Newsletter

Promenade en AOC les baux-de-provence - Vendredi

Article du 02-06-2006

Avec ses rouges gourmands et soyeux, aux notes de cuir et de fruits rouges confiturés, ses rosés au parfum de garrigue et des blancs aériens, le vignoble des Baux-de-Provence mérite qu’on s’y attarde. Visite de trois jours dans une Provence secrète qui a su conserver la beauté naturelle de ses paysages et cultive avec hardiesse les plaisirs de la bouche.

 

Vendredi
S’initier en douceur

Le mas de Sainte Berthe constitue une excellente mise en bouche pour découvrir les vins des Baux-de-Provence. D’abord parce que les propriétaires ont eu l’excellente idée de créer un parcours pédestre de 1800 m dans ce vignoble situé au pied du rocher de la Cité des Baux. La vue sur le château y est d’ailleurs exceptionnelle. La promenade, jalonnée de bornes explicatives, permet en 30 min de s’initier à la connaissance des cépages locaux et au cycle de la vigne. Côté dégustation, Christian Nief, régisseur du domaine depuis 20 ans, élabore toute une gamme de vins solaires et aériens qui ressemblent au paysage. Il faut découvrir son rosé, cuvée Passe Rose (6 €), à la bouche ample, généreuse, soyeuse et aux notes épicées. Le rouge Tradition (5,50 €) est un vrai vin de plaisir, rond, fruité aux jolies notes de garrigues.
Mas de sainte-Berthe, Départementale 27A, 13520 Les Baux-de-Provence.Tél. : 04 90 54 39 01

En sortant du domaine, il sera presque l’heure du déjeuner. Reprenez la route de Maussane-les-Alpilles pour rejoindre le Paradou. Au centre du village, le Bistrot du Paradou est une véritable institution, à l’ambiance joyeuse et anticonformiste, peu fréquentée par les touristes. Tous les vendredis, on y prépare un aïoli à se damner, ce « triomphe de l’ordinaire » comme on dit dans les Baux.
57, avenue de la Vallée des Baux, Le Paradou. Tél. : 04 90 54 32 70.



Quelques kilomètres après le Paradou, en direction de Fontvieille, arrêtez-vous au Château d’Estoublon. Cette propriété viticole et oléicole est un véritable havre de paix, s’étendant sur 200 ha de vignes, d’oliviers, de bois et de garrigue. Les vins sont aujourd’hui plus séduisants qu’il y a quelques années. Rémy Reboul, le propriétaire, épaulé par un des plus grands vinificateurs du Sud, Eloï Durrbach, du domaine de Trévallon, a produit un grand blanc en 2005. Un vin vif, ample et structuré en bouche, aux arômes délicats d’ananas confit et de noisette grillée, pas forcément à la portée de tous les budgets (23 €). Vous pourrez le déguster dans la boutique du château comme les huiles du domaine avant d’aller flâner près de l’étang ou visiter la petite chapelle domestique du domaine datant du XVIIe et aujourd’hui entièrement rénovée.
Château d’Estoublon, route de Maussane, 13990 Fontvieille. Tél. : 04 90 54 64 00


Pour profiter de la lumière de la fin de journée, les plus courageux pourront se rendre à Maillane, à 15 km au nord de Fontvieille. Le village natal de Frédéric Mistral a su conserver son ambiance pastorale et rurale du Midi. La maison du poète du félibrige est reconvertie aujourd’hui en musée. Vous y retrouverez sa mémoire bien vivante ainsi que ses objets, livres et photographies accumulées pendant sa vie. (Renseignements : 04 90 95 74 06).

N’oubliez pas de faire une halte à la boulangerie Fassy. L’on vient de loin chez Jean-Marie Fassy et son fils Jean-Pascal, 6e génération de boulangers à Maillane, pour savourer leurs fougasses. Ils en fabriquent 37 variétés différentes, salées et sucrées : aux anchois, au chorizo, à la figue et aux noix, au chocolat et à l’orange… Leur fougasse tradition, uniquement à l’huile d’olive, est un monument de moelleux et de saveurs.
Boulangerie Fassy, 4, cours Jeanne-d’Arc, 13910 Maillane. Tél. : 04 90 95 74 01.

 

Prochain article : Samedi, Prendre les chemins de traverse

Texte et photos : Régis Cailleau

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor