Newsletter

La cave de Ventenac sur le canal de l’oenotourisme

Article du 14-12-2014

 

Les berges du Canal du Midi. La vue sur les vignes de l’Aude et le loft rural tout proche de l’acteur Jean-Claude Dreyfus.

Le lieu ? De l’extérieur, il tient du château médiéval, de l’église, de la façade vénitienne, de l’établissement thermal.

A l’intérieur, on se croirait dans les entrailles d’un vaisseau ou de la chocolaterie de Charlie, de l’usine de Metropolis ou du sous-marin du Capitaine Nemo.

C’est un dédale d’escaliers, de couloirs, de coursives, de vastes cuviers, de terrasses… mais soudain se profile une longue crypte, s’élargit jusqu’à l’horizon un immense grenier, s’élance vers le ciel une fine tour d’observation des vignes.

Nous sommes à la Cave de Ventenac-Minervois, témoignage vivant de la grande époque des caves coopératives.

 

Créée en 1938 (une cuvée porte le nom de la date de création) dans un bâtiment de la fin du XIXème siècle, elle produisit jusqu’à 45000 hectolitres de vin, et porte la trace de toutes les modernités successives de la vinification.

L’implantation sur une pente de terrain permettait une très moderne vinification par gravité, les raisins arrivant par l’étage et les foudres étant posés de plain-pied avec le canal.
Les cuves « anti-tartre » étaient revêtues de pâte de verre. L’immense tour d’un vinificateur en continu fut installée en 1973.

Le patrimoine d'architectures et d'ingénierie que représentent les caves coopératives commence à être reconnu (voir ici et ), notamment en Languedoc Roussillon.

Leur puissance d'évocation esthétique n’est pas moins grande et l’on comprend que le cinéma s’intéresse aux coins et recoins de la Cave de Ventenac…

Les caves coopératives correspondent à une époque particulière où la production et la consommation de vin étaient bien différentes ; elles font partie d’une histoire dont personne n'a à rougir... Comme tout patrimoine, elles sont riches d’enseignement et de puissance émotionnelle.

Le Grenier des Vignerons, magnifiquement logé sous la belle charpente à tirants, expose une accumulation bien documentée de ces traces de mémoire viti-vinicole.

Après une histoire récente mouvementée, la cave est aujourd’hui sur de nouveaux rails.

La gamme de vins est régulièrement distinguée (notamment le V de Ventenac) et les coopérateurs autour du président Albert Alvarez ont beaucoup de projets dans le domaine de l’oenotourisme, comme, par exemple, l’aménagement de gîtes dans les énormes cuves qui dominent le canal.

En tout cas, dès aujourd’hui, les lieux méritent une visite, et les vins, une dégustation.

www.chateaudeventenacminervois.com

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor