Newsletter

Trois romans pour l'été

Article du 13-07-2009

Les Joyeuses, Descente aux Grands Crus, Que saignent les vignes du Roi... trois approches romanesques qui de Sablet à Versailles, en passant par Londres, complètent notre regard sur les vins.

 

Les Joyeuses de Michel Quint (Effroyables Jardins) met en scène une ivresse salvatrice, celle que découvre le jeune Rico l'année de ses vingt ans, qui le soigne de son bégaiement et lui permet de monter (brièvement) sur les planches.

Régisseur en charge d’approvisionner en nourriture et vins une compagnie de théâtre qui monte Les Joyeuses ... Commères de Windsor, il partage ainsi la vie et les moeurs festives des membres de la troupe.

Nous sommes en été, en Provence, à Sablet, au milieu des vignes, où se déroulent chaque année les Journées du livre ("notre Compostelle de la lecture").

En miroir des personnages de la pièce, la vie fournit ses Falstaff, Caïus, Fenton, Anne Page... et le passé, les amours, les tragédies, se mêlent pour parfaire l'apprentissage de Rico.

Ce roman est récompensé par le Prix Inter Rhône 2009.

ACHETER L'OUVRAGE

 

Plus effrayante, l'ivresse permanente et sans retour de Wilberforce, le héros du roman de Paul Torday, The irresistible inheritance of Wilberforce, en français l'explicite Descente aux Grands Crus.

Entre American Psycho, Au Dessous du Volcan et Gatsby le Magnifique, l'histoire d'une plongée dans l'enfer des grands vins et d'une cave fabuleuse ("cinquante années de soleil prises au piège des raisins de mille vignobles"), mais est-elle aux yeux des experts de Christie's aussi riche que ça..?

"C'est bien d'aimer le vin, et à la rigueur de l'adorer (...) Attention de vous arrêter à "aimer", car même "adorer" est un peu dangereux."

Construction rétro-chronologique qui réussit le tour de force de garder le suspense jusqu'au... début des événements.

On recommande chaudement.

ACHETER L'OUVRAGE


Frédéric Couderc a publié précédemment Les Vins Mythiques et, avec Enrico Bernardo Savoir déguster le vin.

Que saignent les vignes du Roi nous transporte dans les dernières années du règne de Louis XIV, quand tout esprit de fête avait disparu de la Cour de Versailles, et plus précisément durant le terrible hiver 1709 qui emporta des centaines de milliers de vie, fit geler le vin dans les barriques, et laissa à penser que "l'heure des représailles avait sonné".

Les amateurs de roman historique retrouveront avec bonheur les intrigues du genre (fille cachée, amours clandestines, chasses aux loups, intriques de cour, élixir de longue vie...) au coeur desquelles - dans les décors glaciaux, inhumains et violents du Château de Versailles - se bat le jeune sommelier du roi, Piero Rossignol.

L'approche du rôle et des obligations d'un sommelier à la Cour est bien documentée, avec en prime une approche intéressante de la manière de "dégeler" les vins...

Le roman vaut aussi par le lobbying surréaliste et musclé d'un Dom Pérignon voûté, malvoyant et croulant sous les dettes, pour faire remplacer les vins de Bourgogne (les Nuys) de la table royale par ses flacons de Champagne.

"La vinasse doit disparaître de la table du roi, reprit Dom Perignon (...). Plus de bourgogne, vous m'entendez !"

Il est vrai que les médecins se querellaient sur la valeur de ces vins. En 1694, le médecin du roi, Fagon, avait fait remplacer le vin de Champagne (coupable d'aggraver la goutte du roi) par le vin de Bourgogne...

Plus tard, ce sera ce qu'on a appellé la querelle des poètes.

"Beaune alors cède à Reims, et confus de l'affront
Cherche loin du buffet une retraite obscure.
"

contre

"Qu'à présent donc vin de Champagne,
Ou de rivière ou de montagne
Soit banni loin de tout repas
"

ACHETER L'OUVRAGE

 

 

Les Joyeuses
Michel Quint
Ecrivins Stock

Descente aux grands Crus
Paul Torday
Jean-Claude Lattés

Que saignent les vignes du Roi
Frédéric Coudert
Flammarion

 

Voir aussi les ouvrages récents dans notre Revue des Livres

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor