Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

A fond

31-05-2006

La commune la plus viticole de France se trouve à 20 km au sud-est de Nantes. C'est Saint-Fiacre-sur-Maine. 80 % de la surface est plantée en vignes, principalement du muscadet.

Amoureux

30-05-2006

Le fameux Peter Mayle, dans son dernier livre « Dictionnaire amoureux de la Provence » raconte sa visite au Musée du Tire-Bouchon de Ménerbes et conclut : « je me suis rendu compte qu'une heure passée à étudier les tire-bouchons donne soif ». Il ajoute : « un verre de l'excellent vin de M. Rousset-Rouard est la conclusion idéale de cette fascinante visite ».

Estrangle-chien

28-05-2006

J'aime certains noms de cépages : loin-de-l'oeil, melon, panse-du-roi-René, folle blanche, molette... Gérard Meffre, au Château de la Courançonne, à propos de son AOC de village plan-de-dieu, m'a rappellé un des nombreux noms de ce cépage violent ; le mourvèdre. Estrangle-chien. En raison de sa peau épaisse, de son côté très tannique. Cet histoire de chien et de cépage me rappelle un des chiens d'Antoine Arena. Il s'appelle Nielluciu.

Foudre ou fillette ?

26-05-2006

Fillette 35 cl (Val de Loire, Paris), tiers de pinte - Le pot lyonnais 46 cl - Clavelin 62 cl (Jura – les 62 cl correspondent à ce qui reste d'un litre de vin jaune après passage de six ans en fût) - Bouteille 75 cl - Demoiselle 2/3 de pinte - Pinte 93 cl - Magnum (Champagne - 2 bouteilles) - Jéroboam (4 bouteilles)  - Impérial (Bordelais – double magnum) - Réhoboam (Champagne - 6 bouteilles – 4,5 litres) -  Mathusalem (Champagne - 8 bouteilles) - Salmanazar (Champagne - 12 bouteilles – 9 litres) - Balthazar (Champagne - 16 bouteilles) - Nabuchodonosor (Champagne - 20 bouteilles – 15 litres) - Salomon (Champagne - 24 litres) - Baril 5 à 30 litres - Quarteau 60 litres (quart de muid) - Demi-queue (Champagne ; 108 litres) - Queue (Champagne ; 216 litres) - Demi-pièce 110 à 114 litres - Feuillette 114 (Côte-d'Or, Saône-et-Loire), 132 à 136 litres (Chablis) - Barrique 225 litres - Pièce entre 180 et 260 litres (228 litres en Bourgogne et dans le Jura , 225 en Bordelais) - Muid 300 litres ou plus - Tonne 400 à 600 litres (plus de 350 litres dans la Loire) - Tonneau 900 litres (4 barriques) - Foudre Jusqu'à 1000 litres

Joyeux noms

24-05-2006

Parmi les noms des confréries qui nous paraissent bien choisis et de belle facture, nous aimons citer : Confrérie de l'Elixir de la Fête de la Sorcière (pour les nuits de pleine lune), Confrérie du Noble Joué (après un joli coup), Confrérie des Gueules Enfarinées (pour les nouveaux venus), Confrérie des Piliers Chablisiens (des gars sur qui on peut compter), Confrérie des trois grappes (pas de jaloux ?), Commanderie du Saulte Bouchon Champenois (un peu de gymnastique)...mais ce n'est qu'une toute petite sélection !

Baisse des prix

24-05-2006

Seulement trois vignobles sur dix ont connu lors de ces 14 dernières années une progression de prix significative. Il s’agit de la vallée du Rhône (+ 26,7 %), de la Champagne (+ 112 %), et surtout de l’Alsace avec plus de 200 % de hausse. On observe une quasi stagnation dans les vignobles du Languedoc-Roussillon (+ 2,8 %), de Provence-Corse (- 2 %), du Bordelais (- 5,5 %) et du Val de Loire et Centre (- 8,9 %). Enfin, trois vignobles, le Sud-Ouest, la Bourgogne et le Jura-Savoie enregistrent entre 1991 et 2005 des baisses importantes, respectivement de -13,9 %, -18,4 % et de -27,5 %. (source : Safer)

Site par Neteor