Newsletter

L’oenotourisme des coopératives en concours

Article du 28-06-2016

C’est une grande première. Les caves coopératives viticoles ont organisé un Concours de l'oenotourisme coopératif. Plus de 60 dossiers concouraient, venus de toute la France, du Roussillon à l’Alsace, de l’Aquitaine à la Provence, de la Champagne à la Vallée du Rhône...
Le panel reflète la belle diversité de l’oenotourisme en France. Boris Calmette, président de la Confédération des coopératives vinicoles de France, l’a souligné lors de la remise des prix le 28 juin : « l'oenotourisme est bien plus que de la vente directe ».

Certaines initiatives sont centrées sur le vin : découvertes oenologiques, visites, fêtes du vin… D’autres associent le vin à des composantes épicuriennes pour lesquelles il n’y a que l’embarras du choix : art, littérature, gastronomie, tout style de musique… Enfin, d’autres réalisations, ambitieuses, valorisent le vin comme une porte d’entrée permettant la découverte de l’expression du territoire viticole, de son paysage, de son histoire, de ses patrimoines viticulturels.

Attardons-nous sur la notion de patrimoines viticulturels. Il ne s’agit pas de vestiges, de reliques, d’objets et de savoir-faire à ranger sur des étagères ou dans des bibliothèques lointaines.
Il s’agit des témoignages encore actuels de la créativité de l’homme, de sa finesse agronomique, de son inventivité d’ingénieur, de son ambition architecturale, de son souci ornemental et artistique, de sa pensée humaniste et sociale, de sa sagacité commerciale. C’est de cela qu’il s’agit quand on regarde le patrimoine des coopératives, un patrimoine vivant indispensable pour notre présent et notre avenir.

Sur ce terrain, récompensée dans la catégorie « Patrimoine », la Cité du Champagne Collet–COGEVI est emblématique. Elle présente – avec force et sous diverses facettes passionnantes, dans leurs aspects sociaux, politiques, artistiques et économiques – les histoires du Champagne et celles du mouvement coopératif champenois.

Dans la catégorie « Visites de chais », Néovinum, de l’UVICA-Vignerons Ardéchois prouve, si besoin était, que la coopération est capable, aujourd’hui aussi, d’inventivité, de pédagogie et de modernité technologique. D’ailleurs, un Prix spécial de l'innovation récompense « Les Vins Patrimoine, les vins qui parlent », une démarche portée par les Terroirs du Vertige dans l’Aude.

L’originalité est aussi une piste remarquable, comme le montre, dans la catégorie « Evénements, animations » le prix remis à « L’Art en Cave », décoration artistique progressive des cuves de la cave de Saint-Chinian.

Enfin, c’est le travail en réseau, souvent difficile à mettre en oeuvre, surtout sur un vaste territoire, qui a été récompensé dans la catégorie « Balades vigneronnes » avec « Oeno-rando en Hérault », une démarche portée par un groupe de dix caves coopératives.

Espérons que les projets ultérieurs de la coopération tiendront les promesses de ces pionniers. Pensons notamment à l’emblématique cave coopérative de Maraussan qu’il est un devoir de ne pas perdre dans un simple oenotourisme boutiquier ou immobiler, et de porter haut.

www.vignerons-cooperateurs.coop

 

A lire

Oenotourisme à Maraussan
http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/1987_oenotourisme_a_maraussan.htm

Le patrimoine des coopératives
http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/961_le_patrimoine_des_caves_cooperatives.htm

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor