Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

Histoire de la vigne et du vin en Essonne

22-01-2017

C’est le fruit de huit années de recherche dans les archives et les publications historiques qui nous est livré dans cet ouvrage. Et ce sont plus de mille ans de civilisation du vin qu’il raconte depuis 616, date des premières traces de vignes à Bondoufle.

Le vignoble de l'Essonne couvrit jusqu’à 6 000 hectares sur les 42 000 que compta l’Ile-de-France, et sur les 196 villes du département, 193 furent viticoles (dont Yerres, Athis-Mons, Marcoussis…). Le vin (uniquement blanc, de pinot gris) alimentait la capitale au moyen de coches d’eau, les « corbeillards », du nom du port de Corbeil. Il existe encore 14 vignes privées ou associatives dans le département.

Le livre Histoire de la vigne et du vin en Essonne est disponible au siège de l’UTL (bon de commande accessible sur le site web de l’association www.utl-essonne.org - Prix : 20 €)

Œnotourisme B to B à Vinisud

21-01-2017

Du 29 au 31 janvier se déroulera la 13ème édition de Vinisud à Montpellier. Ce salon désormais annuel accueille pour la première année un espace nouveau : « Mediterranean Wine Tourism ».
Créé en partenariat avec André Deyrieux et Winetourisminfrance.com, il s’agit là du premier espace d’affaires jamais organisé ayant pour cadre l’œnotourisme méditerranéen. Il accueillera des fournisseurs pionniers, sous-traitants des prestations oenotouristiques.

Seront ainsi présents : une application “œnogéolocalisée” pionnière (Géovina), un pionnier-leader de la réservation de visites œnotouristiques (Wine Tour Booking), un concept étonnant de tourisme œno-gastronomique (Halles et Piqueniquer), une offre d'hébergements pleine de ressources (Gîtes de France), les acteurs touristiques de l’agriculture occitane (Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie), l’adresse dynamique de l’œnotourisme Auvergne et Rhône-Alpes (Oenothéque Auvergne Rhône-Alpes), le moteur de l’œnotourisme héraultais (Hérault Tourisme), une valeur sûre des agences œnotourisme à la fois bourguignonne et provençale (Wines & Châteaux), un négociant-vigneron innovant (Calmel & Joseph), un bureau d’études unique en son genre associant environnement et ingénierie touristique (Teloa), un cabinet d’architecture et d’aménagement à haute valeur œnotouristique ajoutée (Ducoin SA), l’énergie œnotouristique des destinations Vignobles & Découvertes (comme “Perpignan Méditerranée Rivesaltes”) et un tout nouveau site internet (B to C) de référencement des acteurs œnotouristiques (Oenotourisme.com)...

Par ailleurs sur le stand de l’archipel Winetourisminfrance.com / Wine Tourism Consulting, on parlera conseil et stratégie (AOC Tourisme), wine game (Le Vin du Crime, Republik of Wineland), itinéraire œnoculturel européen (IterVitis), inventivité débridée (Château B), échanges et débats théoriques et opérationnels (International Wine Tourism Conference), valorisation œnotouristique de la biodiversité viticole (PVG Environnement).

Espace Mediterranean Wine Tourism, Hall B4, Vinisud
www.vinisud.com

Nouveau conservatoire de cépages en Bourgogne

16-01-2017

Gouais blanc, Chardonnay Rose, Sauvignon blanc, Pinot Noir Mourot, Troyen… autant dire la mémoire du vignoble bourguignon.

Cette bibliothèque de cépages anciens, et souvent oubliés, a été constituée en avril 2016 par le GEST (Groupement d’études et de suivi des terroirs) au domaine du Mont Battois, au nord-ouest de Beaune, appartenant à l’ATVB (Association Technique Viticole Bourguignonne).
C’est un véritable conservatoire des cépages autochtones, ou produits en Bourgogne au cours de l’histoire. Il vise à répertorier à terme près de 50 variétés. Ce conservatoire s’ajoute ainsi à une intiative privée, la collection d'anciens cépages bourguignons créée par Claude Jouve au château Pontus de Tyard à Bissy-sur-Fley.

Le conservatoire du GEST s’accompagnera prochainement d’un équipement pédagogique et oenotouristique.

www.asso-gest.fr

(photo : le curieux Tressot panaché)

Winetourisminfrance, Vinisud et l’œnotourisme

08-01-2017

Depuis sa création, le magazine Winetourisminfrance est présent à Vinisud.

En 2008, 2010 et 2014, il jette ainsi un éclairage éditorial sur des spots « vinisud-touristiques », des adresses qui restent d’actualité.

C’est en 2010, sur le salon, qu’est annoncée la création de l'Association Européenne de Formation à l'Oenotourisme dont André Deyrieux, fondateur de Winetourisminfrance est partenaire.

En 2016, le Prix de l’ Œnotouriste de l’Année est décerné sur le salon à Iter Vitis. La remise du prix se déroulera également cette année 2017 à Vinisud.

En 2014, une table-ronde est organisée avec un grand succès sur le thème « Un œnotourisme original pour la Méditerranée ». En 2016, ce rendez-vous a été consacré aux stratégies de storytelling à l’assaut de l’oenotourisme.

En cette année 2017, André Deyrieux et Winetourisminfrance.com sont partenaires de Vinisud pour la création de Mediterranean Wine Tourism, le premier espace d’affaires consacré à l’œnotourisme méditerranéen. Il comprendra trois éléments principaux :
- des stands pour les fournisseurs sous-traitants des prestations oenotouristiques
- un kiosque, vitrine des documentations et vidéos des prestations oenotouristiques des exposants Vinisud
- une scène accueillant notamment quatre tables-rondes : Les points d’entrée de l’œnotourisme sur un territoire ; Oenotourisme en Occitanie (Vignobles & Découvertes, un élément de structuration pour la politique régionale de l’oenotourisme) ; Le rôle de l’œnotourisme dans la création de l’univers de la marque ; L’oenotourisme, argument de vente des vins du sud.

Informations : www.vinisud.com

Les dix adresses de l'œnotourisme 2016

26-12-2016

Retour sur l'année 2016, avec une sélection de dix adresses passionnantes de l'œnotourisme.

A déguster en 2017 si vous ne les connaissez pas...


Pour tisser des liens avec un vignoble qui remonte à l’époque romaine et revivre la culture et les traditions provençales : le Château Saint-Martin à Taradeau, près de Vidauban.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2180_oenotourisme_provencal_a_taradeau.htm

Pour voir la vie en rose et devenir un fan de Négrette : une appellation en forme de ballon de rugby, Fronton.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2156_oenotourisme_ovale_et_rose_a_fronton.htm

Pour monter au ciel du Pic Saint-Loup : le Domaine Haut-Lirou.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2120_haut_lirou_wine_tour_en_pic_saint_loup.htm

Pour apprendre qu’être sur le sable, ce n’est pas mauvais pour une vigne… : Aigues-Mortes.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2139_oenotourisme_dans_les_sables.htm

Pour devenir addict en 33 spots : tout pour découvrir Gaillac avec notamment l’Invincible Vigneron à Broze.

Pour ne pas passer outre la porte (nord) du vignoble rhodanien : à Vienne, un vignoble sous influence romaine.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2129_vignoble_sous_influence_romaine.htm

Pour l’éventail d’activités de ce vignoble qui a signé sa charte paysagère et environnementale : les Costières de Nîmes.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2089_fiche_oenotourisme_costieres_de_nimes.htm

Pour une expérience de Champagne sous la Champagne : Fleury-la-Rivière.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2108_la_champagne_sur_mer.htm

Pour un bel exemple d’œnotourisme de culture et de marque, et sa part de « tortula compniacencis » : Hennessy.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/archives/2125_hennessy_une_certaine_perfection_oenoculturelle.htm

Pour suivre Montaigne sur la pente : Rangen à Thann.
http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2171_thann_sur_l_itineraire_iter_vitis.htm

Eguisheim sur l’Iter Vitis Pontificum

21-12-2016

La commune alsacienne d’Eguisheim croule sous les distinctions touristiques. La moindre n’est pas d’avoir été « village préféré des Français » en 2013. Maisons à colombages, cours dîmières, ruelles étroites et concentriques, charmantes places et fontaines, façades colorées, église et château... Eguisheim est aussi le berceau du vignoble alsacien et compte deux grands crus : eichberg et pfersigberg.

La commune de 1 500 habitants possède de plus une superstar, locale mais aussi « urbi et orbi », qui donne son nom a une hostellerie et à des cuvées, et a plusieurs statues dans le village : le pape Léon IX, le seul pape alsacien !

C’est la raison pour laquelle l’itinéraire culturel européen « Iter Vitis Pontificum » a inscrit Eguisheim au mois de novembre sur sa liste, après le Vaucluse des Papes d’Avignon et le Cahors de Jean XXII.
Léon IX, élu en 1049, s’illustra pour sa fermeté, et défendit notamment contre les hérésiarques le rôle du vin et du pain dans l’Eucharistie.

Iter Vitis : www.itervitis.fr/route-des-pontifes
AEFO : http://aefoenotourisme.blogspot.fr

Site par Neteor