Newsletter

L'oenotourisme en Thaïlande

Article du 22-03-2007

Suite des notes de voyage sur l'oenotourisme de Géraldine et Nicolas, l'équipe de Vinos Sin Fronteras.

 

La viticulture est assez jeune dans le pays, le gouvernement ayant donné son feu vert en 1992, suite à une période d'étude sur la possibilité de cultiver la vigne entre les 14ème et 18ème parallèles, des latitudes bien différentes des vignobles traditionnels (en gros entre les 30ème et 50ème de chaque hémisphère).

L'oenotourisme en Thaïlande en est aux balbutiements. Nous avons visité 2 régions.


 

La première se trouve au sud est de Bangkok, la Moonsoon Valley où nous avons visité la Siam Winery.

Ce domaine est très peu tourné vers le tourisme pour le moment. Pourtant, il est doté d'un fort potentiel grâce à ses "floating vineyards", curiosité intéressante à découvrir.

Rien n'est fait pour attirer les touristes : peu de commodité pour y accéder (pourtant c'est seulement à 45 minutes de Bangkok), pas de panneau d'indication, aucune politique d'information depuis la capitale et pas de structure adaptée pour l'accueil et la dégustation.
Mais ils travaillent dans le but de palier ces problèmes. Aujourd'hui des visites peuvent être faites à la demande, et ils ont le projet de créer un centre de dégustation pour développer cette activité.


Ensuite, nous sommes partis vers le nord-est de Bangkok pour visiter la PB Valley (Khao Yai Winery) et Granmonte. Nous avons été très bien reçu et avons trouvé la politique d'accueil adaptée aux individuels et groupes.

Les domaines ressemblent plus à des complexes touristiques : salle de dégustation, exposition permanente sur la culture de la vigne et la viticulture, "petit train" pour amener les visiteurs autour des vignes, restaurants de qualité et magasins (vins et produits du terroir).

Le domaine PB Valley a des projets intéressants en terme de tourisme puisqu'ils font construire un hôtel et un spa. Un de leurs avantages est leur situation géographique (proche du parc national de Khao Yai, sur la route entre Bangkok et la côte).

Les thaïlandais restent optimistes quant au développement de la viticulture et des activités oenotouristiques qui en résultera.

Ils en sont au niveau "expérimental" pour leur vin mais ont déjà compris l'attrait touristique de ce secteur. Le plus dur sera de convaincre les thaïlandais de passer de la bière au vin, puisque ici la culture du vin est plutôt minime et boire du vin reste un luxe.

 

Prochaine étape : la Chine...

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor