Un Hospitalet fort hospitalier

Article du 24-08-2010

 

 

Le Massif de la Clape est une ancienne île, un massif calcaire de 17 km de long sur 7 de large qui culmine au Pech-Redon avec 214 mètres.

Et si son nom signifie en occitan "tas de cailloux", ce terroir classé et sous influence marine est aujourd'hui chéri par de nombreux vignerons.

2002. L'ancien rugbyman (il a été capitaine du Stade Français) Gérard Bertrand a 37 ans lorsqu'il rachète au promoteur Jacques Ribourel l'Hospitalet.

1000 hectares dont 80 de vignes. Et déjà (avant l'heure), des activités oenotouristiques : accueil et dégustation, restauration, hébergement, visites, expositions...

Gérard Bertrand en fait le siège de son groupe qui comprend déjà le Domaine Villemajou (AOC Corbières-Boutenac) créé par son père en 1970, le Domaine Cigalus - aujourd'hui en évolution vers la biodynamie - à Saint-André de Roquelongue (Aude) et le Château Laville Bertrou à La Livinère (Hérault).

Par la suite Gérard Bertrand achète - en 2007 - le Domaine de l'Aigle à Roquetaillade (près de Limoux), un terroir calcaire, frais et tardif (450 mètres d'altitude) qui revendique le nom "d'enclave bourguignonne en Languedoc". Pour approuver cette prétention on goûtera la cuvée de Chardonnay Aigle Royal (en AOC Limoux).

L'Hospitalet - ancien hospice dont l'origine remonte à l'année 1561 - développe son rôle vitrine de l'art de vivre en Méditerranée, et ses offres oenotouristiques.

Offre oenologique avec des visites et le vaste caveau de vente présentant - sous l'emblème de la croix wisigothe - les cuvées des différents domaines et celles de la marque.

La création d'un circuit pédestre oenologique à travers les vignes fait l'objet d'une réflexion.

Dès aujourd'hui, libre à vous de prendre au hasard les chemins à travers les vignes. Il suffit de contourner le vaste parking - que l'on verrait bien mieux arboré - et une courte marche vous emmène entre les pins parasols en vue de la mer.

Offre artistique avec des expositions, comme celles de Jean-Pierre Rives - l'ex-rugbyman s'est reconverti dans la sculpture d'IPN - ou du peintre Vincenzo Galati, tandis qu'un "village" de boutiques d'artisans entoure la cour centrale.

Offre gastronomique avec le bistrot gourmand autour de "buffets de vins", et les produits de terroir méditerranéen d'Ingrid Bertrand, l'épouse.

Offre hôtelière avec un établissement, membre de Châteaux Hôtels Collection, qui offre 38 chambres de grand confort.

On ne boudera pas le plaisir d'une baignade, et si on trouve que la piscine est un peu petite - et sur un passage desservant différents bâtiments - on gagnera la mer à deux pas (voir adresse ci-dessous).

Le Festival de Jazz de début août est évidemment un temps fort de l'Hospitalet.

Gérard Bertrand réunit la presse, ses clients France et export, ses amis. Les entreprises locales y invitent leurs partenaires. L'affiche est belle. Cette année, rien de moins que Liz Mac Comb, Maceo Parker, Murane, Nathalie Dessay, Michel Legrand, Garou.

La première édition (en 2004) réunissait 24 personnes... La pugnacité de Gérard Bertrand - belle leçon de persévérance - a créé un événement qui aujourd'hui réunit chaque soir un millier de personnes avec une logistique sans faille - pour le spectacle, pour le dîner qui précède, pour la soirée qui s'ensuit - et une qualité d'accueil et de sourire de l'ensemble des équipes, stagiaires compris...

Mais c'est tout au long de l'année qu'il faut être attentif au calendrier : concerts de jazz de fin de semaine, fêtes des vendanges et du vin primeur, sans oublier les matchs de rugby sur écran géant...

L'Hospitalet est ainsi le fer de lance oenotouristique d'une entreprise qui ne laisse pas de place à l'à peu-près (elle a été "nominée" récemment pour l'European winery of the year du magazine "Wine Enthusiast"), fédère les énergies vigneronnes autour de la marque Gérard Bertrand (ainsi du récent partenariat avec les caves coopératives de Tautavel, cette vallée où il y a 450 000 ans poussait déjà de la vigne), associe en partenaires les organisations environnementales, comme la Ligue de Protection des Oiseaux.

Cette préoccupation écologique a d'ailleurs contribué à sauver le domaine, les vignes ayant pleinement joué leur rôle protecteur de pare-feu lors de l'incendie qui a détruit, fin juillet, 240 hectares dans le massif.

 

 

Carnet oenotouristique : Autour de l'Hospitalet, à Gruissan

Pour une baignade et un déjeuner, on vous conseille à Gruissan la plage des Ayguades et les poissons du jour (loup, dorade...) grillés à la plancha de la très zen Voile Blanche, restaurant et plage privée récemment ouverts (juillet 2010) - 06 14 87 26 13

Pour un dîner et une nuit, le Château Le Bouïs propose au sein de son domaine viticole un restaurant, ainsi que chambres et suites avec vue sur mer dans la Maison des Demoiselles (XVIIIème siècle). (Nous reparlerons de ce domaine en pleine évolution)

Pour une approche scientifique (niveau vulgarisation) de la viticulture et de l'oenologie, la Cité de la Vigne et du Vin, implantée sur le Domaine de l'INRA à Pech Rouge, présente des salles sur la vinification et les arômes, un jardin des cépages et des modes de conduite de la vigne.

Original : une serre permet la découverte de plants de vigne à différents stades de développement grâce à un procédé de désaisonnalisation.
La cité dispose d'un espace de congrès. Tout l'été sont organisées des visites guidées et des rencontres avec les vignerons.

Sur le Massif de La Clape, une quarantaine de domaines viticoles est à découvrir - site web : www.clape.net

 

André DEYRIEUX pour Wine-Stereo

Article de Lincoln Siliakus pour Wine-Stereo ICI

 

Photos

L'Hospitalet au coeur du massif de La Clape

Le Domaine de l'Aigle

Rangs de vigne et rangées de fauteuil; le jazz dans la lignée de la vigne

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor