Newsletter

La plus vaste région oenotouristique du monde

Article du 03-06-2015

Avec plus de 200.000 hectares de vignes, le Languedoc-Roussillon est un des plus grands vignobles du monde. Il l’a toujours été.

Il a toujours été, dès l’antiquité, une formidable machine de guerre à produire du vin.

Il y eût des périodes d’une prospérité aujourd’hui presqu’inimaginable, telle la saga biterroise de la fin du XIXème siècle, avec ses célèbres retombées architecturales. Il y eût aussi des crises, à toutes les époques, au Moyen-Age, au cours du XXème siècle…

Une formidable machine de guerre du vin

Alors, dans cette machine de guerre, ce qu’on voit d’abord, ce sont ses impressionnantes capacités à s’adapter au fil des siècles pour coller aux besoins en quantité et en qualité des consommateurs, évidemment rois dans l’économie du vin.

Les rendements et la surface plantée se sont pliés à la demande, jusqu’à offrir quand ce fut nécessaire une « mer de vignes ».

Les structures de production et de négoce se sont en permanence diversifiées : villas, monastères, grands domaines, petits vignerons, coopératives, distilleries, vermoutheries…

Les types de vin ont varié du tout au tout, jouant de la gamme de leurs sols, géologies, altitudes, cépages... sortant aujourd’hui de la parenthèse industrielle et progressant sur la voie de la biodiversité et de la viticulture naturelle.

Le Languedoc a ainsi pu produire quand le vignoble français était décimé par le phylloxéra, quand le vin était un aliment très largement consommé, y compris par les poilus lors de la Grande Guerre, et a su, et sait, élaborer des vins pour les amateurs exigeants et passionnés du monde entier.

La logistique de la vigne languedocienne

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est la fière richesse de la logistique de cette machine de guerre autour de la vigne et du vin, partagée par toute la région.

Même les cantons non tout-à-fait viticoles servaient la vigne : les ports bien sûr et leurs ateliers d’amphores ou leurs tonnelleries (comme à Mèze) ; mais aussi les zones plus montagneuses. Près des mines de charbon travaillaient verreries, cloutiers et certaines constructions mécaniques. Près des taillis de châtaigniers on trouvait cercliers et fabricants de piquets.

Cette machine a créé ses infrastructures de transport : ses ports ouverts à l’exportation comme à l’importation sur toute la Méditerranée ; dès le XVIIème siècle le Canal du Midi ; à partir du milieu du XIXème siècle les voies de chemin de fer, leurs ouvrages d’art et leurs compagnies rivales.

Cette machine a suscité inventeurs et inventions. On peut remonter à la blanquette de Limoux, attestée comme le plus ancien (1531) vin effervescent du monde, ou au mutage à l’origine des vins doux naturels. Il faut mentionner l’Abbé Rozier, la Société Centrale d'Agriculture de l'Hérault (avec des noms comme Henri Marès qui gagna le combat contre l’oïdium), les architectes et ingénieurs des coopératives, les Bouschet père et fils, Jules-Émile Planchon, les ampélographes comme de nos jours Pierre Galet… Wagon-foudre, charrue à sulfure de carbone ou pèse-tonneau sont nés en Languedoc.

Cette machine s'est nourrie de ses laboratoires, de ses chercheurs, de ses enseignants. Elle a a aussi connu des heures fastes en termes de communication avec ses foires viticoles, ses affichistes, son Association de propagande pour le vin.

Cette histoire économique et technique magnifique, accompagnée de ses riches pages sociales, mérite de ne pas être oubliée, surtout à l’heure où tourisme culturel et tourisme industriel connaissent un engouement croissant.

C’est ce qu’il faut garder à l’esprit quand on parle d’oenotourisme en Languedoc-Roussillon.

A côté de la découverte des métiers et des cuvées des vignerons, des paysages si beaux des vignobles, de l’art de vivre rural, gastronomique, culturel et artistique des villages viticoles, il est loyal de mettre en scène et en expériences l‘histoire de cette incroyable machine de guerre du vin qui a traversé les millénaires et s’apprête à en aborder d’autres, pour faire du Languedoc-Roussillon la plus grande région oenotouristique du monde.

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor