Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

Katharina Zott, Grand Prix Amorim

07-11-2009

L'Académie Amorim, créée par la société portugaise Amorim (fondée en 1870), leader mondial du bouchage liège, s'est donné pour objectif de soutenir la recherche en oenologie et d'approfondir les connaissances sur le vin et son environnement.
Chaque année depuis 1992, son Concours récompense les meilleurs travaux dans ces domaines. L'Académie a remis son Grand Prix 2009 le 6 novembre, à Beaumes de Venise, à Katharina Zott pour ses travaux novateurs sur "Les levures non-saccharomyces". Elle a démontré la présence de ces levures au cours des phases préfermentaire et fermentaire, et leur rôle inconnu jusqu'alors sur le plan aromatique.

Le prochain concours est ouvert dès janvier 2010. Tous les travaux des lauréats peuvent être consultés à l'adresse www.academie-amorim.com.

L'ANEV et le patrimoine de la vigne et du vin

07-11-2009

Lors de la remise des prix de l'Académie Amorim à la Cave des Vignerons de Beaumes-de-Venise, le 6 novembre, Philippe Martin, Président de l'Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV) et député de la Marne, a indiqué que l'ANEV demandait officiellement au Ministre de la Culture la création d'un inventaire des patrimoines vitivinicoles.

Le monde de la vigne et du vin est en effet riche d'un énorme patrimoine aujourd'hui menacé.

Qu'il s'agisse de patrimoines naturels (géologie, paysages de vignes tels que bâtis par l'homme), culturals (cépages, modes de conduite de la vigne...), culturels et historiques, folkloriques, gastronomiques... leur protection et leur valorisation (par l'oenotourisme notamment) est un enjeu important.

D'abord en tant qu'avantage concurrentiel dans le cadre oenotouristique international, mais aussi comme héritage appellé à redonner - dans un contexte national menaçant à plusieurs titres - sa place et son sens à la culture et à la civilisation du vin dans notre pays.

Cette initiative, qui comme le souligne Marc Olivier, Directeur de l'ANEV, s'appuye sur une demande d'André Deyrieux, fondateur de Winetourisminfrance.com, est conforme aux objectifs fondateurs de l'ANEV, et marque d'une pierre blanche les dix ans de cette association créée en juin 1999.

Vignerons du XVIème siècle ?

05-11-2009

Gérard Oberlé vient de publier une vie romancée de Marc-Antoine Muret, humaniste et hédoniste de la Renaissance. C'est l'occasion d'une déclaration d'amour dans la lignée d'Itinéraire Spiritueux : "Toute ma vie j'ai chéri le vin. Grâce à lui j'ai connu la félicité de vivre..."

Il nous livre aussi une liste intéressante des vignerons préférés de Marc-Antoine Muret : "Desiderius d'Agueneau, gentilhomme nivernais, Eric Bordelet, gentilhomme normand, buveur de cidre converti au vin, Bernard de Foucault, Angevin, Olivier Julien de Jonquères, Languedocien, Christophe de Peyrus, Provençal, Jacques de Puffenoy, Franc-Comtois, Alyn de Graillot, Dauphinois, Jean-Marc Rouleau de Meursault, Bourguignon, Marcus de Crayanblanc et Andreas Pasqualis qui venaient d'Alsace, François Chidaine de Montlouis, Tourangeau, Philippe Charlopin, Bourguignon".

Nul besoin d'être grand clerc pour remettre ces acolytes du "chevalier et jurat Paschal de Delebecque" dans leur siècle, le nôtre.

Du Mont-de-Piété à la Tour d'Argent

29-10-2009

Deux premières dans les ventes aux enchères.

Le 12 mai dernier, le Crédit Municipal de Paris (dans Le Marais) organisait sa 1ère vente aux enchères consacrée aux vins. En vedette, 6 bouteilles de château Lafite Rothschild, 1er Grand Cru Classé Pauillac de 2000, un lot adjugé à 3 950 €. Depuis mars 2008, le Mont-de-Piété accepte en gage les grands vins, les champagnes et les alcools anciens. Le service est encadré par un expert et dans la cave à vin du XVIIIe siècle, plus de 90 000 bouteilles peuvent être conservées dans des conditions optimales.

Les 7 et 8 décembre, la Tour d'Argent (fondé en 1582, c'est l'un des plus vieux restaurants d'Europe) organisera pour la première fois une vente aux enchères : 18.000 bouteilles sur les 450.000 de sa cave.
A priori le total des enchères dépassera le million d'euros. Le produit de la vente de l'une des trois bouteilles vedettes sera reversé à une organisation caritative.
Rassurons les amateurs; la carte des vins du célèbre établissement (400 pages et huit kilos) ne perdra aucune de ses références.

Atelier d'écriture

25-10-2009

L'association Regarde-Venir propose un atelier d'écriture "Les mots du vin" le samedi 14 novembre, de 10 h à 18 h.

En compagnie de lectures, de Colette et d'un vigneron-oenologue, une journée consacrée à l'écriture et à la recherche de formes autour des vins et des souvenirs, animée par Anne Simonet-Avril à La Garde-Adhémar dans la Drôme.

Renseignements, inscriptions : ateliers-regarde-venir.blogspot.com

Tout sur les étiquettes de Mouton

18-10-2009

Philippe Margot avait déjà présenté une histoire des étiquettes créées depuis 1945 pour le Château Mouton Rothschild (il abordait également celles du Mas Bernard, du Château Siran et du Domaine de Trévallon).

Aujourd"hui, il s'est intéressé "à l'origine de ces étiquettes... à la face un peu cachée jusqu'ici des grands artistes mandatés par Château Mouton Rothschild pour créer l'étiquette de chaque millésime".

Cette étude prend la forme d'un livre virtuel, évidemment richement illustré, décrivant toutes les œuvres originales sur 137 pages.

La consultation est gratuite.

Site par Neteor