Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204     

Dégustations musicales en Jurançon

19-09-2014

Deux soirées au Domaine Bordenave pour apaiser ouïes et papilles !

Le vendredi 26 septembre à 20 h 45, le pupitre de violoncelles « les Piques du midi » de l'Orchestre de Pau Pays de Béarn (Julianne Tremoulet, Sophie Bacqué, Géraldine Devillières, Annabelle Lecoq, Annick Paré, Dominique Tribot) rivaliseront de virtuosité
Après le concert, dégustation de Jurançon accompagné de foies gras et fromage de pays.

Le dimanche 28 Septembre à 15 h 00, « Sons, vin et jus de raisin » : Histoire en musique destinée au jeune public et à leurs familles. Après le concert, dégustation de brioches et de jus de raisin pour les enfants, et bien sûr de Jurançon pour les parents.

Places très limitées pour chaque concert : 120 maximum - Paiement souhaité à la réservation - Le vendredi, tarif : 12 € (Tarif réduit 6 € pour les moins de 18 ans et D.E.) - Le dimanche, 6 € tarif unique – 05 59 82 70 30, office de Tourisme de Monein Coeur de Béarn 05 59 12 30 40, Domaine Bordenave 05 59 21 34 83.

Eoliennes et saccage des paysages de vignes

19-09-2014

L’importance stratégique de l’oenotourisme pour promouvoir la destination France, est de plus en plus affirmée.

Or, les paysages de vignes - ainsi que leurs aménagements ; villages viticoles, murets, cabanes, terrasses… - sont les écrins précieux de l’oenotourisme. Ils portent une incomparable puissance poétique et esthétique, constituent des patrimoines de l’histoire vigneronne, et témoignent des savoir-faire vivants des vignobles.

En ce week-end des Journées du Patrimoine - qui associe cette année patrimoines culturels et naturels, des associations (notamment le G8 Patrimoine*) attirent à nouveau l’attention des pouvoirs publics sur les menaces qui pèsent sur les paysages, et que la faiblesse grandissante des budgets et des volontés publiques rendent chaque jour plus lourdes : urbanisation mal maîtrisée, y compris aux abords des communes rurales, constructions sans qualité esthétique et paysagère, pollutions visuelles diverses…

« Un monde artificiel pénètre le monde naturel et l'empoisonne »
Spengler, L'homme et la technique (1931)

Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre les centrales d’éoliennes et leur impact irrémédiable sur l’environnement naturel et des lieux souvent sublimes.

Une installation de 150 à 180 mètres de haut est visible à plus de dix kilomètres : les spécialistes soulignent que jamais dans le monde occidental il n’y eût une telle pratique du « hors d’échelle », encombrant les paysages de façon si « outrancière et scandaleuse », et pulvérisant les scores de « l’incongruité paysagère ».

Les conditions obscures des autorisations de leur construction, le forcing des promoteurs, leurs conséquences sur la santé des résidents proches, font par ailleurs l’objet de critiques précises.

Le Service central de prévention de la corruption a pointé en juillet la multiplication des « prises illégales d'intérêts » d'élus locaux impliqués dans le développement de la filière éolienne, et la Cour des Comptes s’inquiète du coût astronomique de l’électricité fournie par les éoliennes.

Mais revenons à l’aspect paysager.

Dès 2007, l’Académie des Beaux-Arts tirait la sonnette d’alarme quant aux « dangers encourus par nos paysages ».

Elle souhaitait un « contrôle esthétique sur l’impact des éoliennes sur le paysage », seul moyen de garantir « la qualité de notre patrimoine paysager » qui sans lui « pourrait être livré au saccage ».

Depuis 2007, malheureusment, bien du chemin a été fait…

 

(*) Le G8 Patrimoine est la réunion des associations de sauvegarde du patrimoine bâti et paysager, reconnues d’utilité publique : Fédération Patrimoine-Environnement (FNASSEM), Demeure Historique, Ligue Urbaine et Rurale, Maisons Paysannes de France, Union REMPART, Sauvegarde de l’Art Français, Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF), Vieilles Maisons Françaises.

 

A lire : "Paysages et patrimoine des régions viticoles", dans le cadre des Rencontres du Clos-Vougeot
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/883_paysages_et_patrimoine_des_regions_viticoles.htm

Des vendanges à Arras ?

15-09-2014

Oui, et ce sera même leur 10ème édition !

Plantés en 2003 et 2009, les 1000 pieds de vigne (chardonnay et pinot meunier) seront au coeur de la fête de Cité Nature à Arras le dimanche 5 octobre de 10h à 18h.

Installée dans une ancienne usine de lampes de mineurs, réhabilitée par l’architecte Jean Nouvel, Cité Nature est un centre culturel et scientifique consacré à la nourriture et l’agriculture, à la nature et la santé. Elle compte 15.000 m² de jardins thématiques.

Les visiteurs pourront participer aux vendanges à l'ancienne, assistées d'ânes. Le pressurage à la main se fera dans les jardins.
Les enfants sont mis à l'honneur lors de cette manifestation festive avec différents ateliers. Une restauration sur place ainsi qu'une programmation musicale riche et variée feront de cette fête un événement incontournable qui sera l'unique occasion de déguster la cuvée Belle époque (2013) du vin de Cité Nature, le Clos St Vaast, un vin non commercialisé.

www.citenature.com

Week-end des patrimoines vitivinicoles

15-09-2014

Ce week-end des 20 et 21 septembre sera celui des Journées du Patrimoine.

Evidemment, les vignobles ne sont pas les derniers à montrer leurs richesses paysagères, culturelles et historiques.
Par exemple, la Maison Krug (fondée en 1843) ouvre exceptionnellement ses portes et propose aux visiteurs de découvrir la vie dans les caves de Reims entre 1914 et 1918.

La Cité de Carcassonne ouvre l’écrin de ses vignes et bien des domaines et châteaux font découvrir leurs patrimoines, ainsi que des Musées de la vigne et du vin, et jusqu’aux vignes d’Ile-de-France…

Le programme complet de ces journées - avec un efficace moteur de recherche - est à découvrir sur www.journeesdupatrimoine.culture.fr

A lire : Oeno-culturel - http://www.calameo.com/read/00220680188ed7e3d19e4

Destination Vignobles 2014

15-09-2014

Destination Vignobles est une manifestation professionnelle destinée à promouvoir la France des vins et spiritueux auprès des acteurs internationaux du tourisme viti-vinicole.

Elle a lieu tous les deux ans à l'automne dans un vignoble différent. Après Mâcon en 2004, Bordeaux en 2006, Avignon en 2008, Colmar en 2010, et Tours en 2012, Lyon accueillera Destination Vignobles les 14 et 15 octobre 2014.

Destination Vignobles a pour objectif de faire découvrir l'offre oenotouristique française aux prescripteurs internationaux par le biais d'un workshop avec rendez-vous d'affaires préprogrammés et d'eductours dans les vignobles français. Lors de l'édition 2012, Tours avait accueillis 150 voyagistes venus de 43 pays et 140 professionnels français représentant l'offre des 17 vignobles français.

Site internet : www.atout-france.fr/destination-vignobles

Whorfisme et dégustation

14-09-2014

Selon Benjamin Lee Whorf, linguiste et anthropologue disparu en 1941, le langage d'un individu ou d'une ethnie conditionne sa pensée, et donc sa perception et sa représentation de l'espace, du temps, des émotions...

Une conception que l'on retrouve chez d'autres philosophes : « Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. » écrit ainsi Wittgenstein.

Notre capacité à apprécier le monde s'enrichit à la mesure des nuances dont nous pouvons non seulement le décrire, mais aussi le comprendre, et surtout le ressentir. Pour Whorf, le langage n’est pas un reflet des sensations mais l’instrument de leur organisation et de leur partage.

Il en est ainsi pour notre relation aux vins lors de leur dégustation.

Elle s'enrichit et se diversifie grâce aux mots par lesquels nous pouvons traduire nos expériences gustatives. Les séminaires de dégustation sont conçus pour élargir nos palettes d'analyse sensorielle, et nous donner un langage commun.

Mais on peut soutenir aussi qu'il n'y va pas pour l'appréhension partagée du monde que de la possession d'un appareil lexicographique plus large.

En effet, autant le développement des nuances du langage de chaque amateur façonne un dimensionnement plus vaste de ses perceptions, autant cette nouvelle richesse de son langage personnel crée une relation sensorielle et émotionnelle au vin plus profondément différente de celles des autres amateurs.

Les mondes où vivent des dégustateurs différents sont des mondes distincts, et non un même monde pour l'appréciation partagée duquel il suffirait d'utiliser des étiquettes communes...

AD

Site par Neteor