Newsletter

Du vin dans ma gastronomie

Article du 20-02-2012

 

Nous avons lu le si intéressant petit livre d’Alain Bauer (Guide Champerard) pour découvrir exhaustivement, et à des fins sociologiques, les conseils et indications que comporte en matière de vins un tel ouvrage, consacré aux 100 lieux mondiaux de la gastronomie, et qui affirme le caractère subjectif de ses choix.

A tout seigneur, tout honneur (Laurent Plantier, cofondateur du groupe Alain Ducasse cosigne l’ouvrage), le Plaza Athénée dispose d’une « cave monumentale », « pur émerveillement »; le Jules Verne abrite une cave de « 15.000 bouteilles aux « étiquettes 100% françaises » sous la Tour Eiffel, et à Monaco, au Louis XV, ce sont 600.000 bouteilles qui attendent l’amateur opiniâtre et argenté.
Le tout sous la houlette de Gérard Margeon, par ailleurs auteur des 100 mots du vin dans la même collection.

Autre « cave monumentale », celle de Charlie Trotter à Chicago, un restaurant habitué à l’excellence (mais proposant aussi un menu végétarien), y compris pour les flacons puisque sont à la carte Lafite 1865, Margaux 1900, ou une verticale 1945-2003 de Mouton-Rothschild.

Chez Lasserre, le sommelier Antoine Petrus, qui dirige une trentaine de collaborateurs, veille sur une cave de plus de 50.000 flacons. A Florence l’Enoteca Pinchiorri porte bien son nom : sa cave légendaire compte 80.000 bouteilles, ce qui fait peut-être sourire David Ridgway (photo) avec les 450.000 bouteilles de La Tour d’Argent (15.000 références, dont une Romanée-Conti 1874).

En Suisse, l’Hôtel de Ville de Crissier (créé par Freddy Girardet) « regorge d’excellents millésimes » ; la Cepa de San Sebastian a su « sélectionner » le meilleur du vin ; grands crus de France et d’Italie se retrouvent à Runate, au Dal Pescatore ; « Bordeaux malins et bons flacons du Sud-Ouest » abreuvent La Tupina (Bordeaux). ; enfin, à Paris, chez Laurent, Philippe Bourguignon veille sur « un beau livre de cave avec quelques bonnes bouteilles accessibles »…

Côté nature, il faut aller à... New-York, chez Dan Barber, au Blue Hill Farm qui sert des produits fermiers et des vins de producteurs en biodynamie. Dans la même ville Le Bernardin « propose de sublimes flacons en provenance des grands vignobles de Bourgogne et Bordeaux »

Question destination viticole, ne figurent dans cette sélection exigeante que deux vignobles - la Champagne et la Côte-de-Nuits – et une seule exploitation, la winery Torbreck, dans la Barossa Valley.

 

« Les 100 lieux de la Gastronomie »
Que Sais-Je ? PUF
9€

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor