône ont une histoire commune depuis des millénaires, tout restait à faire pour tisser des liens entre les patrimoines vitivinicoles et le Rhône, pour donner à voir, comme le souligna Gilles Armani de la Maison du fleuve Rhône, "le fleuve depuis les vignes et les vignes depuis le fleuve".

On peut donc saluer comme des pionniers Christophe Caillaud qui a exposé les réalisations du Musée Gallo-Romain de Saint-Romain-en-Gal avec notamment les Vinalia, fête des vendanges romaines, ou Fabien Louis, sommelier et guide de la colline de l'Hermitage.

On se prend à imaginer tout au long du parcours du Rhône (des cimes aux sables, pour reprendre le titre d'un livre de Bernard Dangréaux) des croisières vineuses, ou une route fluviale des vins assorties d'étapes (à l'image des chambres d'hôtes de la Croix du verre) pour les croisières de groupes ou la petite plaisance individuelle,
et à rêver de la réalisation complète de la Via Rhona.

Oenotourisme au Royaume-Uni

26-11-2010

Les vignobles d'Angleterre et du Pays de Galles ont désormais leur guide oenotouristique. Il faut dire qu'avec 400 domaines, les ressources vineuses et festives commencent à compter.

Cette première édition de Wine Tourism UK marque le début de ce qui sera une publication annuelle.

A acheter en ligne (15 £) sur www.winetourismuk.co.uk.

Le vin, patrimoine UNESCO

17-11-2010

L'Unesco a, mardi 16 novembre, inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité le repas gastronomique à la française, avec ses rituels et sa présentation.

Cette définition inclut les vins et le bien boire, comme l'indique l'ambassadrice de France auprès de l'Unesco, Catherine Colonna : "Les Français aiment se retrouver, bien boire et bien manger et célébrer un bon moment de cette façon. C'est une partie de nos traditions et une tradition bien vivante".

Et pour Jean-Robert Pitte, président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, et avocat du dossier depuis trois ans : "nous avons une certaine forme de gastronomie, avec ce mariage mets et vins, cette succession de plats, cette façon de mettre la table, d'en parler, qui sont spécifiquement français".

CQFD. Le vin fait partie de ce patrimoine, et nous inclinons à penser que la fine du Bugey aussi (entre autres).

Un gamay pur basalte

13-11-2010

- Oublions un instant cette période de vin nouveau pour découvrir un Gamay ancien.
- Juste ancien ?
- Surprenant aussi. Mais tout s'explique. Un sol de basaltes durs. Très auvergnat.
- Ils ne font pas que de l'eau, en Auvergne ?
- Ils font du basalte. Avec des pépérites. Des roches très intéressantes, les pépérites. Le mariage du feu et de l'eau. Elles se forment dans les volcans lorsque les laves basaltiques explosent au contact des eaux souterraines. Regarde.
- C'est quoi, ces grains de poivre ?
- C'est ce qui donne ces notes poivrées au vin.
- Cool !
- Mais non, ce sont des bouts de verre basaltique inclus dans la pépérite. Ils ressemblent effectivement à des grains de poivre, d'où le nom de la roche, qui vient du latin piper, poivre.
- Donc, de vieilles roches auvergnates.
- On y a planté gentiment de vieilles vignes de Gamay, il y a 60 ans, 110 ans...
- Pas de retraite pour les vieilles vignes ?
- Pas celles-ci. Du coup, un rendement limité; 25 hl/ha. Un bel élevage en fûts, bien équilibré, un assemblage des meilleures barriques.
- Et voilà le travail. Il fallait le carafer ?
- Oui, c'est conseillé.
- Qui fait ça ?
- La Cave de Saint-Verny, au sud de Clermont-Ferrand.
- Comment ça s'appelle ?
- Basalte.
- C'est parlant. Pourquoi il n'est pas dans les meilleurs vins de France Gault&Millau ?
- Il est dans le Guide Hachette, page 1058... On ne peut pas être partout.
- On sent bien la pépérite quand même.

Site par Neteor