Newsletter

Aveyron : un chef d'oeuvre inconnu dans les vignes

Article du 11-11-2014

Un patrimoine viticole extraordinaire, un lieu chargé d’histoire au décor époustouflant, dans la haute vallée du Tarn.

Oenotouristes, laissez un instant les routes des vins qui conduisent des pagodes de Cos d’Estournel au cellier du Clos de Vougeot, de la Cave Historique des Hospices de Strasbourg aux murs du Clos Cristal, des crayères de Champagne au dames-jeannes de Maury…

Direction l’Aveyron !

Le reflux de l’histoire viticole y a semé les timbres-poste des parcelles d’Entraygues-et-Fels, Estaing, Marcillac, Côtes-de-Millau…

Au nord de Millau, justement, gagnez Rivière-sur-Tarn, dans la haute vallée du Tarn où le vignoble remonte à l’époque gallo-romaine.

Montez par Fontaneilles dans la direction indiquée Les Caves Entre Deux-Monts. La route est parfois fermée en raison des chutes de pierres… Un pressoir marque l’endroit où on peut se garer et un chemin monte vers un village.

 

Aux XVIIIe et XIXe siècles, la viticulture était la principale ressource de la région, et les villages de la haute vallée du Tarn construisirent leurs propres villages de caves.

Le village d’Entre-Deux-Monts est le plus typique. Il servait aux vignerons du village de Fontaneilles, et compte une trentaine de caves, dont certaines sont datées : 1735, 1779…

L’implantation du village est parfaitement bien pensée : les caves se trouvent au frais, dans les courants d’air qui passent entre les Puech (pics) de Fontaneilles et de Suége, et elles sont orientées au nord-est.

Leur architecture est spectaculaire : les voûtes en pierres s’enfoncent dans la colline ; des remblais de terre les surplombent et des toits de pierres plates, de lauzes, les coiffent. Les toits se succèdent souvent d’une cave à l’autre, formant une vague.

Les caves fraîches tout au long de l’année contenaient des foudres, 3 à 4 tonneaux contenant 1.000 à 4.000 litres de vin : la vinification se déroulait dans les villages.

Le village de cave était aussi un lieu de convivialité, ce dont témoignent les pierres plates scellées dans les murs qui servaient de bancs et de tables.

La restauration d’un grand nombre de caves semi-troglodytiques du village (abandonné au début du XXe siècle) a déjà été réalisée depuis 2007 par l’Association de Sauvegarde des Caves à vin d’Entre-Deux-Monts. L’Association organise, l’été, des visites guidées, et, chaque année, une fête du vin et des métiers d’antan.


Et, à Rivière-sur-Tarn, il existe trois domaines bien contemporains : le Vieux Noyer (www.vins-aveyron-lozere.fr), la Cardabelle (www.domaine-lacardabelle.eu) et la Faysse.

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor