Newsletter

Cahors, tout un roman !

Article du 25-05-2009

Voilà un roman historique qu'on aimerait lire sur bien d'autres appellations.

Il semble que les méandres du Lot reflètent l'histoire tourmentée du vin de Cahors avec ses tourments, ses coups de chance, ses occasions manquées, ses renversements de fortune, histoire racontée par "Cahors, le roman du vin noir", le livre tout récent de Jean-Charles Chapuzet.

L'auteur nous entraîne à sa suite, par une écriture à coups de projecteur, dans l'enfilade des pièces obscures du temps, depuis le siège d'Uxellodunum jusqu'à l'organisation des Journées Internationales du Malbec en 2008.

Chaque chapitre débute par une scène vivante; s'ensuit le récit historique, fruit d'un travail d'archives, qui à chaque page, par mille détails, montre la pertinence de l'approche par l'histoire viticole de la grande Histoire.

Cette plume vive et documentée donne une furieuse envie de partir, livre en main, pour un pays, c'est une des conclusions de l'auteur, qui "a tous les atouts pour être un paradis de l'oenotourisme".

L'alternance de revers et de fortunes détaillée par l'ouvrage est donc frappante. Guerre de Cent ans, guerres de religion, ce "voyage au bout de la lie" qu'entraîne le phylloxéra, puis le mildiou... mais aussi XIIème et XIIIème siècles d'or, et la longue période préphylloxérique où le vignoble cahorsain était épargné par l'oïdium, années 60-70...

Et tout au long du temps, jusqu'à l'édit de 1776 (et encore...), la persévérance et l'inventivité de Bordeaux pour assurer sa la mainmise sur les débouchés, notamment anglais, d'un vignoble qui - dans le temps - l'a précédé : "privilège" interdisant aux vins du haut-pays d'être marchandés avant la Noël, imposition d'une taille de futaille différente (220 litres pour les "Caors" au lieu de 225 pour la barrique bordelaise), taxes de passage, interdiction de stockage sur le port...
Tout cela quand les vins de Cahors servaient à donner de la couleur aux vins bordelais trop clairs...

Les occasions manquées transparaissent aussi. Ainsi du passage d'Alain-Dominique Perrin, le PDG de Cartier, ou de ces portes ouvertes sur le monde qu'heureusement l'appellation aujourd'hui ne veut plus voir refermées...

 

 

Cahors, le roman du vin noir
Jean-Charles Chapuzet
Préface de Michel Dovaz
Féret
15€ - 140 pages

ACHETER L'OUVRAGE

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor