Newsletter

Bouvet-Ladubay

Article du 24-02-2008

Qualité, oenotourisme, amour des talents et amitié, telles sont les valeurs de la maison de vins de Saumur qui depuis 1991 multiplie les initiatives dans le monde culturel et artistique.

 

Fondé en 1851 par Etienne Bouvet, esthète passionné par le vin, les arts et les affaires, Bouvet-Ladubay était le 1er producteur mondial de vin à bulles à la fin du 19ème siècle.

Aujourd’hui, l'entreprise - dirigée par Patrice Monmousseau, 3ème génération de Monmousseau à la tête de l’entreprise - produit plus de 4 millions de bouteilles de vins à bulles (en Saumur brut notamment) ou tranquilles, avec une qualité dont attestent les quelque 230 médailles recueillies depuis 30 ans.

Bouvet-Ladubay appartient aujoud'hui au groupe indien United Breweries, troisième groupe mondial de vins et de bières, et à l'horizon 2012, l'objectif est de produire entre 7 et 8 millions de bouteilles.

 

"L’art du vin, l’art de vivre, l’art tout court, c’est la même chose."

Patrice Monmousseau

 

Une entreprise donc florissante, mais Bouvet-Ladubay, c'est aussi un grand pôle oenotouristique (voir ci-dessous) et un présence de poids dans la vie littéraire et artistique.

Créateur et organisateur des prestigieuses Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur (dont la prochaine édition se déroule le 11 avril 2010), Bouvet-Ladubay est également partenaire de nombreux événements : le Festival d’Anjou dans le propre théâtre de la maison, superbe petit bijou du 19ème siècle et pour le cinéma les Festivals de Cannes, du Scoop, Paris tout court, "Premiers Plans" à Angers....

Jean-Maurice Belayche, Directeur des relations Publiques Presse et Tourime, qui vient du monde du tourisme et de la culture, a été depuis le début un des acteurs majeurs de cette implication de Bouvet-Ladubay dans la vie artistique. Il en explique le pourquoi.

"Les choses sont assez simples. Le vin est un patrimoine. Le vin est un art.

On passe donc facilement de l'art du vin à l'art tout court. Nous éprouvons une attirance pour tous ceux qui créent, tous ceux qui ont du talent. Il y a une association naturelle.

D'autant que nous avons l'écrin historique, l'appellation Saumur, le Patrimoine Mondial de l'Unesco, le fait que nous soyons sur une terre d'écrivains... Cet environnement naturel donne une légitimité à nos actions dans le domaine des arts."

La date-clé est 1991. En raison de Loi Evin, Bouvet-Ladubay est contrainte de quitter les 24 heures du Mans auxquelles elle participait depuis 7 ans. Patrice Monmousseau veut se tourner vers tout ce qui est art de vivre.

Une série d'événements et de rencontres permet le rachat et l'ouverture du centre d'art (en 1991) ainsi que du théâtre (en 1992), la création des Journées Nationales (proposée par Arnaud Hofmarcher et Jean-Yves Clément des éditions Le Cherche-Midi en 1995) et le développement de nombreux partenariats dans le monde des arts, dont le cinéma, où Bouvet-Ladubay trouve des ambassadeurs de ses cuvées...

Jean-Pierre Mocky, Marie-Christine Barrault, Brigitte Fossey, Jean Piat, Jean-Claude Dreyfus, Pierre Arditi, Macha Meril, Jacky Berroyer... La liste est longue de ces artistes et amis.

Car ce qui frappe, outre la continuité de cette démarche et de ces engagements c'est la façon dont ils reposent sur l'amitié.

Un exemple en est, comme le raconte Jean-Mauyrice Belayche, la relation qui le liait à Jean-Claude Brialy, parrain du théâtre et président fondateur des Journées Nationales ; une décennie d'échanges réguliers, d'attention réciproque, de soutien, d'amitié à laquelle met fin le décès de Jean-Claude Brialy en 2007.

 

Une autre page se tourne bientôt, celle du projet Full Metal. Patrice Monmousseau s’inscrit dans la ligne des grands bâtisseurs de Loire (tel le fondateur de la maison) avec le nouveau centre de vinification, d'embouteillage, de stockage et d'expédition qui ouvrira en septembre à Distré.

Entièrement automatisé, d'une surface de 14.000 m2, une capacité de stockage de 9 millions de bouteilles, il permettra de dégager le site actuel.

Pour de nouvelles activités oenotouristiques ? La réponse est certainement affirmative...

 

Bouvet-Ladubay, pôle oenotouristique

 

Les Visites et Dégustations
Huit kilomètres de caves creusées dans le Tuffeau sont ouvertes à la visite toute l’année (45.000 visiteurs par an)
Visite et dégustation 7 jours sur 7 toute l'année, avec découverte de toutes les étapes de la méthode traditionnelle, de la première fermentation à l'habillage des bouteilles.

La Cathédrale Engloutie
Réalisée par le sculpteur Philippe Cormand en 2002, un parcours scénographique mis en musique et en lumière dans 400 mètres de galeries met en valeur les 42 sculptures monumentales.

Le Centre d’art contemporain
Il est composé de 9 salles d'exposition et d'un hall-librairie et s'étend sur près de 800 m2.
Connu dans toute l’Europe, il a accueilli les plus grands artistes actuels ; Morellet, Basquiat, César, Adami, Rancillac, Combas, Le Gac, Honegger...

Tous les deux ans, le Centre organise un prix visant à faire valoir la création contemporaine. Ce prix est récompensé par une exposition personnelle et par l’achat d’une œuvre à l’artiste primé.

 

La maison accueille également des séminaires et réceptions (dans des lieux de prestige comme la Salle des Calèches, le Théâtre ou le Caveau) ainsi qu'une Ecole de dégustation (des séminaires plus spécifiquement féminins ont été organisés autour du thème "Comment recevoir autour du vin ?").

 

 

Bouvet-Ladubay
Saint-Hilaire-Saint-Florent
49400 Saumur

+33(0)2 41 83 83 83
contact@bouvet-ladubay.fr

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor