Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205     

Un oenotourisme de la tonnellerie ?

25-08-2009

Peu de tonnelleries sont ouvertes au grand public. Pourtant la Fédération de la Tonnellerie déplore sur son site internet que ce métier soit mal connu bien que si noble (en France, seulement 5 à 6 % de la production de vin passe en fût). Mais il est relativement compliqué de faire accéder le public aux ateliers pour des raisons de sécurité.

Raison de plus pour signaler les tonnelleries qui se visitent.

En Bordelais, la Tonnellerie Nadalié est ouverte au public du lundi au vendredi et de 9 heures à 12 heures, sur rendez-vous. La visite se termine par une dégustation des Vins du Château Beau Rivage, dirigée par Christine Nadalié.

Cette visite de 1h30 s’inscrit désormais dans le cadre d’un circuit touristique à Ludon-Médoc en partenariat avec le Château d’Agassac.

En Charente, la Tonnellerie Allary propose des visites gratuites pour les particuliers. Les visites guidées, avec démonstration, ont lieu du lundi au vendredi, toute l’année (sauf les jours fériés et la dernière semaine de décembre), avec 4 départs de visite par jour : le matin 9h00 & 10h30 et l’après-midi 14h00 & 15h30.

Les visites sont assurées en français, anglais, espagnol. Les groupes sont reçus sur réservation.

Ajoutons que bien souvent les musées du vin, ou des sites oenotouristiques comme Planète-Bordeaux ou le Hameau du Vin à Romanèche-Thorins mettent en scène les outils et les travaux de la tonnellerie. Il existe également un Musée de la Tonnellerie à Chécy, dans le Loiret.

De rares châteaux ont leur propre tonnellerie, comme le Château Smith Haut-Laffitte, qu'il est possible d'approcher.

 

Tonnellerie Nadalié
99, rue Lafont 33290 Ludon-Médoc
05 57 10 02 02
info@nadalie.fr

Tonnellerie Allary
29 Route de Cognac - 17520 Archiac
05 46 49 14 59

A lire : Bois de Tonnellerie : De la forêt à la vigne et au vin de Jean-Paul Lacroix chez Gerfaut

Les Mardi du Cognac

12-08-2009

Charentes, Charente-Maritime - Chaque mardi jusqu'au 29 septembre, les Étapes du Cognac propose - par l'intermédiare de 40 professionnels du monde viticole des animations ludiques et insolites : balade en tracteur, apéro concert, visites nocturnes, cours de cuisine, ateliers cocktails, découverte olfactive, initiation à l'Agriculture Biologique et Raisonnée...
Programme complet ICI

 

BAM ! Le vignoble en chemin de fer !

10-08-2009

Face au Mont-Blanc, entre Jura et Léman, au départ de Morges (oui, nous sommes en Suisse), la Voie des Sens permet de découvrir en train rétro gastronomie locale (restauration à bord grâce à l'Auberge de la Couronne d'Apples), huilerie artisanale, et ... vignobles.
Le petit train dessert en effet des chemins à parcourir à pied ou en vélo dans le vignoble des coteaux de Morges (33 cépages à découvrir !) et celui de la Côte à Gilly. Une pause casse-croûte (la "pinte" en vocabulaire local) sera aussi possible au Domaine de la Balle à côté du spectaculaire château de Vufflens-Le-Château.

Cette superbe initiative est une belle mise en synergie des richesses locales en termes de terroir et de gastronomie... Et BAM ? C'est le nom de la ligne de train, en raison de certaines communes desservies ; Bière - Apples- Morges.

Se faire la malle dans les vignes

07-08-2009

Entre septembre et novembre, le chef Laurent Saudeau vous propose un pique-nique gastronomique pour deux personnes, à emporter dans une malle garnie, quand les couleurs de l’automne habillent le sol de feuilles dorées.

Au menu, les meilleurs produits régionaux : maquereau côtier en gelée au Muscadet et primeurs nantais, marinade de girolles et écrevisses du lac de Grand Lieu, verrine d’épaule d’agneau confite et haricot vert en salade, panna cotta vanillée, soupe de fraises Mara des bois au vin rouge et madeleine pistache, demi-bouteille de Muscadet.

Une manière originale de faire connaissance avec le Manoir de la Boulaie (3 toques au GaultMillau), à Haute-Goulaine, à 15 km de Nantes.

Oenotourisme en Bulgarie

02-08-2009

C'est grâce (aussi) à des consultants français (l'oenologue Claude Samson et la spécialiste en marketing du vin Pascale Tétot) que le projet des routes du vin bulgares a pu voir le jour, et a été présenté fin juillet à la presse.
Huit circuits ont été définis (deux longs, deux moyens, deux courts).
Les domaines retenus se distinguent par leurs capacités d'accueil en hôtellerie et restauration, leur offre artisanale, leur taille, leur importance historique ou leurs équipements spécifiques (spa, équitation...) mais les routes incluent des visites d’églises et monastères, de réserves naturelles, de villes et villages de la Renaissance bulgare...

Site web des vins bulgares : www.bulgarianwines.org

Première cuvée de l'Ecole de Cairanne

21-07-2009

L'Ecole Yann Arthus-Bertrand de Cairanne vient de fêter la première cuvée de sa vigne pédagogique, plantée en 2004 : 480 bouteilles, le fruit d'une collaboration de l'école, des vignerons, de la mairie et de divers partenaires.
Les enfants - dont seulement 15 à 20 % sont issus du milieu viticole - ont pu comprendre au travers du cycle de la vigne le fonctionnement même de la vie.
Chacun a participé à tous les travaux de la vigne (taille, désherbage, ébourgeonnage, éclaircissement, vendanges...) qui est en même temps un conservatoire ampélographique puisqu'elle compte 12 cépages différents.
La vinification a été confiée à la Cave coopérative (ce qui a nécessité que l'école devienne coopérateur...).
L'étiquette a fait l'objet d'un concours remporté par Lucile Moulin de CM1
Un vrai travail pédagogique qui a aussi permis de mettre en évidence à la fois les dangers de l'alcool et le monde qui sépare la civilisation du vin d'une consommation abusive d'alcool.
Une idée d'avenir : que se développe le réseau des vignes pédagogiques autour du programme Vigne Ecole de l'association des Elus du Vin - ANEV (Cairanne, Banyuls, Pomérols...).

Site par Neteor