Newsletter

Un paquet de Gauloises IV

Article du 21-04-2008

Le Mas des Tourelles est d'abord une entreprise viticole traditionnelle aux vins reconnus en Costières de Nîmes, Vin de Pays d’Oc et Vin de Pays du Gard. Le domaine date de 1726 mais c'est dans une époque plus reculée que nous entraîne aujourd'hui Hervé Durand, sa famille et les archéologues, celle des vignes, des caves et des vins gallo-romains.

Ce n'est pas la première aventure pour Hervé Durand, qui dans les années 80 alla créer dans les Cantons de l’Est au Québec, un vignoble toujours existant ; le Vignoble de l’Orpailleur.

Pourquoi ce centre de recherche sur la viticulture et la vinification dans l'antiquité romaine, lieu de viste qui attire aujourd'hui près de 18.000 visiteurs par an ?

D'abord, parce que l'endroit est fortement marqué de traces des 1er et 2ème siècles.

La Via Domitia, la plus ancienne voie romaine de Gaule, qui va de Beaucaire (Ugernum) aux Pyrénées, passe non loin de la propriété. Un sentier fléché permet d'aller découvrir un rare ensemble de bornes milliaires.

Un chantier de fouilles révèle les traces d'une villa (ferme) gallo-romaine. Un de ces vastes domaines (latifundia) des 1er et 2ème siècles intégrant des fours de potier, un atelier d'amphores dont on retrouve des exemplaires "signés" en Italie, en Allemagne et jusqu'en Inde, ce qui témoigne de l'ampleur des échanges commerciaux. Le vin était partie intégrante du quotidien du monde romain.

Ces amphores sont sur le modèle connu par les archéologues sous le nom de Gauloise IV, d'une contenance de 26,26 l. Modèle "moderne" pour l'époque puisqu'il était beaucoup plus léger que son prédécesseur.

Selon les subventions qu'il sera possible de réunir, le site devra être consolidé ou réenfoui (pour le protéger des intempéries).

Deuxième raison à cette passion d'Hervé Durand, la rencontre en 1991 avec un chercheur du CNRS, André Tchernia qui propose une collaboration pour la mise en place de protocoles de vinifications en partant de ses recherches sur les textes d’auteurs. Une première petite cave est reconstituée. Les premièrs essais de vinification en jarres de 10 litres se révèlent suffisamment concluants pour enchaîner sur la construction en 1994 de la cave actuelle.

Troisième raison, cette expérimentation archéologique est une affaire d'hédoniste, et de goût. L'objectif était bien de reconstituer le goût des vins romains ; il fallait pour cela se mettre au plus près de la vérité grâce à l'utilisation des outils et des équipements de l'époque, et se confronter aux réalités qui en découlent comme l'oxydation rapide des vins...

Ont donc été reconstitués ;
- des vignes conduites selon les pratiques de l'époque ; sous pergola, sur treilles, oliviers ou peupliers - nombreux dans cette "Terre d'Argence" ;
- la cella vinaria (chai de vinification) avec fouloir,
- le seul pressoir au monde en taille réelle et en fonctionnement (2,5 tonnes, jusqu'à 5 tonnes de pression) reconstitué d'après un texte de Caton,
- des dolia (grandes jarres de terre cuite semi-enterrées)...

Chaque année vendanges en toge, foulage au pied (dont on comprend vite la pénibilité) et vinification se succèdent pour élaborer trois cuvées différentes.

L'efficacité pédagogique de l'ensemble - incluant un film sur le fonctionnement réel de la cave au moment des vendanges , et un flyer d'explication - est tout-à-fait remarquable.

Un parcours extérieur conduit au bois sacré, aux vignes et au chantier de fouilles.

Disposés autour d'une vaste cour intérieure où prospèrent des glycines luxuriantes, les divers espaces de ce beau mas provencal - notamment trois grandes salles - permettent d'accueillir séminaires, groupes ou classes d'enfants (avec des jeux romains)..

On pourra même organiser des repas romains organisés avec Mireille Cherubini du restaurant La Taberna Romana à Glanum (le site archéologique de Saint Rémy de Provence).

Dégustation et achats sont possibles à la boutique ; les vins contemporains produits dans le domaine mais aussi les trois cuvées de vins antiques élaborées avec soin.

Le Mulsum est un vin mêlé de miel, de plantes et d'épices, qui était souvent servi au gustatio (apéritif).
Le Carenum est un vin liquoreux obtenu par addition de defrutum (jus de raisin concentré aromatisé aux coings).
Le Turriculae est un vin blanc sec élaboré selon un texte de Columelle, avec ajout de fenugrec, de defrutum et ... d'eau de mer.
Même si la notion d'accord mets-vins est étrangère à l'esprit de l'époque, le mulsum va bien avec la cuisine épicée et le turriculae est idéal avec une omelette aux truffes.

Quant à l'avenir, les projets d'Hervé Durand sont encore nombreux, comme de mener des recherches sur le vieillissement des vins et la conservation en amphores.

Informations pratiques

Evénements locaux de la vigne et du vin
- Janvier : la fête de la Saint-Vincent à Jonquières Saint-Vincent
- Deuxième dimanche de septembre : vendanges gallo-romaines au Mas des Tourelles

Hébergement vigneron
Philippe Cluzel, au coeur du vignoble dans un mas du XIIè siècle en agriculture biologique
Domaine de la Tour,
route de Bellegarde
30300 Beaucaire
+33(0)4 66 01 61 86
domtour@tele2.fr

Côté antiquité ludique, on trouvera à proximité le Parc Historique de Beaucaire qui propose des spectacles et des animations autour de l'Antiquité et du Moyen-âge.
www.acta-archeo.com

A lire

Le site web du Mas des Tourelles, très complet et intéressant

Notre article :
Quand les Gaulois sabraient l'amphore

 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor