Newsletter

Les brèves précédentes

      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200   201   202   203   204   205   206     

Vignes, la course à l’UNESCO

19-01-2014

Lorsqu’un pays souhaite faire inscrire un bien au Patrimoine Mondial de l’Unesco, il doit d’abord l’ajouter à sa « tentative list », sa « liste indicative » nationale, ce qui peut être fait à tout moment.

Ensuite, après une période d’un an, il peut proposer ce bien pour inscription au patrimoine mondial.

C’est ce qui vient de se passer de manière remarquable pour les deux vignobles de Champagne (coteaux, maisons et caves) et des côtes de Nuits et de Beaune (climats). Ils vont maintenant subir une sorte d’audit, et il sera statué sur leur demande en 2015.

Pour la France, la viticulture est aujourd’hui directement ou indirectement inscrite au Patrimoine mondial, grâce à la Juridiction de Saint-Emilion, au Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, au port de la Lune à Bordeaux, ou au Centre historique d’Avignon avec la vigne des Papes

Dans le monde, sont notamment inscrits : la plaine de Stari Grad en Croatie, la région de Tokaj, les Cinque Terre en Italie, le Haut-Douro et l’île du Pico (Açores) au Portugal, le vignoble de Lavaux en Suisse, la Vallée du Haut-Rhin moyen en Allemagne et le paysage culturel de la Wachau en Autriche…

Et d’autres candidats sont déjà présents sur les « listes indicatives » de l’Espagne (la Rioja, le Priorat), de l’Italie (Prosecco, Langhe, Roero, Monferrato and Valtellina), ou de l’Afrique du Sud (les vignobles du Cap).

De plus, si l’on regarde du côté de la liste du patrimoine immatériel de l'UNESCO, on constate que la méthode géorgienne traditionnelle de préparation du vin dans de grandes cruches en argile - kvevri – a rejoint, en décembre dernier, le repas gastronomique des Français.

En matière d’héritage œnoculturel, comme dans d’autres domaines, la concurrence mondiale est présente.

Il était donc tout-à-fait temps que la France mette en avant deux de ses vignobles à la valeur universelle exceptionnelle, symboliques d’autres patrimoines vitivinicoles qui restent à inventorier et à valoriser.

Blanquette et carnaval : c’est Limoux

13-01-2014

Vous avez toujours voulu comprendre le Carnaval de Limoux ?

Le Domaine viticole familial de Fourn, à Pieusse, propose une animation originale : une initiation au Carnaval de Limoux doublée d’une découverte-dégustation de la blanquette de Limoux.

Elle aura lieu le samedi 8 février mais aussi le samedi 1er mars (le carnaval est le plus long du monde et dure de janvier à mars).

Au programme : la sortie carnavalesque de 11h, une visite découverte du vignoble et des caves (le domaine est l'un des rares à pratiquer le remuage manuel des effervescents), la dégustation de la fricassée (plat typique), une initiation au Carnaval et enfin la sortie carnavalesque commentée de l’après-midi.

Renseignements : 04 68 31 15 03 - www.robert-blanquette.com

Le domaine de Fourn accueille les camping-caristes (France Passion).

A proximité, le domaine de Perry propose des chambres d'hôtes très confortables pour un séjour au calme. C'est une pension pour chevaux en convalescence, voisins plus que calmes !
www.domainedeperry.com

Pour un repas chaleureux, on ne manquera pas à Pieusse, le restaurant terroir (jusque dans le décor) de Éric et Céline Benedan : la Taverne à Bacchus.

Pommard : le Prix de l’Oenotouriste de l’Année

07-01-2014

Le Prix de l’Oenotouriste de l’Année sera décerné pour l’année 2013 à Aleth Girardin, créatrice – en 1983 - du Bailliage de Pommard et initiatrice des Automnales de Pommard.

Les Automnales, qui ont connu cette année leur deuxième édition, fêtent le vin sur le mode d’un parcours familial et même « oenoludique », d’une Paulée et d’une journée « Caves Ouvertes ».

Le Prix de l’Oenotouriste de l’Année récompense ainsi l’appellation Pommard qui, non contente d’être mondialement connue et productrice de vins prestigieux, s’est engagée pour un oenotourisme actif dans la transmission des héritages de la vigne et du vin.

Le titre d'Oenotouriste de l'Année a été créé par le magazine Winetourisminfrance.com en 2009.

Il est destiné à distinguer l'homme ou la femme qui, durant l'année écoulée, aura fait la preuve d'une belle âme d'oenotouriste sur les routes connues ou méconnues des vins et des vignobles de France, et aura mis en valeur les riches aspects des patrimoines viticulturels français ; paysages, géologies, sites historiques et événements culturels, vins et modes de culture, hommes et femmes de la vigne...

Le Prix a été décerné successivement :
- en 2009, à Lincoln Siliakus, ancien avocat, journaliste du vin, australien, qui a parcouru au printemps 2009 la route de Chablis à Sablet - un parcours de six semaines et de 80 vignerons - sur un authentique Solex ;
- en 2010, à Claude Gilois et Ricardo Uztarroz, auteurs de « Tour du monde épicurien des vins insolites » ;
- en 2011, à Yves Paquier, citoyen suisse, dégustateur, cheville ouvrière du Concours des Sept Ceps, et ambassadeur actif et engagé de la Route des Vins du Mont-Blanc ;
- en 2012, à l’Association « Côté Châteaux », association de trois Châteaux de Loire-Atlantique producteurs de vins et lieux d’accueil et de vie touristique : Goulaine, la Cassemichère, l’Oiselinière.

Le Prix sera remis lors de la 1ère Paulée de Beaune, qui se déroulera le dimanche 9 février, à midi, au Bastion des Hospices, sous la présidence de Jacky Rigaux, et sera en rediffusion sur Edonys TV.
(Renseignements : 03 80 26 22 12)

Thomas Jefferson, oenotouriste et président

21-12-2013

Thomas Jefferson a 43 ans lorsqu’il réalise son premier voyage en France et en Italie, qui se déroule deux ans avant la Révolution Française.

Il a rédigé la Déclaration d’Indépendance, est diplomate en poste à Paris et chargé de la négociation de traités commerciaux. Il est passionné d’agriculture, et de philosophie de la ruralité. Il est grand amateur de vins et vigneron dans son domaine de Monticello (Virginie) depuis ses 25 ans. Il aime les vins de Bordeaux, de Champagne, de Bourgogne mais a aussi un penchant particulier pour les vins de Frontignan.

Jefferson prépare avec soin ces voyages destinés à découvrir et comprendre les enjeux des agricultures locales, veillant à leur donner une sérieuse dimension oenotouristique.

Il achète des cartes et des guides, se fait rédiger des lettres de recommandation pour les négociants et les vignerons. Il va même jusqu’à dessiner ses propres cartes pour les villages et vignes de Bourgogne… et rédigera des journaux de voyage que nous avons gardés, remplis d’observations agricoles, sociales, économiques et esthétiques.

Il voyage ainsi de mars à juin 1787, et il est facile de mettre ses pas dans les siens.

D’abord en Bourgogne : sur cette bande de vignes « about twenty miles long and two miles wide », il trouve remarquable que ses deux vins préférés, Chambertin et Montrachet, soient aux opposés extrêmes de la région.

Dans le Beaujolais, il apprécie que vignes, arbres et céréales soient plantés ensemble. ll descend ensuite le Rhône, cette « river of wine » : Ampuis, Condrieu, la Côte Rôtie, les Côtes-du-Rhône.

Après un passage en Italie, il est, en mai, entre Lunel et Frontignan, où il passe trois jours à déguster les muscats doux. Il sera toujours un grand amateur de ces vins, allant jusqu’à planter du Muscat à Monticello, et les comparera avantageusement, en qualité et en prix, aux vins de paille d’Alsace.

Il part ensuite – pour ne parler que des vignobles – dans le Médoc et les Graves, et il ne fait rien moins que de tracer l’esquisse du futur classement de 1855, en identifiant comme vins « of the finest quality » Château Margaux, La Tour de Ségur (Château Latour), Haut-Brion et Lafite.

Il rentre à Paris par la Vallée de la Loire. Son second voyage, l’année suivante, l’emmène en Allemagne et en Champagne, dont il note que les vins « sparkling » sont peu consommés en France.

En 1801, il devient le troisième président des Etats-Unis, et écrit en 1808 :" We could, in the United States, make as great a variety of wines as are made in Europe, not exactly of the same kinds, but doubtless as good."

Un amateur, un connaisseur, un oenotouriste, un augure...

Thomas Jefferson's European Travel Diaries (Isidore Stephanus Sons, 1987)
Thomas Jefferson on Wine - John Hailman (University Press of Mississippi, 2009)
Passions. The Wines and Travels of Thomas Jefferson - James M. Gabler (Bacchus Press, 1995)
Thomas Jefferson à Bordeaux et dans quelques autres vignes d’Europe - Bernard Ginestet (Mollat, 1996)

2ème Challenge International des Clubs OEnophiles

18-12-2013

La seconde édition des Journées internationales des amateurs éclairés de vins se déroulera les samedi 5 et dimanche 6 Juillet 2014.

Le samedi sera consacré aux débats et tables-rondes dans le cellier du château du Clos Vougeot, et se terminera par une Paulée.

Le dimanche sera consacré au Challenge International des Clubs OEnophiles (CICO) qui se déroulera à Gevrey-Chambertin.

Que vous soyez membre d'un club ou d'une association de dégustation ou simple amateur de vins, vous pouvez venir mettre à l'épreuve vos talents de dégustateur et votre connaissance générale sur le milieu viti-vinicole.

Vous aurez l'occasion de découvrir cet authentique village viticole et ses environs au travers de cinq épreuves ludiques et pédagogiques, de partager vos connaissances et votre passion du vin avec vos partenaires d'un jour et, qui sait, peut-être de remporter l'un des nombreux lots prestigieux mis en jeu.

Inscriptions : Patrice BENOIT, Association VITAE
Tél : 03 80 37 28 64 / 06 60 78 28 64 - E-Mail : vitaeasso@gmail.fr

(Première édition : lire ICI)

Les conférences de l’oenotourisme en 2014

18-12-2013

En 2014, c’est en Géorgie, à Tbilissi, que va se dérouler la sixième “International Wine Tourism Conference".

Les précédentes éditions avaient eu lieu à Sitges puis à Penedès (en Espagne), à Porto, à Pérouges (Italie)  et à Zagreb (en Croatie). 

Elle constitue le plus important événement oenotouristique international, et combine conférences, débats, visites du vignoble géorgien et rencontres professionnelles de commercialisation. Notez la date :  les 29 et 30 mars.

www.iwinetc.com

La quatrième "Wine Tourism Conference" se tiendra quant à elle à Paso Robles, dans le Comté de San Luis Obispo en Californie.

Elle est destinée aux professionnels américains du tourisme et des vignes, désireux de mieux s’informer, de développer leurs activités oenotouristiques et d’entrer en contact avec des partenaires. Elle attend 250 participants du 12 au 14 novembre 2014.

http://winetourismconference.org

Site par Neteor