Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206   207   208     

L’oenotourisme des Jeunes Talents

19-04-2015

Récompenser les initiatives innovantes en matière de tourisme – et d’oenotourisme, c’est l’objectif des Jeunes Talents du Tourisme (pendant des Jeunes Talents du Champagne qui concerne les producteurs) créé en 2013 par les instances touristiques de Champagne.

Jeunesse, innovation… tout est dit.

Ils valent la peine d’être découverts et encouragés : Sébastien Higonet pour les croisières Vinotilus (www.vinotilus.fr), Carole Denize pour les « arômes essentiels » de C & Sens (www.cetsens.fr), les Ladies Bubbles en dehors des sentiers battus (www.ladiesbubbles.com), la société ADC, Ambassade du Champagne, qui ne travaille qu’avec des Champagnes de Vignerons (www.ambassadeduchampagne.com)…

Ils étaient présents à la récente International Wine Tourism Conference où ils dynamisaient l’espace d’exposition.

www.lesjeunestalentsdutourisme.com

Une route des vins des pontifes en Vaucluse

19-04-2015

L'AEFO (Association Européenne de Formation à l’Œnotourisme) basée dans le Vaucluse, spécialiste reconnue du tourisme viticole, a proposé en 2014 au Conseil Général du Vaucluse de faire une étude sur « le vin au moyen-âge, au temps des papes d’Avignon ».

Celle-ci se concrétise aujourd'hui par une exposition itinérante réalisée par Marc Olivier.

L'exposition a pour but de mettre en lumière l’histoire du vin au temps des pontifes à Avignon (de 1304 à 1423). Elle met en lumière les usages du vin à cette époque, les développements de la viticulture, les influences des papes et leur rôle quant à la renommée des vins du Comtat Venaisson et d’Avignon.

Le livret d'exposition de Jean-Pierre Saltarelli est tout à fait remarquable. Préfacé par Sophie Bentin, historienne spécialisée dans l’histoire d’Avignon et du Comtat, l’ouvrage est déjà en souscription au prix de 10 euros - franco de port (à commander par courrier à : AEFO - 18 rue du Berteuil - 84600 Valréas - chèque à l'ordre de AEFO).

Cette réalisation originale doit déboucher sur la création d'un véritable itinéraire culturel, une Route des vignobles des papes, un « Iter Vitis Pontificum© ».

Winetourisminfrance est l'un des partenaires de cette initiative oenoculturelle.

http://aefoenotourisme.blogspot.fr

Petitescaves.com bien dans sa peau

19-04-2015

Petitescaves.com a fait peau neuve.

C'est un nouveau site qui voit le jour avec de nouvelles rubriques et de nouveaux filtres pour faciliter la recherche d'un vin.

Petitecaves.com c'est maintenant presque 100 fiches domaines et 250 vins en STOCK !! Pour découvrir ce site, nous offrons les frais de port à la première commande.

Bonne dégustation et à bientôt sur www.petitescaves.com

Rafale de châteaux en Beaujolais

14-04-2015

Nous sommes tous invités à découvrir, le samedi 30 mai, les crus du Beaujolais en passant d’un château à un autre, du nord au sud. Cinq étapes, cinq ambiances.

Château du Moulin-à-Vent, à Romanèche-Thorins : Jazz & vin
Château des Bachelards, à Fleurie : Un MOF en cuisine et une vigneronne (Sébastien Chambru et la comtesse Alexandra de Vazeilles)
Chez Dominique Piron, à Morgon : Fanfares et Métier du Vin
Château Thivin (Côte de Brouilly / Brouilly), à Odenas : Vin, art lyrique et Poésie
Château de La Chaize (Brouilly), à Odenas : l’Art de vivre au Grand Siècle avec visite des merveilleux jardins.

En route ! (de 10 h à 19 h)

A lire aussi : D’un Château l’autre en Beaujolais

Les Héritières de Bacchus

07-04-2015

L'Association des Héritières de Bacchus est née au pied du Pic Saint Loup. Elle organise son premier salon le samedi 25 avril à Claret. Trente vigneronnes y donnent rendez-vous aux amateurs pour des dégustations culturelles.

En effet, Florence Monferran, historienne et vigneronne (et présidente de Terre Apiane), y donnera une conférence engagée sur « les femmes et le vin dans l'histoire », illustrée par une riche iconographie.
Elle traitera du poids des tabous et des interdits qui pèsent sur les femmes dès l'Antiquité afin qu'elles n'entrent pas dans la sphère viticole, et comment, selon les lieux, les époques, les statuts qui leur sont autorisés, elles sont présentes à la fois dans la consommation de vin et dans la production, grâce à quelques pionnières dès le Moyen-Age.
Florence Monferran concluera avec les grands changements de la fin du XXe siècle, qui permettent aux femmes d'intégrer toutes les secteurs de la profession viticole… jusqu'aux dignes Héritières de Bacchus présentes à Claret.

www.lesheritieresdebacchus.fr

Giono vinificateur de l'extrême

04-04-2015

Dans "Batailles dans la montagne", roman écrit en 1937 qui conte l'engloutissement d'une vallée par un déluge d'eau et de boue, Jean Giono invente un nouveau mode d'élevage du vin.

Il s'agit de ce "vin vert que le village tirait de ses vignes pauvres, là-bas vers Prébois", un vin "âcre et brûlant comme de la sueur de boeuf".

En octobre, ce vin est mis en outres, "faites avec la peau complète d'une chèvre." Les outres, chargées sur des mulets, sont acheminées en altitude dans le glacier de la Treille, le bien nommé... "Il y avait, là-haut, des cavernes de glace aussi solides que des caves de ciment. On y couchait les outres dans un lit de neige."
On y laisse ainsi le vin "mûrir"...

A la mi-juin, une équipe de villageois retourne chercher les outres. "Souvent il fallait déganguer les outres à coups de pic, doucement, et avec délicatesse..."

Giono confirma plus tard que cette pratique curieuse était une pure invention de sa part.

Par contre, les outres furent bel et bien utilisées dans nos montagnes jusque dans les années 40. Le roman indique que ce n'est que tout récemment qu'un tonnelier s'est installé dans le village, "ayant apporté ici ce nouveau métier dont on n'avait pas besoin avant, puisqu'on se servait des outres."

Site par Neteor