Le patrimoine continué du chêne de Morat

Article du 19-02-2009

Comment entrer dans l'éternité quand on est un chêne sessile de 340 ans... Copeaux, passez votre chemin !

 

Le chêne de Morat était l'un des plus beaux chênes de la plus belle chênaie d'Europe, la forêt de Tronçais.

Haut de 39 mètres, âgé de 340 ans, il a connu 6 monarchies, 2 empires, et 5 républiques.

Son fût était rectiligne, sans noeud ni autre défaut, son écorce intacte ; pourtant, sa faiblesse rendait impossible sa défense contre un coléoptère xylophage, le grand capricorne.

Son état sanitaire a donc nécessité son abattage en janvier 2006.

Il a été acquis pour la somme de 37.790 euros par la tonnellerie Sylvain.


Après séchage de deux ans, les douelles issues du chêne (19 mètres cubes, dont 12 mètres cubes exploitables pour le fût) ont permis aux tonneliers la création de 60 barriques de type bordelais (225 litres), la "Collection" Morat 09 by Tonnellerie Sylvain.

Si 50 barriques ont été (très très tôt) vendues (dans les deux hémisphères), 10 barriques ont été réservées pour être livrées à l'imagination et au talent d'artistes.

Ces barriques seront vendues aux enchères à Bordeaux (au Régent Grand Hôtel) au début du mois de juin. La Tonnellerie Sylvain conviera tous ses clients à cette vente privée.
Une partie de la recette sera reversée à une ou plusieurs associations caritatives.

La Tonnellerie Sylvain entend bien renouveler cette aventure en proposant prochainement de nouvelles collections grâce à l'acquisition de nouveaux arbres d'exception : le chêne de Bangor (forêt de Compiègne, 370 ans) pour 2010 et le chêne d'Aberdeen (forêt de Reno-Valdieu dans l'Orne, 350 ans) pour 2011.

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor