Newsletter

La Rose et le Vin - Esthétique du vin

Article du 17-12-2007

Qu'on y pense seulement... Le thème de l'esthétique du vin semble s'imposer, tant le vin est lui-même "professeur du goût" (Claudel).

Pour Anne-Marie Royer-Pantin, qui vient de publier l'essai "La Rose et le Vin - Esthétique du vin", elle est bien une irrésistible tentation, une évidence.

Le premier chapitre surprend, d'entrée, par la révélation de l'universalité de cette métaphore de l'alliance de la nature et de l'art ; la rose et du vin. Ronsard, Omar Khayyâm, Anacréon, Verlaine... ils sont nombreux à avoir chanté cette clé des champs de l'esthétique.

Avec des mots précis comme des gestes d'arpenteur, Anne-Marie Royer-Pantin mesure les domaines de l'esthétique du vin en cinq tableaux.

Les paysages de vignes "toujours enchante(nt) le regard", et donnent parfois le sentiment du sublime par leurs tourments, leurs escarpements et "l'épopée humaine" qu'ils sous-entendent.

Les travaux et devoirs de la vigne, se lisent aux facades des églises, sur les enluminures médiévales, et dans le livre d'or des dictons. Chaque saison, du dessin à l'encre de Chine de l'hiver au "grand rameutement des vendanges" où le "vignoble perd sa retenue", en passant par l'odeur "si passagère, si désirable" de la vigne en fleurs, et l'été du mûrissement sans hâte, chaque saison croise le chemin du beau.

"Toute une architecture à la gloire du vin" dessine un état de l'art des lieux ; caves, maisons vigneronnes, châteaux et chartreuses, mais aussi villes comme Beaune ou Saint-Emilion...

Le vin lui-même est oeuvre d'art, par toutes ces manoeuvres d'artiste ; la fermentation, les assemblages, et ce secret entre tous de la vraie beauté ; elle est du temps suspendu, elle traverse le temps... il y a une "fascinante alliance entre le vin et le temps". Et la dégustation est cet art des sens et des mots pour dire les goûts, les séductions, les plaisirs, de ces chefs d'oeuvre.

 

Il aurait été dommage de ne rencontrer, là et sur un tel thème, qu'une géographie descriptive dans une géométrie froide.

Non, il y a d'abord les émotions de l'auteur, ses paysages familiers, ses dégustations, ses enfances, ses vagabondages et promenades...

"Je me souviens d'un matin d'hiver à Vosne-Romanée..."

Et sa connaissance profonde des terroirs, elle qui a écrit de nombreux ouvrages sur l'histoire des pays viticoles (notamment l'Orléanais) et la gastronomie (La Cuisine des Amoureux).

"Dégustations fabuleuses", son dernier ouvrage a obtenu le Prix Edmond de Rothschild.

 

Il y a aussi tous ces auteurs convoqués, plus ou moins inattendus ; Ronsard bien sûr mais aussi Ernst Jünger, Colette mais aussi Joseph Delteil, Giono et Ramuz, Mauriac et Bachelard...

Et cela fait comme une causerie au coin d'une bibliothèque, auprès de laquelle, sur une table, s'ouvriraient livres et bouteilles, en gorgées et pages douces ou fortes, qui toutes donnent double appétit de lire, et de déguster.

 

Et voici pour terminer un avis à l'oenotouriste.

"Un vignoble ne doit pas se traverser à l'étourdie, à la va-vite, à la hussarde : on n'y verrait rien de ces choses belles dans leur vérité première, on n'y saisirait rien de cet accord discret, immémorial entre l'homme et le monde, on n'y comprendrait rien de la culture née de ces terroirs follement humanisés, on n'y pressentirait rien des arômes du vin issu de ces climats."

Allons de ce pas aussi dans les pages de ce beau livre...

 

 

Anne-Marie Royer-Pantin
La Rose et le Vin
Esthétique du Vin
Collection l'esprit et les formes
Klincksieck
17 €

ACHETER L'OUVRAGE

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor