Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205     

Des vendanges à Arras ?

15-09-2014

Oui, et ce sera même leur 10ème édition !

Plantés en 2003 et 2009, les 1000 pieds de vigne (chardonnay et pinot meunier) seront au coeur de la fête de Cité Nature à Arras le dimanche 5 octobre de 10h à 18h.

Installée dans une ancienne usine de lampes de mineurs, réhabilitée par l’architecte Jean Nouvel, Cité Nature est un centre culturel et scientifique consacré à la nourriture et l’agriculture, à la nature et la santé. Elle compte 15.000 m² de jardins thématiques.

Les visiteurs pourront participer aux vendanges à l'ancienne, assistées d'ânes. Le pressurage à la main se fera dans les jardins.
Les enfants sont mis à l'honneur lors de cette manifestation festive avec différents ateliers. Une restauration sur place ainsi qu'une programmation musicale riche et variée feront de cette fête un événement incontournable qui sera l'unique occasion de déguster la cuvée Belle époque (2013) du vin de Cité Nature, le Clos St Vaast, un vin non commercialisé.

www.citenature.com

Week-end des patrimoines vitivinicoles

15-09-2014

Ce week-end des 20 et 21 septembre sera celui des Journées du Patrimoine.

Evidemment, les vignobles ne sont pas les derniers à montrer leurs richesses paysagères, culturelles et historiques.
Par exemple, la Maison Krug (fondée en 1843) ouvre exceptionnellement ses portes et propose aux visiteurs de découvrir la vie dans les caves de Reims entre 1914 et 1918.

La Cité de Carcassonne ouvre l’écrin de ses vignes et bien des domaines et châteaux font découvrir leurs patrimoines, ainsi que des Musées de la vigne et du vin, et jusqu’aux vignes d’Ile-de-France…

Le programme complet de ces journées - avec un efficace moteur de recherche - est à découvrir sur www.journeesdupatrimoine.culture.fr

A lire : Oeno-culturel - http://www.calameo.com/read/00220680188ed7e3d19e4

Destination Vignobles 2014

15-09-2014

Destination Vignobles est une manifestation professionnelle destinée à promouvoir la France des vins et spiritueux auprès des acteurs internationaux du tourisme viti-vinicole.

Elle a lieu tous les deux ans à l'automne dans un vignoble différent. Après Mâcon en 2004, Bordeaux en 2006, Avignon en 2008, Colmar en 2010, et Tours en 2012, Lyon accueillera Destination Vignobles les 14 et 15 octobre 2014.

Destination Vignobles a pour objectif de faire découvrir l'offre oenotouristique française aux prescripteurs internationaux par le biais d'un workshop avec rendez-vous d'affaires préprogrammés et d'eductours dans les vignobles français. Lors de l'édition 2012, Tours avait accueillis 150 voyagistes venus de 43 pays et 140 professionnels français représentant l'offre des 17 vignobles français.

Site internet : www.atout-france.fr/destination-vignobles

Whorfisme et dégustation

14-09-2014

Selon Benjamin Lee Whorf, linguiste et anthropologue disparu en 1941, le langage d'un individu ou d'une ethnie conditionne sa pensée, et donc sa perception et sa représentation de l'espace, du temps, des émotions...

Une conception que l'on retrouve chez d'autres philosophes : « Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. » écrit ainsi Wittgenstein.

Notre capacité à apprécier le monde s'enrichit à la mesure des nuances dont nous pouvons non seulement le décrire, mais aussi le comprendre, et surtout le ressentir. Pour Whorf, le langage n’est pas un reflet des sensations mais l’instrument de leur organisation et de leur partage.

Il en est ainsi pour notre relation aux vins lors de leur dégustation.

Elle s'enrichit et se diversifie grâce aux mots par lesquels nous pouvons traduire nos expériences gustatives. Les séminaires de dégustation sont conçus pour élargir nos palettes d'analyse sensorielle, et nous donner un langage commun.

Mais on peut soutenir aussi qu'il n'y va pas pour l'appréhension partagée du monde que de la possession d'un appareil lexicographique plus large.

En effet, autant le développement des nuances du langage de chaque amateur façonne un dimensionnement plus vaste de ses perceptions, autant cette nouvelle richesse de son langage personnel crée une relation sensorielle et émotionnelle au vin plus profondément différente de celles des autres amateurs.

Les mondes où vivent des dégustateurs différents sont des mondes distincts, et non un même monde pour l'appréciation partagée duquel il suffirait d'utiliser des étiquettes communes...

AD

Livres en Vignes au Clos de Vougeot

12-09-2014

Quoi de plus glamour que les rendez-vous galants du vin et de la culture ?

Pourtant, il faut par les temps qui courent (ou stagnent, pataugent et s’enfoncent) admirer qu’ils puissent avoir lieu : les rivières de l’argent se jettent de moins en moins dans les fleuves de la culture

On salue donc, à sa juste valeur et en connaissance de cause, la tenue – pour la septième année consécutive - de l’événement oenoculturel bourguignon Livres en Vignes, suspendu chaque année au fil fragile du déséquilibre financier et, plus heureusement, au brin d’acier de la volonté de sa fondatrice Evelyne Philippe

Elles seront nombreuses les têtes couronnées littéraires à venir les 27 et 28 septembre au Château du Clos de Vougeot signer leurs ouvrages, serrer des mains, rencontrer leurs publics, sourire aux photographes, nourrir des projets, et échanger sur les uns et les autres des propos assassins mais – lors du Chapitre de l'Equinoxe, de la Plume et du Vin de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin - adoucis par les grands vins et les chants des Cadets de Bourgogne.

La littérature vineuse, bachique, œnologique sera représentée par David Cobbold, Aubert de Villaine (Les Climats de Bourgogne), Isabelle Saporta (Vino Business), Richard Pfister (Les Parfums du vin), Charles Frankel (Les Vins de Feu), Jean-François Bazin, Ophélie Neiman, Philippe Bouin, Serge Carrère, Robert Chapuis, Thierry Dussard, Eric Corbeyran, Mona Lalba, Olivier Magny, Philippe Mestat, Evelyne Resnick, Nicole Seeman...

Les auteurs de BD sont nombreux : Hervé Richez, Wandrille, Philippe Bercovici, Benoist Simmat, Boris Guilloteau et Michel Tolmer qui remporte le Prix du Clos de Vougeot avec l’hilarant Mimi, Fifi et Glouglou (Ed. de l'Epure, 2013).

Comme chaque année, les débats Vignes et vins aborderont avec les auteurs présents des sujets palpitants d’actualité : Les Climats de Bourgogne, La viticulture bio, L’oenotourisme…

Le riche programme est à feuilleter ici : www.livresenvignes.com

Drouhin ou Drouhin ?

12-09-2014

A Beaune, on peut découvrir la maison Joseph Drouhin (du nom de son fondateur, l’arrière grand-père) dans son Oenothèque.

Elle permet de belles dégustations ; est-il besoin de rappeler l’emblématique Clos des Mouches acquis par Maurice Drouhin (le grand-père) dans les années 1920 ?

Elle propose aussi la visite de ses caves historiques qui s'étendent sur près d'un hectare au coeur de Beaune, entre les Hospices et la Collégiale Notre-Dame.

Elles ont appartenu aux Chanoines de Beaune, aux Ducs de Bourgogne, aux Rois de France, et recèlent des vestiges romains de près de 2000 ans.
La maison organise des événements oenotouristiques qui sont à découvrir ici : www.drouhin-oenotheque.com

Mais la famille est aussi dans les doux paysages de Chablis, sous le nom Drouhin-Vaudon, du nom d’un beau moulin du XVIIIème siècle posé sur le Serein qui ferait un très joli havre oenotouristique.

Ce vignoble de 40 ha a été investi dans les années 60 par Robert Drouhin (le père). Les parcelles, en biodynamie (en bio dès 1988), sont sises dans le vrai cœur kimméridgien de Chablis, en village, premiers crus et grands crus (Vaudésir, Bougros, Les Clos). www.drouhin-vaudon-chablis.com

Deux manières donc de décliner le slogan maison « L’Elégance naturelle des Grands Bourgognes », ce qui n’empêche pas la famille (aujourd’hui Véronique, Frédéric, Philippe et Laurent) d’être en passe de réaliser son vœu de produire de grand pinots sur les terres de la Willamette Valley dans l’Oregon (autre slogan : « French soul, Oregon soil »). www.domainedrouhin.com

Site par Neteor