Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204     

Les saints du vin

11-03-2014

Par tous les saints. Avec un pareil titre, le Hors-Série richement illustré de Bourgogne Magazine réalisé par le spécialiste Bernard Lecomte n’aurait pu omettre la moindre auréole.

Il déborde même son cahier des charges en évoquant Saint Boil, Saint Gétorix ou Saint Cochon

En tout cas, il n’oublie pas les saints du vigneron, bien utiles dans cette profession à risque et raconte la fulgurante ascension de Saint Vincent, au détriment de nombreux saints locaux et du trop germanique Saint Vernier privé de procession après la guerre de 1870.

(en kiosque, 7,50 €)

Oenotourisme en balades

10-03-2014

Les balades deviennent un must de l’oenotourisme. L’AOC Languedoc vient de publier son programme.

Le 27 avril 2014, on sera en Balade vigneronne dans les Grés de Montpellier (55 € tarif normal / 50 € tarif groupe – www.gres-de-montpellier.com)

Le 18 mai, on parcourt les sentiers gourmands en Clape vigneronne, avec six haltes gastronomiques, entre le château l’Hospitalet et le Mas du Soleilla. (52 € tarif normal / 48 € tarif groupe – www.laclape.com)

Les 7 ou 8 juin, on fera les vignes buissonnières en Pic Saint Loup (le vétéran des événements : c’est sa 14ème édition) au départ de Claret. (65 € tarif normal – www.pic-saint-loup.com)

Le 5 juillet, à partir du village de Pégairolles de l’Escalette, ce sera la Circulade vigneronne en Terrasses du Larzac. (49 € tarif normal / 46 € tarif groupe – www.terrasses-du-larzac.com)

En avant, marche !

Une bible pour le Château-Chalon

09-03-2014

Ils sont rares les ouvrages qui mettent autant en valeur le véritable mille-feuilles oenoculturel que représentent la vigne et le vin, du sous-sol du vignoble aux ciels de l’art.

« Le Château-Chalon », ouvrage collectif signé de plus de quarante experts, va au-delà de son sous-titre « un vin, son terroir et ses hommes ».

Le vin lui-même, les millésimes, les étiquettes, la vinification, le rôle des levures locales, le clavelin… sont précisément étudiées. Mais, tout autour, se donnent d'expertes leçons d’histoire, de géographie, de géologie, de botanique, d’architecture…

Une grande variété d’illustrations (cartes, gravures, photos…) accompagne ici une étude ampélographique du Savagnin, là une lecture des paysages ou des villages viticoles, plus loin des accords gastronomiques, le culte de Saint-Vernier ou les productions artistiques inspirées par l’appellation – dont les premières photographies jamais réalisées d’un vignoble…

Cette approche exhaustive fourmille aussi d’anecdotes passionnantes : le bateau Château-Chalon donné par le Plan Marshall, la particularité des caves du village, la cabane de vigne au point d’interrogation…

(Editions Méta-Jura, 272 pages, 35 €) - www.meta-jura.org

Napoléon et Joséphine au château de Portets

09-03-2014

Le château de Portets organise le 4 juillet une demi-journée dédiée à la commémoration du passage en ses murs de Napoléon et de Joséphine le 31 juillet 1808.

Le programme comprend deux conférences (« La Garonne et son environnement sous le 1er Empire » et « Napoléon à Bordeaux en 1808 »), une reconstitution historique 1er Empire suivie d’une dégustation des vins du château.
Evénement limité à 200 participants, réservation obligatoire. Tarif : 8€ TTC par personne - www.chateaudeportets.com

Une balade commentée sur la Garonne sera proposée par Bordeaux River Cruise (Gens d’Estuaire) ce jour-là (départ de Bordeaux à 13h, retour à 20h - 33€ par personne - http://bordeaux-river-cruise.com).

L'oenotourisme de la Méditerranée

02-03-2014

La table-ronde consacrée à l’œnotourisme organisée par Winetourisminfrance.com a fait salle comble à Vinisud le 25 février.

Sur la tribune, autour d’André Deyrieux, des intervenants pionniers avec une vision internationale du monde du vin, de l’œnotourisme et de l’œnoculturel : Per Karlsson, de l’agence de voyages BKWine ; Viviane Coursières, représentant l’itinéraire culturel européen IterVitis ; Hervé Durand, vigneron des Costières de Nîmes et du Québec ; Denys Michel, rédacteur en chef de la lettre professionnelles sur le tourisme La Lettre T ; Anne Cannan, vigneronne catalane (Clos Figueras), et Magdelene Beverari, représentant Les Crus du Liban.

Un paradoxe méditerranéen

Le thème exact « Un oenotourisme original pour la Méditerranée » a mis en évidence un paradoxe.

La Méditerranée porte une histoire commune et un héritage plurimillénaire, comprenant évidemment la vigne et le vin, qui permet une offre œnotouristique riche en histoires et en expériences, venant compléter toutes les autres formes, nombreuses, de tourisme.

Pourtant, la Méditerranée n’est pas pionnière en matière d’œnotourisme. Elle n’est pas non plus la mieux développée ou la plus agressivement commerciale des destinations œnotouristiques, un constat à prendre en compte dans le contexte d’une concurrence mondiale qui s’accélère.

Les acteurs de l’œnotourisme présents dans la salle - vignerons, élus, sommeliers, formateurs, représentants des offices de tourisme, organisateurs d’événements, hébergeurs, guides oenotouristiques … ont rejoint les intervenants de la tribune pour constater les axes de progrès à entreprendre.

Professionnalisation, identité, coopération

Le progrès est nécessaire en termes de pratique des langues étrangères, de professionnalisation permettant de proposer un accueil différencié selon les clientèles, mais aussi de création de produits et de commercialisation.

Il faut aussi trouver les sources d’une véritable originalité dans les racines, l’identité et les patrimoines viticulturels de ses territoires, offrir ainsi un accueil authentique valorisant l’histoire, le terroir et ses produits (le régime méditerranéen ou crétois, et son art de vivre…).

Plus lointaine mais fondamentale, s’impose la piste d’une coopération internationale, notamment pour offrir une bonne visibilité aux marchés clients les plus lointains, une large destination Méditerranée.

A quand une route des vins qui, d’est en ouest, suivrait sur ses premiers millénaires l’expansion de la vigne, de ses cépages et de ses vins, de la Transcaucasie au détroit de Gibraltar ?


Photos © 2014 Alain Reynaud Pictures - Photographe

Le temps de la vigne en Narbonnaise

27-02-2014

Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée consacre sa dernière livraison des Carnets du Parc (le n° 14) au Temps de la Vigne.

La vigne, présente en huit appellations dans le périmètre du parc fait l’objet d’approches multiples ; archéologique, historique, culturale, géologique, sociologique.

Elles mettent en évidence quelques thèmes choisis : la vigne et le vin à l’époque médiévale, le terroir du Quatourze, les perspectives d’avenir et un dossier précis sur les femmes dans le vignoble.

En 96 pages, c’est une étude dense et bien illustrée, un travail à la fois sérieux et passionnant, pour un prix léger de 6€.

www.parc-naturel-narbonnaise.fr

Site par Neteor