Newsletter

D'un château l'autre en Beaujolais

Dans le Panthéon des monuments du Beaujolais, il y a un moulin à vent , une chapelle Notre-Dame du Raisin (en haut du mont Brouilly), une gare (à Romanèche-Thorins), une pissotière (à Vaux-en-Beaujolais)...

Mais est-ce que le Beaujolais s'enorgueillit suffisamment de ses châteaux remarquables ?

Première approche de quelques uns de ces sites, en quelques catégories subjectives, de manière à toucher du doigt la densité et la richesse de ce patrimoine architectural et vitivinicole qui - à proximité de Lyon, d'autres grandes villes, d'un axe autoroutier, de deux gares TGV et d'un aéroport international - mérite d'être mieux connu.

Catégorie A visiter

Le Château de Jarnioux
Superbe château-fort (XIIIè) qui constitue une véritable cité et est magnifiquement conservé.
Visites +33(0)4 74 03 80 85

Le château-fort de Montmelas
Un vrai château-fort avec donjon, tours à poivrières, mâchicoulis...
Visite le premier samedi de chaque mois à 11 heures ; prochaine visite le 7 juin.

Le Château de Rochebonne, à Theizé

Catégorie Charity

En 1937, le Château des Ravatys a été légué à l'Institut Pasteur de Paris et depuis, toutes ses activités servent à financer la recherche en matière de Santé.
Au pied du Mont Brouilly, 30 ha de vignes, des capacités de réception pour séminaires, galas, mariages...
Pasteur, celui qui disait : le vin est "la plus saine et la plus hygiénique des boissons".

Catégorie Cumulard

Certaines communes possèdent plusieurs châteaux.

Ainsi pour Quincié-en-Beaujolais, avec le château de La Palud (XVè) où sont venus Louis XI et Bernard Pivot, classé monument historique et château huguenot durant les guerres de religion, le château renaissance de Varennes, et le château du Souzy (XVIIIè).

De même, Blacé compte les châteaux de Champrenard (XVè), de Savigny (1880) et de Pravins, le seul qui se visite (sur rendez-vous).

On sait que les ordres monastiques ont joué un grand rôle dans l'expansion des vignobles de France.
L'ordre de Grandmont - fondé vers la fin du XIè siècle par saint Etienne de Muret - a laissé son empreinte à Blacé avec le château, et prieuré, de Grandmont, un domaine viticole appartenant aujourd'hui à Jean Brac de la Perrière.

Catégorie Hébergement

Le Château de Pizay
Un beau château en U dont l'architecture va du XVème siècle (le donjon) au XIXème (les bâtiments d'habitation) avec des jardins à la Française.
C'est à la fois un domaine de 62 hectares de vignes et un hôtel 4 étoiles, avec un spa qui utilise les produits de beauté à base de pépins de raisins fabriqués par une habitante de Lantignié (Alice Gatet).

A Saint-Etienne-la-Varenne, le Château des Tours (XIIè), avec sa haute tour sarrasine du XIIème siècle, héberge un gîte.

Citons à Denicé le Château de la Vénerie, maison d'hôtes; à Arnas, les chambres d'hôtes du Château de Longsard - et à Belleville celles du Château de la Plume.

 

Catégorie Luxe et volupté

Le Château de Bagnols

Fresques Renaissance, lits à baldaquin, cheminée gothique... cette magnifique demeure du XIIIe en pierres dorées, classée monument historique, est considérée comme le plus bel établissement hôtelier quatre étoiles - luxe de France (21 chambres et suites).

Très belle carte de vins de Bourgogne et du Beaujolais au restaurant "La Salle des Gardes" (une étoile au guide Michelin).
A l’extérieur, la terrasse sous les tilleuls centenaires offre un point de vue exceptionnel.

Catégorie Municipale

Le Château de Fontcrenne, situé dans un très beau parc et construit au XVIIème siècle est le siège de la mairie de Villié-Morgon. Il abrite le plus ancien et le plus vaste caveau de dégustation du Beaujolais (le Caveau de Morgon).

Catégorie Séminaires et réceptions

Le Château de Corcelles
Lors de ses séjours en Beaujolais, le peintre Utrillo a peint plusieurs fois ce château, qui appartient à la Maison Richard.
Certes féodal mais doté d'une magnifique cour Renaissance et de jardins à la française, il vient d'adapter son chai (700 m2) à la réception des séminaires et s'est doté d'un parking pour accueillir autocars et voitures particulières.

Le Château des Broyers (XVIIIè) à Romanèche-Thorins

Le château de Boisfranc (Napoléon III), à Jarnioux (domaine bio)

Le château de Talancé (XVIè), à Denicé

Le château des Loges au Perréon qui fonctionne en relation avec la cave coopérative du village.

Catégorie Vignerons

Même si les châteaux cités dans d'autres catégories sont souvent des domaines viticoles, voici une sélection complémentaire

à Fleurie, le Château du Bourg
à Saint-Lager, le Château de Briante
à Lancié, le Château du Chatelard
à Odenas, le château Thivin dont l'un des propriétaires créa l'appellation Côte-de-Brouilly, et où séjourna Colette
à Brouilly, le château de Fouilloux (Brouilly)
à Gleizé, le Château de Vaurenard
à St Etienne des Oullières, le Château de Lacarelle
à Romanèche-Thorins, le Château Portier, propriété de la famille Chastel-Sauzet.

 

Catégorie "Ne se visite pas"...

Le château de Juliénas (XIIè), dans la famille Condemine depuis 1907 (aujourd'hui François et son fils Thierry), et sur les terres de Jules César (selon l'origine du nom de Juliénas) possède - outre 35 ha de vignes sur sol granitique tout autour du château - le circuit de caves le plus long de la région, avec de très originaux rails de pierre destinés au support des barriques.

... ou sur rendez-vous

Le Château de la Chaize, à Odenas
Le plus ancien et le plus vaste (99 hectares de vignes) domaine du Beaujolais, bâti par le frère du père La Chaize (celui du cimetière parisien) aux alentours de 1675 sur les plans de Jules-Hardouin Mansart et les dessins d’André Le Nôtre pour les jardins. Le château concourt également pour les caves les plus longues du Beaujolais (108 mètres) !

Le Château se visite 40 jours par an à partir du 1er Juillet sur rendez-vous. La Cave est ouverte la semaine et le week-end sur rendez-vous. Les Jardins se visitent également à partir de Juin jusqu'en Septembre sur rendez-vous (visites guidées de la Cave mais pas du Jardin).


Citons encore, mais nous en oublierons quand même :

A Cercié : le Château de la Terrière (XVè)
A Charentay : le Château d'Argigny (XIIIè) dont la Tour de l'Alchimie abrita, disait-on, les Chevaliers du Temple et leur Trésor
A Régnié-Durette : le Château de la Pierre (XIIè)
A Chenas : le Château de Chenas construit en 1821 à côté de la cave du Château de Chenas qui, elle, possède une belle cave voûtée du XVIIème siècle.
A Jullié : le Château de la Roche (XVIIè), qui a, dit-on, autant de fenêtres qu'il y a de jours dans l'année
A Emeringes : le Château du Chaylard (XVIIè)
Dans la Vallée de l'Azergues, les châteaux en pierres dorées de Châtillon d'Azergues et de Chessy-les-Mines.

 

Site utile avec l'implantation géographique des châteaux : Rhône-Tourisme




Photos, de haut en bas, les châteaux de Jarnioux, Montmelas, Ravatys, Pizay, Bagnols, Corcelles, de La Chaize

Sur notre patrimoine vitivinicole, lire ICI
Article du 11-05-2008
Site par Neteor