Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204     

Fontenille, adresse oenotouristique dont on parle

23-10-2016

A Lauris, dans le Luberon, le Domaine de Fontenille - racheté par Frédéric Biousse et Guillaume Foucher - termine sa mue.

Une bastide du 16e siècle de 17 chambres et suites, un restaurant gastronomique (Le Champ des Lunes) et un bistrot orchestrés par le Chef Jérôme Faure, une galerie d’art contemporain, une piscine, un spa, un domaine viticole de 35 hectares, un jardin potager biologique, des animaux dans la propriété… Luxe abordable, écologique et bio sont à l'ordre du jour.

L’automne est une belle saison pour découvrir ce domaine avec une formule de séjours pour amoureux du vin alternant dégustations, visite des chais, repas gastronomiques, découverte des traditions vigneronnes...

Pour la suite, le portefeuille des activités et projets gastronomiques ou artistiques est bien garni : Fontenille, a priori, on ne fait que commencer d'en parler. D’ailleurs, le domaine vient déjà d’être récompensé par le Prix Villégiature « Meilleure atmosphère et image d’un hôtel en Europe ».

www.domainedefontenille.com

Depuis 2003, les Prix Villégiature récompensent l’excellence des plus beaux hôtels d’Europe, d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient grâce à un jury composé de 21 journalistes de la presse mondiale.

Les affiches des vins en pleine page

20-10-2016

Curieusement, aucun livre n'avait été jusqu'à présent consacré au patrimoine culturel et artistique des affiches de vin.

Publié aux éditions Citadelles & Mazenod par Emmanuel Lopez (collectionneur amoureux des affiches et auteur d'ouvrages comparables sur l'automobile et la publicité), le bel ouvrage « Les affiches des vins » fourmille d'enseignements, d'histoires et d'anecdotes.

Plus de 190 pages - illustrées de plus de 150 reproductions - témoignent des efforts publicitaires de ceux qui avaient les budgets nécessaires : les négociants, les maisons de champagnes, les régions de production et les marques d’apéritifs (vermouths, portos, picons...).

C'est aussi à une histoire de l’art entre la fin de la Belle Époque et les années 1980 que nous convie l'ouvrage. Il s'agit après tout de « mettre la beauté au service de la vente ». Une vente décomplexée - on est avant la loi éteignoir Evin de 1991 - aux parfois surprenants arguments mondains, humoristiques ou médicaux.

L'économie des vins et spiritueux a fait appel aux grands noms de l'efficacité publicitaire tels Jules Chéret et Leonetto Cappiello, et à bien d‘autres des meilleurs illustrateurs et artistes : Mucha, Joseph Stall, d'Ylen, Massot, Cassandre, Villemot, Savignac…
Certaines créations sont restées dans les mémoires (Nectar livreur et sa petite famille pour Nicolas, le zèbre de Cinzano, les serveurs de Saint-Raphaël, Dubo-Dubon-Dubonnet…) mais bien des trouvailles graphiques sont à découvrir dans « Les affiches des vins ».

Un livre que l'on aime à reprendre en main et sous les yeux, sans se lasser de l'énergie créative et visuelle qui s'y verse à pleines pages...

Les affiches des vins
Emmanuel Lopez
Citadelles & Mazenod
49 €

D’autres affiches de vin ? Le blog « Les Vins à l’Affiche » est l’agenda visuel des événements du vin, tout en affiches. Il est à l’adresse http://lesvinsalaffiche.blogspot.fr

La Moselle Prix René Renou

19-10-2016

Le Prix René Renou 2016 - dont Winetourisminfrance.com est partenaire depuis l’origine - a été décerné au Conseil départemental de Moselle.
Le jury a voulu récompenser une collectivité qui défend un vignoble qui a failli disparaître. Il ne comptait plus que 3 ha en 1985. Aujourd’hui, 19 vignerons travaillent 64 hectares ; l’AOC Moselle (l’AOC la plus septentrionale de France) a été obtenue en 2010, et une jolie Fête des Vins de Moselle a été créée en 2014.

Les lauréats précédents du Prix René Renou étaient en 2008 la Ville de Grenoble et le Festival « Le Millésime » ; en 2009 la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole et La Charte Paysagère des Costières de Nîmes ; en 2010, le département de l’Ain et le Concours des 7 ceps – route des vins du Mont Blanc ; en 2011 la Commune de Cairanne pour sa Vigne pédagogique ; en 2012 la Commune de Marciac pour Jazz in Marciac ; en 2013 Saumur Agglo pour Festivini et les Grandes Tablées du Saumur-Champigny ; en 2014, le Département de l’Hérault pour sa politique viticole et en 2015 la Communauté de Communes des Coteaux du Layon pour le Musée de la vigne et du vin d’Anjou.

A lire : Oenotourisme jeune en Moselle

Il faut être ivre

09-10-2016

« Demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ».

C’est aussi à la suite de Baudelaire la réponse que donnent plusieurs ouvrages récents.

La Revue de la BnF (Bibliothèque Nationale de France) consacre largement son n°53 - sous la direction d'Antoine de Baecque et Bérénice Stoll - au thème « Ivresses. Alcool, sociabilité et création littéraire ».
Un dossier bienvenu tant l’imaginaire de l’ivresse se révèle d’une infinie richesse, entre cultes bachiques et « ivresse joyeuse » du Moyen Âge, Noé et « bien ivres » de Rabelais, Champagne de la Belle Époque et pinard des tranchées de 1914…

Mais il est bien des ivresses, autres que celles données par les flacons ; celles de la création, du mysticisme, de l’amour ou de la haine...
C’est la démonstration éblouissante du linguiste et lexicographe Alain Rey et du calligraphe Lassaâd Metoui qui viennent de publier Pourvu qu’on ait l’ivresse, honoré lors du dernier Livres en Vignes du Prix du Clos de Vougeot parrainé par la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Au-delà des peurs soulignées par un livre plus ancien (2008), Divine Ivresse de Galatée Faivre, la lancinante question de la puissance de l’ivresse et de son caractère dans bien des civilisations sacré ne trouve-t-elle pas une réponse dans le fait qu’elle célèbre la vie, ses effets contradictoires et excessifs eux-mêmes ?

Que l’ivresse de la lecture apporte ses réponses !

 

Ivresses. Alcool, sociabilité et création littéraire - Revue de la BNF n° 53
http://editions.bnf.fr/revue-de-la-bnf-n%C2%B053-ivresses

Pourvu qu’on ait l’ivresse - Lassaâd Metoui et Alain Rey - Laffont
http://www.laffont.fr/site/pourvu_qu_on_ait_l_ivresse_&100&9782221190296.html

Divine Ivresse - Galatée Faivre - Normant éditions
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/529_divine_ivresse.htm

L’Université de la Vigne au Vin dans la nature

08-10-2016

Le monde du vin manque encore de lieux et de moments réellement transdiscipinaires où universitaires et gens du marketing, professionnels et artistes, écrivains et acteurs touristiques échangent et s’enrichissent mutuellement.

Heureusement, l’Université de la Vigne au Vin est - chaque année - l’un de ces événements qui explore les multiples racines et dimensions de la vigne et du vin, grâce à une dense journée de réflexion qui réunit intervenants et participants de tous horizons professionnels.

Pour sa onzième édition, le 10 novembre, le thème abordé sera « Soif de nature : communication et avenir du vin ? »
Interrogations et réponses se succèderont autour de la « nature », sujet de malentendus (Valérie Péan, INRA) et objet de consommation (Pascale Hébel, CREDOC). On visitera un paysage viticole à la fois naturel et artificiel (Jacques Maby, Université d'Avignon), entre nature et culture (Azélina Jaboulet-Vercherre, écrivain et historienne) et entre « nature et Nature » (Alan Roch, Institut des Etudes Occitanes de l’Aude). André Deyrieux (Winetourisminfrance.com), proposera de répondre à la question « Comment donner la parole à la nature et au paysage de vignes ? » tandis que Claude Cruells (Carttoon) montrera « la nature dans l’œil d’un photographe ».

Une vaste table-ronde « Jusqu’où le vin est-il naturel ? » réunira Hervé Hannin (Directeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin, Montpellier Sup Agro), Emmanuel Cazes (Domaine Cazes, membre de la commission nationale scientifique et technique, nommé par l’INAO relativement aux vins « nature »), Jean-Louis Escudier (ingénieur de recherche, relativement aux vignes naturellement résistantes) et Michel Remondat (Vitisphere).
Le grand témoin de la journée sera Eric Andrieu, député européen.

Les dégustations auront pour thème les IGP, des vins qui ont choisi le paysage comme identité tandis que la librairie de la Maison du Banquet et des générations proposera une sélection d‘ouvrages.

Cerise sur le gâteau, l’entrée est libre

Ferrals-les-Corbières, le 10 novembre 2016 de 8 h 30 à 17 h 30
http://universitevignevin.fr

Lecture aux pays des vendanges

29-09-2016

Amancio Tenaguillo y Cortazar – président de Cepdivin - propose dans le cadre des rencontres et lectures « Complètement livres ! » des lectures « Au pays des vendanges ».

Vues à travers le regard de l’enfance dans le vignoble d’Yvorne pour Charles Ferdinand Ramuz, poète et écrivain suisse, elles sont affaires d’adultes dans les terres chaudes de l’Alto Douro pour Miguel Torga, romancier, poète et conteur portugais. Quant à Jean-Jacques Rousseau, elles lui permettent dans Julie ou La Nouvelle Héloïse d’exprimer sa conception d’un société idéale…

Rencontre animée par Francis Lippa, philosophe, vice-président de la Société de philosophie de Bordeaux. Lectures de textes par les étudiants de l’Ecole Supérieure de Théâtre de Bordeaux Aquitaine. A La Cité du Vin, Salon de lecture, mardi 18 octobre 2016, 14h30

www.cepdivin.org

Site par Neteor