Newsletter

Le Vin & la Musique

Article du 02-10-2009

Voilà dans un format "Beau Livre", une histoire du patrimoine sonore de la vigne et du vin, une somme des accords - forcément divins - entre le vin et la musique - et tous les prétextes (le sacré, la fête, l'enthousiasme, la guerre, l'amour...), depuis 5000 ans avant J.-C. jusqu'aux rappeurs américains, des dyonisades aux rave parties, sont bons pour que les liens tissés soient nombreux et étroits.

Une érudition sans faille met en musique les liens qu'entretiennent avec le vin nombre de musiciens.
Vous vous doutez que Pierre Perret n'a jamais dédaigné de se "dégraisser le tobbogan".
Mais savez-vous combien Wagner, Lully ou Haydn aimaient le vin ? Savez-vous que Verdi avait des vignes en Emilie-Romagne ? Que Rossini arrêta sa carrière musicale à 37 ans pour se consacrer à la bonne chère ?

Vous passerez de la chanson à boire (depuis les Cambridge Songs et Carmina Burana) à l'opéra (L'Elixir d'Amour, La Chauve-Souris, La Traviata...), du XIIème siècle où l'évêque Golias chantait "Je veux mourir au cabaret" à Brassens ("On conte que j'eus / La tétée au jus / D'Octobre").

Avec l'auteur vous traquerez jusqu'à la toponymie, puisque la patronne des musiciens se retrouve dans le nom d'une commune du Vaucluse : Sainte-Cécile-les-Vignes...

Lors d'une promenade de guinguette en caveau et en café-concert, vous apprendrez comment une consommation impayée lors d'un concert du Café des Ambassadeurs est à l'origine de la SACEM...

Vous vous souviendrez, non sans émotion, des diverses chansons relayées (dans le temps) par l'Education Nationale.

Au choix :

"Vigni, Vignon, Vignons le vin
la voilà la jolie vigne en vin"

ou

"Le bon roi Dagobert
Ayant bu de travers ;
Le grand saint Eloi
Lui dit : "Ô mon roi,
Votre majesté
Va tout de côté.
"Eh bien ! lui dit le roi,
Quand t'es gris, marches-tu plus droit ?"

Au point de vue oenotouristique, vous trouverez même un calendrier de quelques grandes fêtes du vin qui associent la musique à leur déroulement : Jazz à Beaune, Fête du Millésime à Grenoble, Morgon en fanfares, les Grands Crus Musicaux dans le Bordelais...

 

Ingénieur agronome et œnologue de formation, Sylvie Reboul a collaboré précédemment au Guide Encyclopédique des Vins de France (Hachette), et aux Vins de la Vallée du Rhône (Editions Féret).
Elle est rédactrice en chef du bi-mensuel Le Vigneron des Côtes du Rhône et du Sud-Est.

Qu'elle s'intéresse à la vigne et au vin, rien que de très normal. Que les Editions Féret poursuivent leur belle encyclopédie thématique "Le Vin et..." (la médecine, la truffe, le cigare, la mer...) avec la musique, cela se conçoit.

 

Mais comment s'est passée cette rencontre, entre vous, le vin et la musique ?

- "A la maison, on vit au rythme du vin et de la musique. Nous jouons aussi, du piano, de la guitare.

Il y a un lien tellement naturel entre la musique et le vin que j'ai été surprise qu'il n'y ait pas d'ouvrage sur le sujet. J'ai eu envie d'explorer le côté historique, de visiter les lieux, et les circonstances nombreuses, où musique et vin sont liés.

J'ai voulu faire un travail de militante, en explorant une des dimensions culturelles du vin".

 

La recherche documentaire a constitué un travail important, surtout en raison de l'éclectisme de l'ouvrage (jazz, rock, pop, opéra, chanson...) ?

- "J'ai beaucoup travaillé à la bibliothèque de l'Université du Vin à Suze-la-Rousse, qui est très riche.

Les chansons ont demandé un gros travail de recherche. Les chansons à boire sont une toute petite partie des chansons populaires relatives au vin, qui sont depuis des siècles très nombreuses.

Il y avait des vrais stars de la chanson au XVIIème siècle ! Et elles touchent à tous les aspects de la vie quotidienne, et de l'histoire.

Ainsi de la Marseillaise du buveur ("A table, citoyens, videz tous les flacons / Buvez, buvez, qu’un vin bien pur abreuve nos poumons.") ou du fameux Petit vin blanc qui sera un peu l'hymne de la Libération.

Je n'ai pas pu tout signaler (manque par exemple "Petite Messe Solennelle" de la chanteuse Juliette). La grosse surprise est venue du volet anglo-saxon.

Elvis Presley, Frank Zappa, les Beatles, Otis Redding, Woody Guthrie... ils ont tous écrit et chanté le vin... Ils rejoignent en cela les musiciens classiques dont je parle.

Les musiciens, globalement, aiment bien boire du vin..."

 

Le Vin et la Musique : Révélations sur des accords divins

Un ouvrage de taille : 25 cm x 31 cm, 192 pages, plus de 300 illustrations couleur à regarder, "à lire", pour elles-mêmes
Éditions Féret, 2008, 49 €

ACHETER L'OUVRAGE

 

Les articles "Vin et Musique" de Winetourisminfrance
Des fleuves d'ivresse musicale
Les Fastes de Bacchus
Le Vin et la Chanson

Nous avons également commenté, dans la même collection
Le vin et la Mer

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor