Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

Avignon, capitale des Côtes du Rhône

22-08-2014

Le 30 août se déroulera le Ban des Vendanges d'Avignon, le plus grand événement populaire et gratuit de la capitale du Vaucluse... L'événement sera organisé et animé pour la 19ème édition consécutive par les Compagnons des Côtes du Rhône.

Parade, messe vigneronne en Provençal, proclamation du Ban des Vendanges, pressée du raisin et soirée festive... sont au programme

A cela s'ajoute un moment d'importance, la pose d'une plaque en mairie - par le maire d'Avignon, Cécile Helle, et les Compagnons - consacrant Avignon comme capitale des Côtes du Rhône.

On ne peut qu'en tirer bon augure quant à l'avenir : pourquoi la ville n'organiserait-elle pas ses Estivales (à l'instar de celles de Montpellier), et ne donnerait-elle pas une audience mondiale à la nouvelle vigne du Rocher des Doms ?

Des projets qui s'ajouteraient à ceux relatifs à l’hôtel Calvet de Palun et à l'hôtel des Monnaies destinés à ancrer encore plus vins et gastronomie dans la cité.

www.bandesvendanges.fr

Les vins du plus haut château de France

19-08-2014

Le plus haut château de France a sept étages. Et il possède des chambres d’hôte et un vignoble.
Sur 28 hectares, le Château de Brissac (à 15 km d'Angers) produit des vins en appellations Anjou Villages Brissac, Rosé d’Anjou et Cabernet d’Anjou.
Des cuvées que les visiteurs du château ont la possibilité de déguster et d’acheter dans le cellier à la fin de la visite.

www.chateau-brissac.fr

La douceur lumineuse de Ghislaine Dodet

14-08-2014

Ghislaine Dodet, illustratrice bourguignonne, a repris le métier de son père, tâcheron viticole venu de Bresse pour s’installer à Monthelie.
Il y a sept ans, elle a créé son blog - la tâcheronne et le pinot noir - pour, après ses heures de travail, y publier ses dessins inspirés par ses tâches à la vigne.

Cette poésie graphique douce et minutieuse est d’une modestie à la grâce infinie. Mais de plus, grâce au choix des traits, à la sélection des détails et au jeu des ombres, la clarté de ses dessins est plus précise et riche qu’une photo, ce qui les rend instructifs, et lumineusement utiles à la compréhension des travaux et des jours de la vigne.

De ces illustrations, elle a fait un livre, l’Agenda Perpétuel du Vigneron, qui vient de paraître aux Editions Equinoxe (12 €)

www.ghislainedodet.com

Vendanges œnotouristiques en Alsace

12-08-2014

Seppi Landmann avait eu l’idée de vendanger avec des touristes et des amis dans les années 80 suite au passage sur son domaine de Sophie Marceau. L’actrice avait manié le sécateur pendant toute une matinée puis un repas vendangeur avait été organisé dans les vignes. Le concept était né !

Le vigneron alsacien réalisait 100% de sa récolte de cette manière, accueillant jusqu’à 200 personnes par session durant les weekends.

Depuis 2011, année de la reprise de Seppi Landmann par le Domaine Rieflé, l’événement a été professionnalisé, avec l’accord des organismes sociaux et un soin tout particulier apporté à la création d’un cadre juridique approprié.

L’accueil se fait à 7h30. Cet horaire matinal fait partie de l’ambiance, histoire d’être sérieux et d’impliquer les participants dans la démarche qualitative de la vendange manuelle : c’est bel et bien un travail. Le trajet pour les vignes s’effectue dans des bus anciens des années 40 et 50. Ceci permet d’être en conformité avec les règles élémentaires de sécurité et du code de la route, tout en combinant confort, rusticité et une dose de nostalgie (les cars de ramassage scolaire de notre enfance…).

S’ensuit un briefing sur la manière de vendanger. Au-delà de l’humour de Seppi Landmann (l’art de « toucher la grappe »), cet aspect est important, particulièrement lorsqu’il s’agit de faire des tris. Les vendangeurs d’un jour étant principalement des passionnés du vin, ils sont très sensibles à l’aspect qualitatif de la récolte et le travail est généralement fait bien plus proprement qu’avec des intérimaires classiques.

A 10h, c’est la pause café-schnaps-kougelhopf. A 12h, déjeuner dans les vignes avec un repas vendangeur préparé par un traiteur.

L’après midi est consacré à la visite du vendangeoir et de la cave, ainsi qu'à la dégustation libre de la gamme complète.

A partir du 13 septembre, 35 euros - Pour s’inscrire : http://boutique.seppi-landmann.fr/index.php
Les bénéfices de l’opération sont reversés à une œuvre solidaire locale.

On en profitera pour relire une belle lettre de Seppi Landmann écrite il y a deux ans : http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/1324_une_lettre_de_seppi_landmann.htm

Des canons d’âge canonique

11-08-2014

Et si on s’offrait un dîner de vins vieux et rares ?

Collectionneur de vins anciens (sa cave comporte quelques dizaines de milliers de bouteilles), François Audouze aime à les faire partager lors de wine-dinners d’exception.

On imagine le nombre de bouteilles qu’il a lui-même ouvertes : on se doute du doigté et de l’expérience qu’il faut pour présenter, ouvrir et présenter des millésimes d’âge canonique. François Audouze est par nécessité un fin connaisseur en matière de bouchons, ce patrimoine méconnu du monde du vin (son essai Les bouchons des vins anciens et leurs messages a reçu le Prix Chêne Liège 2005 de l’Académie Amorim).

On se doute aussi des anecdotes et histoires qui accompagnent ces mémorables dîners gastronomiques organisés avec des grands chefs dans des lieux magiques - anecdotes à retrouver pour certaines dans ses Carnets d’un Collectionneur de vins anciens (Ed. Michalon).

Pour se faire une idée de ces beaux moments, on pourra consulter la liste des dîners réalisés ICI. Ainsi, le 7 mai dernier, chez Ledoyen (où officiait encore Christian Le Squer), toutes les années en 9 depuis 1899 étaient présentes. Les convives ont dégusté par exemple un Château d'Issan 1899, un Cos d'Estournel 1909, un Château Mission Haut-Brion 1919 et une toute jeune Turque de 1989.

Les prochains wine-dinners ont lieu les 18 septembre, 20 septembre et 9 octobre. Mais vous pouvez préférer les organiser sur mesure...

www.wine-dinners.com
www.academiedesvinsanciens.com

La vigne pour les enfants à Viavino

07-08-2014

Dans le cadre des Ateliers du Goût, l’Office de Tourisme du Pays de Lunel et Viavino organisent aussi pour les enfants des séances « Si la vigne et le vin du Pays de Lunel m’étaient contés ».
Les enfants, accompagnés de leur famille, deviennent de vrais petits vignerons : découverte de la vigne et les cépages présents sur le territoire, reconnaissance des arômes et senteurs, compréhension du raisin et de l’élaboration du vin.
Une dégustation de jus de raisin complète le tout.

Une fois par semaine le vendredi de 17h00 à 18h00 pendant la période estivale.

Prix unique : 4 € par enfant (sur réservation atelierdugout@viavino.fr - 04 67 83 45 65)

Site par Neteor