Newsletter

Lettre de Salta

Article du 13-03-2013

Le vin fait partie de la culture Argentine, et donc de son Histoire.
Ce qui est extrêmement important c’est que le vin soit transmetteur de son histoire, de ses origines et de la nature d’où il vient.

L’Argentine, avec sa taille géographique (6 fois la France) et sa diversité de paysages et de climats, est un pays à découvrir avec du temps.
C’est un pays qui fait partie des « Nouveaux Mondes » en matière de vin. En effet, elle est en pleine explosion de ce côté-là.

L’Argentine possède plusieurs régions viticoles. Elles se trouvent toutes au pied de la Cordillère des Andes ! Allant du Nord, de la région de Salta, jusqu’à la région de Rio Negro.

Cette amplitude géographique permet à chaque région d’avoir sa typicité de terroir. Tous les vignobles sont en altitude. Le plus haut du monde se trouve d’ailleurs à Salta, et c’est la Bodega Colomé avec ses vignes plantées à plus de 3000 mètres au dessus de la mer.
Qui aurait cru, qu’à cette hauteur on peut produire du vin ? Et surtout, du très bon vin ?!

Cette production dans toute l’Argentine est possible car les températures et le soleil ont un rôle très important : ensoleillement tout au long de l’année, et des amplitudes thermiques entre le jour et la nuit. Les cépages européens se sont très vite adaptés depuis le XIXe siècle.

Si un jour vous visitez l’Argentine, les endroits incontournables sont donc ces régions.

Commencez par le Nord, à Salta. Appelée par tous les argentins Salta La Linda (Salta la Belle), c’est une provincia, en effet très belle. La ville est très accueillante, avec son Cerro San Bernardo (une colline d’où on peut tout voir), sa cathédrale, son mercado artesanal… Beaucoup d’endroits vous y attendent. Si vous voulez manger des Empanadas Salteñas, ou un bon asado (barbecue à la façon des Gauchos argentins), rendez vous à La Casona del Molino.
Là vous aurez en plus la chance d’écouter des groupes d’amis qui s’y retrouvent souvent avec leur guitare, pour jouer des Chacareras. Une vraie ambiance de fête caractérise cet endroit !

Ensuite, partez vers Cafayate, un endroit paradisiaque, à trois heures de Salta en voiture. La route s’appelle la Routa de Los Valles Calchaquies. C’est une route qui a été façonnée par le paysage. Vous y verrez beaucoup de couleurs, surtout la couleur brique qui prédomine. Regardez bien la route car par-ci, par-là, de nombreuses figures se sont naturellement formées (comme le Sapo, crapaud, ou alors La Garganta del Diablo, la gorge du diable, et aussi Los Castillos, les châteaux).

Arrivés à Cafayate, à l’entrée, vous trouverez la Bodega Vasija Secreta, qui est la plus vieille Bodega de la région et a en plus la particularité d’avoir un musée où sont exposés les premiers objets ayant servi aux vinifications (les anciens foulo-egrappoirs…). Vous aurez la chance de parcourir la bodega grâce à une visite guidée très accueillante, et une dégustation de leurs différents vins, notamment du Malbec.

En plein cœur du « village » de Cafayate, vous trouverez la Bodega El Porvenir de los Andes, avec leur large choix en matière de vins d’excellente qualité, et une architecture remarquablement belle. Vous en garderez un merveilleux souvenir.

Un endroit incontournable à Cafayate est le Museo de La Vid y el Vino (Musée de la Vigne et du Vin). C'est un musée interactif, avec un parcours qui nous fait voyager au cœur de la culture viticole en Argentine. Dans ce musée, vous allez vivre une expérience, voyager, oublier le monde extérieur et comprendre ce qui se passe dans les Valles Calchaquies avec la vigne…

Mais la plus belle zone du Valles Calchaquies reste à mes yeux Cachi, un petit village où les cacheños qui y habitent depuis toujours vous recevront les bras grands ouverts. Ce qui est impressionnant, c’est que depuis chaque bodega, notamment la Bodega Isasmendi, on y voit le grandiose Nevado de Cachi, un sommet dans la Cordillère des Andes, toujours enneigé, haut d’environ 6.200 mètres.

La Bodega Isasmendi est une des plus jeunes bodegas située au pied du Nevado de Cachi, ses vignes sont irriguées par la fonte des neiges du Nevado. Vous y serez super bien accueillis, d’autant plus qu’elle appartient à une famille de français. En effet, le vigneron est Jean Paul Bonnal, qui, passionné par le vin et agriculteur depuis toujours, a commencé à produire du vin à Cachi depuis 2006 environ.

Sa fille, Sylvie saura vous accueillir pour vous raconter l’histoire de cette famille, de ce vin qui y est produit, de façon très traditionnelle, pour ne pas dire artisanale. Ce vin, lorsque vous le dégusterez, saura vous parler, et vous transmettra le soleil et l’amour que Jean Paul Bonnal y investit pour le produire.

À Cachi vous vous trouverez dans un panorama presque impossible à décrire dans toute sa splendeur. En effet, vous allez vous sentir différents, apaisés, et très reposés après un séjour dans ce village. Cet endroit plaît tellement qu’on a rarement envie d’en partir !

Maria Jose Traversi

 

A lire aussi : L'Oenotourisme en Argentine et Oenologie et développement durable en Argentine

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor