Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205     

Du Mont-de-Piété à la Tour d'Argent

29-10-2009

Deux premières dans les ventes aux enchères.

Le 12 mai dernier, le Crédit Municipal de Paris (dans Le Marais) organisait sa 1ère vente aux enchères consacrée aux vins. En vedette, 6 bouteilles de château Lafite Rothschild, 1er Grand Cru Classé Pauillac de 2000, un lot adjugé à 3 950 €. Depuis mars 2008, le Mont-de-Piété accepte en gage les grands vins, les champagnes et les alcools anciens. Le service est encadré par un expert et dans la cave à vin du XVIIIe siècle, plus de 90 000 bouteilles peuvent être conservées dans des conditions optimales.

Les 7 et 8 décembre, la Tour d'Argent (fondé en 1582, c'est l'un des plus vieux restaurants d'Europe) organisera pour la première fois une vente aux enchères : 18.000 bouteilles sur les 450.000 de sa cave.
A priori le total des enchères dépassera le million d'euros. Le produit de la vente de l'une des trois bouteilles vedettes sera reversé à une organisation caritative.
Rassurons les amateurs; la carte des vins du célèbre établissement (400 pages et huit kilos) ne perdra aucune de ses références.

Atelier d'écriture

25-10-2009

L'association Regarde-Venir propose un atelier d'écriture "Les mots du vin" le samedi 14 novembre, de 10 h à 18 h.

En compagnie de lectures, de Colette et d'un vigneron-oenologue, une journée consacrée à l'écriture et à la recherche de formes autour des vins et des souvenirs, animée par Anne Simonet-Avril à La Garde-Adhémar dans la Drôme.

Renseignements, inscriptions : ateliers-regarde-venir.blogspot.com

Tout sur les étiquettes de Mouton

18-10-2009

Philippe Margot avait déjà présenté une histoire des étiquettes créées depuis 1945 pour le Château Mouton Rothschild (il abordait également celles du Mas Bernard, du Château Siran et du Domaine de Trévallon).

Aujourd"hui, il s'est intéressé "à l'origine de ces étiquettes... à la face un peu cachée jusqu'ici des grands artistes mandatés par Château Mouton Rothschild pour créer l'étiquette de chaque millésime".

Cette étude prend la forme d'un livre virtuel, évidemment richement illustré, décrivant toutes les œuvres originales sur 137 pages.

La consultation est gratuite.

Exposition de Lelièvre(s)

17-10-2009

C'aurait pu être une idée pour Pâques, mais non, ça se passe du 7 au 11 novembre. Le Domaine Lelièvre (à Lucey, Meurthe-et-Moselle) invite pour une exposition des artistes venus d’horizons différents qui investissent cuves, pressoirs, palettes de vin...

Originalité : ce sont tous des homonymes. Des Lelièvre donc. Pascale, artiste nancéenne; Michel, sculpteur messin; Hélène, créatrice de mode; la maison d’édition de tissus parisienne Lelièvre et, pour un spectacle d'un soir, Micheline, chorégraphe de danse...

Trophées pour l'oenotourisme

17-10-2009

 

Côté Oenotourisme, les 11èmes Trophées du Tourisme en Bourgogne 2009 ont récompensé : les visites guidées de Veuve Ambal à Montagny-les-Beaune, ainsi que la Route du Crémant, une boucle de 120 km en Pays châtillonnais.




Le Prix René Renou décerné aux Costières de Nîmes

15-10-2009

C'est à Epernay, à l'occasion du VITeff, que le Prix René Renou a été décerné pour sa deuxième édition aux Costières de Nîmes, pour leur Charte paysagère et environnementale.

Outre la Communauté d’agglomération Nîmes Métropole, cinq candidats étaient "nominés"
- Mèze (34) pour le Festival de Thau
- Tours (37) pour VitiLoire
- la Communauté de Communes du Val de Drôme (26) pour la réhabilitation du Coteau de Brézème à Livron
- La Calmette (30) pour le Festival "La Plume et le Vin au Féminin"
- Gaillac (81) pour le Printemps du Gaillac

La Charte paysagère et environnementale des Costières de Nîmes a été signée le 5 juillet 2007 après dix-huit mois d'échanges entre le Syndicat de l’AOC Costières de Nîmes, la Communauté d’agglomération Nîmes Métropole, la DIREN Languedoc-Roussillon, le Conseil Général du Gard, et le Conseil Régional.

Les objectifs sont de :
- valoriser l’image des produits AOC;
- gérer le cadre de vie;
- préserver les ressources naturelles, en maintenant une diversité faunistique et floristique et en agissant pour limiter les risques naturels.

Un animateur permanent permet de coordonner, soutenir et assurer le suivi et la réalisation des actions Charte : guide conseil « bâtiments agricoles » du CAUE 30, formules courts séjours avec l’Office de Tourisme de Nîmes, balisage d’axes paysagers, jachères fleuries, zonage communal des potentiels agro-paysagers de l’AOC…
 
Depuis le 26 mars 2009, les Costières de Nîmes adhèrent à la Charte Internationale des Paysages Viticoles de Fontevraud.

Le Lauréat 2008 du Prix René Renou était la Ville de Grenoble et le Festival "Le Millésime".

Site par Neteor