Newsletter

Une route des vins en Tricastin

Aqui comenco la Prouvenco...

C'est au nord de l'appellation coteaux-du-tricastin que se trouve la limite de l'olivier et du grenache, donc la limite du climat méditerranéen.

L'ensemble des 21 communes de l'appellation appartient à cette partie de la Drôme nommée « provencale », ou à ce pays qu'on appelle "Une autre Provence".

La vigne remonte à l'époque romaine. La plus grande exploitation vitivinicole connue du monde méditerranéen antique est ici, à Donzère. C'est la Villa du Mollard construite en l'an 50 de notre ère. La région tient par ailleurs son nom d'une tribu gauloise ; les Tricastini.

 

Quelle meilleure introduction que la Maison des Vins du Tricastin à Grignan?

Marc Lalanne (photo ci-contre), son responsable, est sommelier-conseil diplômé de l'Université du Vin de Suze-la-Rousse.

Il a rédigé son mémoire sur « Les mets et les vins en Tricastin » et connait donc son appellation sur le bout des doigts. Il organise aussi des séances d'initiation à la dégustation.

La Maison des Vins est la vitrine des coteaux-du-tricastin mais aussi une boutique où les vins sont vendus au tarif propriété (environ 25.000 bouteilles vendues par an).

Quelle différence avec les AOC des Côtes-du-Rhône ?

« Le Tricastin, avance Marc Lalanne, c'est la diversité. Diversité des terroirs d'abord. Des alluvions fluvio-glaciaires de la vallée du Rhône au terroir de la Roche-Saint-Secret qui est à 400-500 mètres d'altitude, il y a bien des types de terroirs différents : graves, marnes, sables, argilo-calcaire...

Il y a ensuite la diversité des assemblages même si le syrah est ici à sa pleine expression, et si l'assemblage syrah-grenache à parts égales est un peu la marque de l'appellation.

Cette diversité, en termes d'accords mets et vins permet d'accompagner n'importe quel repas.»

 

« La différence, suggère Jean-Luc Monteillet (Domaine de Montine - photo ci-contre), c'est que la vente au négoce des coteaux-du-tricastin était impossible, ce qui a obligé chacun à un «acharnement à la qualité». Les coteaux du Tricastin ont pu ainsi passer au VDQS en 1964 et à l'AOC en 1973.

Et il ne s'en est planté que sur les meilleures terres. Aujourd'hui, les Tricastin sont un peu un village des Côtes du Rhône. Avec comme particularité, due à la latitude, qu'ils sont plus frais que des Côtes-du-Rhône méridionaux. »

Une nouvelle démarche qualitative a été entreprise en 1997. Et, pour développer leur image quatre AOC de la Vallée du Rhône - Côtes du Ventoux, Costières de Nîmes, Côtes du Luberon et Coteaux du Tricastin - se sont regroupées au sein de la Nouvelle Ecole de la Vallée du Rhône.

Si vous souhaitez vous initier ou vous perfectionner dans la dégustation des vins, adressez-vous à l'Université du Vin, logée dans le château Renaissance de Suze-la-Rousse. En bas du château, découvrez le jardin ampélographique de l'Université.

Partez ensuite à la découverte des domaines.

C'est une première génération de viticulteurs de retour d'Algérie qui a donné son élan à l'appellation ; les Vergobbi (Domaine du Vieux Micocoulier), Bour (Domaine de Grangeneuve), Labaye (La Tour d'Elyssas)...

On ira donc voir à Roussas, à l'origine de l'essor de l'appellation, le Domaine de Grangeneuve. Son propriétaire, Henri Bour, a été longtemps président du syndicat des vignerons de l’appellation.

A Roussas, depuis la chapelle, au-dessus du village, on a de beaux points de vue sur le nord de l'appellation (tables d'orientation).

Beaucoup de vignerons de l'appellation sont jeunes (moins de trente ans) : Laurent Bes (21 ans), Laurent Clapier (Le Mas Théo), Philippe Bonetto Fabrol...

Bien d'autres domaines sont à citer.

En culture raisonnée ou raisonnable : le Domaine du Fils d'Eole (Donzère) avec toute l'exigence de Thierry Doulmet.

Aux Granges-Gontardes, le Dôme d'Elyssas, où travaillent cinq vignerons associés, avec une tour qui permet une vinification traditionnelle basée sur le principe de la gravité.

A Châteauneuf-du-Rhône, Olivier Chabanis et Jean-Claude Riffard au Domaine des Agates, en lutte raisonnée.

A l'est, à La Roche Saint-Secret sur des terres un peu hautes (400 à 600 mètres), un "vin au féminin", le Domaine Val d'Aeria d'Audrey Chauvin .

Un conseil... Le millésime 2006 sur la syrah va se révéler exceptionnel. A acheter, à garder.

L'événement vineux à ne pas manquer, c'est le ban des vendanges à Grignan, avec à cette occasion la sélection d'une Cuvée Marquise de Sévigné.
Vous y ferez connaissance avec la Confrérie des Vignerons des Coteaux du Tricastin, dont le siège est au Château de Grignan et qui ont comme devise la phrase de Madame de Sévigné « May d’honneur que d’honneurs ! » (« Plus d’honneur que d’honneurs ! »).

Vins et Truffes


Durant la saison des truffes (du 15 novembre au 15 mars), se déroulent de nombreuses manifestations.

A mi-décembre, à Grignan "Vins, Truffes et Chocolats en Tricastin". Début février (les 10 et 11 février 2007) à Saint-Paul-Trois-Châteaux, la fête de la Maison de la Truffe et du Tricastin.

L'incontournable, c'est le marché aux truffes de Richerenches le samedi matin (en saison). Ce village, siège de la première commanderie des Templiers de Provence, accueille le premier marché de gros au monde de la « tuber melanosporum » (la « rabassa negra », la vraie).

Vous ne pourrez pas acheter de tuber melanosporum aux courtiers et négociants. Par contre, fiez vous à un stand de l'avenue de la Rabasse à l'enseigne de ... La Table des Lutins. Il fournit les plus grands restaurateurs. Vous le repérerez à ses gros sacs de cèpes, mais tous leurs produits sont à découvrir.

 

« Bon Saint Antoine, donne-nous
des truffes en abondance »

A ne pas manquer, pour la Saint-Antoine, patron des trufficulteurs (troisième dimanche de janvier), la messe des truffes dans l'Eglise de Richerenches.

Vous y croiserez Yves Rousset-Rouard (entre autres directeur du Musée du Tire-Bouchons à Ménerbes, et propriétaire du Domaine de la Citadelle) ou Peter Mayle.

Venez tôt et tâchez de vous approcher - au mileu des journalistes et photographes - des corbeilles de la quête où les paroissiens déposent les truffes qu'ils ont "cavées" la veille (photo ci-contre). Celles-ci sont ensuite vendues « à la criée » par le spectaculaire Grand Chambellan de la Confrérie de la Truffe noire, Bernard Reynal (photo en bas de page). Le produit de la vente revient à la paroisse pour l'entretien de l'église.
Un exemple de prix cette année : un lot de 252 grammes adjugé à 275 euros.

De nombreuses chambres d'hôtes (voir nos adresses) proposent des week-ends ou séjours découverte vins du Tricastin et truffes incluant éventuellement une visite de truffière avec un « rabassier » (chasseur de truffes).

Le 10 février, l'Université du Vin de Suze organise même une journée « Cuisinier autour de la Truffe » !

Adresses

Se loger

Se loger Vigneron...

Le Domaine de Montine, ancienne ferme du Château de Grignan. Des vignes mais aussi des lavandes et des truffières.
+33 (0)4 75 46 54 21
www.domaine-de-montine.com

C'est le 1er gîte de la région, créé il y a 32 ans. Cinq gîtes, des maisons en pierre aux noms de cépages dans le hameau très provencal (photo ci-dessous) à côté de la maison du propriétaire.
Cet année, de nombreuses fêtes sont prévues dont un pique-nique en nappes blanches et chandelles au mileu des vignes. C'est le 20ème anniversaire de la reprise de l'exploitation par Jean-Luc et Claude Monteillet.
Week-ends thématiques avec Gilles Ayme (truffes), Le Canesteou à Vaison-la-Romaine (Fromagère MOF).

Se loger Branché
K'ZA, à Tulette
+33(0)4 75 98 34 88
Du 11 novembre à début mars, week-ends truffes...
Décor « Côté Sud » assuré... et si vous aimez les fortes personnalités Anne-Elisabeth vous séduira

Se loger Oenologie
Les Aiguières à Suze-la-Rousse
Pour du vrai tourisme viticole, Brigitte et Yves Jacquemond vous concoctent des week-ends oenologiques avec Philippe Dupond, oenologue intervenant à l'Université du Vin
+33(0)4 75 98 40 80
Les prochaines dates de week-end figurent sur le site internet.

Se loger Art Contemporain
Eric Linard (Val des Nymphes à La Garde-Adhémar) a investi une somptueuse filature de soie pour y créer un atelier, une galerie d'art et des gîtes (photo ci-dessus).

Autres hébergements

Chambres d'hôtes

La Maison du Moulin à Grignan

Mas bella Cortis à La Garde-Adhémar

La Ferme des Rosières à La Garde-Adhémar

Les Rouvières à Saint-Paul-Trois-Châteaux

Hôtels
Le Clair de Plume à Grignan

Hôtels-restaurants

L'Esplan à Saint-Paul-Trois-Châteaux, qui a également sur la place une cave avec des vins de propriétaires de la Vallée du Rhône

Le Château de Rochegude à Rochegude

La Bastide de Grignan à Grignan

L'Escalin à La Garde-Adhémar

Se restaurer

Une adresse qui, si vous avez décidé de prendre votre temps, fait l'unanimité : Le Poème de Grignan +33(0)4 75 91 10 90 . Belle cuisine, beaux vins du Tricastin.

Vous pouvez bien sûr préférer un vrai Bistrot de pays comme le Café du Cours à Rochegude, La Source à Chantemerle-les-Grignan, L'Absinthe à La Garde-Adhémar, L'Oasis à Roussas

A Richerenches, prenez un verre - ou même un menu truffes - à L'Escapade (+33(0)4 90 28 01 46).

Mais les meilleurs menus truffes et la plus belle carte des vins de la vallée du Rhône, c'est à 25 km de Richerenches, à Mondragon, que vous les trouverez, au restaurant La Beaugravière.

A voir, à faire

Les châteaux de Grignan et de Suze
Tous les villages valent le détour : La Garde-Adhémar, Roussas, Valaurie, Saint-Restitut...
A Aiguebelle, le Monastère de la Trappe
Golf à Clansayes
Equitation à Grignan

A lire durant le séjour

Le Tricastin de Rodolphe Bringer (éditions CERCAR de Valréas)
Des contes et légendes, des ballades et des recettes du Tricastin par un immense auteur méconnu heureusement remis en lumière par Marc Olivier et l'Association « Les amis du Tricastin ».

Coteaux du Tricastin
Les Vins du Jardin Secret
Editions Complicités

 

 

Photos : Thierry Vallier (Dernier ouvrage paru : Voyage Gourmand en Rhône-Alpes chez Glénat en septembre 2006)





Article du 31-01-2007
Site par Neteor