Newsletter

Les 100 mots du Vin de Gérard Margeon

Article du 05-12-2009

Ceux qui connaissent Gérard Margeon savent qu'il ne parle pas pour ne rien dire.

Il est pondéré, ce qui veut dire que ses mots, pesés, ont du poids. D'où la densité de son livre, Les 100 mots du Vin, paru en Que sais-je ? aux PUF.

Rassembler en 100 mots, et à peine 130 pages, autant de connaissances dont on sent qu'elles sont vécues et expérimentées, et non livresques, témoigne d'une capacité de synthèse stupéfiante, mise encore plus en lumière par le fait que l'ouvrage a été écrit le printemps dernier, en moins de trois mois.

Il faut dire que ses responsabilités ne lui laissent que peu de loisirs. En tant que sommelier en chef du groupe Alain Ducasse, il gère les caves des quelque 25 établissements du groupe (!), soit près de 5.000 références.

L'ouvrage, en 100 mots donc, aborde viticulture (l'article Géobiologie est particulièrement inattendu...), vinification, dégustation, conditionnements, commercialisation, consommation... pour finir en dépit de l'ordre alphabétique mais en vertu de tout hédonisme sur le mot Plaisir, placé là comme une signature, un mot d'ordre, une philosophie.

La belle écriture classique, rassemblée en paragraphes denses, sert la clarté de l'auteur (Vin effervescent), son sens de la précision (Minéralité), et sur certains sujets sensibles la raison et l'équilibre des propos (Capsule, Copeaux, Foire aux vins, Oenologue, Soufre...).

La pertinence de mille accentuations (sur l'amertume, l'astringence, l'importance de la fin de bouche, la dégustation des vins Bio...) dénote le grand professionnel, et l'indépendance de ton se constate à chaque page, dans des rappels cinglants (Etiquette : "Petit morceau de papier trop souvent surchargé de mentions inutiles et contestables"), un bel humour (Médaille, les deux catégories de Vin de concours), des expressions plus enflammées (Confit).

On lit vite que Gérard Margeon est du côté de l'équilibre, de la saveur variétale, de la tension minérale, de la belle acidité, d'une fine amertume, et non dans le camp de la surmaturation, du confituré, du fruité/boisé... Du côté des vins mythiques, et non des vins de concours, des vins éphémères, des vins "sans âme ni fierté".

Une citation pour conclure avant que vous ne couriez acheter ce régal de livre.

Ces 100 mots en cachent d'autres. Ainsi de ce qui pourrait être un 101ème mot, Amateur de vin, croisé dans l'article Confit :

"Un amateur de vins est par définition réceptif aux différents messages qu'envoie la nature, puisqu'il choisit la consommation d'un produit issu d'une transformation naturelle. Il devrait tout naturellement en accepter les principes et les complications, et goûter la variété de ces expressions et même un certain manque de confort."

Quand on vous dit que chaque mot est pesé !

 

 

Les 100 Mots du Vin
Gérard Margeon
PUF
127 pages, 9 €

ACHETER L'OUVRAGE

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor