Cave d'altitude : La Fruitière

De Val d'Isère, quelques instants d'ascension vous séparent du domaine d'altitude de Luc Reversade, par ailleurs propriétaire dans le centre de la station du Café Face, et du triptyque bar-cabaret-restauration Pier Paul Jack, au coeur de l'hôtel Aigle des Neiges (****).

Si vous avez la forme, faites comme lui, montez en peaux de phoque...

A 2400 mètres, ce n'est pas un mais plusieurs établissements originaux qui vous attendent au débouché du télécabine de la Daille.

A main gauche, la Folie Douce, un bar de dix-sept mètres de long, un kiosque à gaufres, un espace lounge, un carré VIP (5000 bouteilles de champagne par saison) et dès 15 h 00 une ambiance musicale - avec DJ et musiciens - digne de Saint-Tropez ou Ibiza. 

Faites-vous une idée en tapant "folie douce" sur Youtube. Pour la musique, la compil est disponible au bar. Kelly Starlight accompagne Corinne et Luc Reversade pour animer ce concept.

 

A main droite, un self gastronomique, le Nuvo Self, tout bois, lauzes, fourrures avec de multiples salles - concept innovant nominé pour les Palmes de la Restauration 2009 du Leaders Club France (rendez-vous le 31 mars pour les résultats).

Plus loin, le restaurant La Fruitière, qui change des habituels chalets, au décor authentiquement reconstitué à partir d'une laiterie, d'une société coopérative fruitière, de Bourg-Saint-Maurice, où Patrick Walker présente des produits frais, originaux, dont la broche du jour (gibelotte de lapin, dos de porcelet ou pigeon farci...)

 

Un ensemble qui repose sur une organisation minutieuse, le souci constant du détail, un recrutement et une formation pointus, une équipe de soixante personnes, 1.200 m2 de locaux logistiques (cuisines, mûrisserie, chambres froides, unité de traitement de l'eau de source...), 1,4 tonne de produits et matériaux montés chaque jour...

Les installations se complètent d'un concept unique, surtout à cette altitude.

Dans une longue salle voûtée, une salle de dégustation avec une grande table d'hôtes, flanquée d'une cave à vins et d'une cave d'affinage de fromages (Tamiés, Reblochons, Tomme de Bonneval, Bleu de Termignon d'alpage...).

Un lieu de rencontre chaleureux, où réserver aussi entre amis.

A cette altitude, les vins sont montés deux mois avant la saison, pour qu'ils aient le temps de se reposer, et ils ne sont pas redescendus dans la vallée. On peut d'ailleurs rappeler que selon des tests récents, la conservation des vins en altitude aurait des effets favorables.

De quoi offrir à la carte de La Fruitière, sur une large gamme de prix, des vins de Savoie (par exemple un Apremont de Jean Masson dans son seau de neige), des flacons de Loire (Silex de Dagueneau), de Bourgogne... mais aussi une belle page de grands crus de Bordeaux (1600 € le Mouton-Rotschid 1990) et quelques Champagne (660 € le Cristal Roederer).

Certaines bouteilles - Chignin-Bergeron, et vendanges tardives "Snow Wine" de Yves Girard-Madoux - ont été spécialement réalisées par Matali Crasset pour Luc Reversade.

 

 

La Fruitière - Nuvo Self - La Folie Douce

Ouvert durant la saison (jusqu'au 2 mai)

+33(0)4 79 06 0717

 

 

Photos : Thierry Vallier

De haut en bas

- Luc Reversade dans la salle de dégustation

- l'équipe motivée de La Fruitière - en vert ; le sommelier, Clément-Gilles Gavet

- la table d'hôtes de la salle de dégustation

- les tiroirs coulissants supportant les caisses de grands crus

- le maître fromager au travail

- le Chignin-Bergeron, cuvée La Fruitière

Article du 16-03-2009
Site par Neteor