Newsletter

La fête du Millésime à Bandol

Article du 19-11-2007

Le mourvèdre, les barriques marquées du B, les exigences du décret d'appellation, l'élevage minimum de 18 mois, les cuvées mythiques comme Charriage, Fontanieu, Tourtine, Saint Ferréol... les grands noms comme Lucien Peyraud... toute la mythologie de Bandol sera dans les esprits pour la Fête du Millésime, une des joies des hivers provencaux.

Comme chaque premier dimanche de décembre, elle va rassembler sur le port de Bandol des milliers de fans venus apprécier le dernier millésime autour d'un thème, qui est cette année : "Bandol en Gaule. À la découverte de la potion magique".

 

Stands et animations

Outre les stands présents tout le long du port, des espaces particuliers ne doivent pas être manqués.

Espace Oenothèque, ouvert de 10h00 à 16h00 :
Un espace de dégustation privilégié pour apprécier des millésimes plus anciens, avec les Associations de Sommeliers.

Espace Gourmand à 11h00 : Travaux pratiques, harmonisation mets et vins de Bandol
Dégustation : Séances d’initiation animées par l’Union des Œnologues de France

Stand consacré aux écrits du vin avec rencontres et dédicaces autour d'auteurs dégustateurs, amoureux du Bandol.

Un événement : la sélection des Longues Gardes

Dès l’ouverture de la fête à 10h00, des échantillons des vins sont prélevés dans les barriques des vignerons exposants pour être soumis à un jury de dégustateurs avertis (sommeliers, oenologues et journalistes de la gastronomie). Leur délicate mission : sélectionner, parmi ces échantillons, trois vins rouges présentant les meilleures aptitudes au vieillissement.
Ces trois vins sont officiellement proclamés “Longues Gardes” à 16h00 avant la fermeture des barriques à 17h00.

 


Autour de la fête

On ira faire un tour au KV&B (Cave, Vin et Bandol), un restaurant autour de 50 références de vin, créé par Philippe Kopecky dans la même rue que son connu "Le clocher" (réservation : +33(0)4 94 74 85 77).

 

Apprendre et découvrir Bandol : Toutrouge

Guillaume Felisaz, analyste sensoriel, a créé Toutrouge en février 2007.

Il connait particulièrement bien l'appellation et ses différents terroirs pour avoir auparavant oeuvré dans l'analyse sensorielle au bénéfice de l'Association des Vins de Bandol (avec Abdessadek El Ahmadi).

Toutrouge a pour objectif de fournir les clés d'entrée de l'appellation, de ses caves remarquables mais aussi de la richesse de ses terroirs, si divers qu'il faut revenir plusieurs fois à Bandol pour saisir cette diversité.

"Ainsi, précise Guillaume Felisaz, 5 terroirs sont identifiés par le Moulin de La Roque. Cette diversité, encore méconnue, est comparable aux climats de Bourgogne, on peut parler des Bandols (et pas du Bandol) avec une typicité propre à chacun : souplesse des tanisn, maturité de la couleur, minéralité..."

Ateliers, journées, séminaires... De nombreuses formules sont possibles, à la fois pour les particuliers et les entreprises, pour aborder les vins de Bandol ou s'immerger totalement dans leur monde merveilleux.

Un dernier conseil ?
"Il ne faut pas partir sans goûter les blancs. Le décret permet l'utilisation - dans des proportions réglementées - de multiples cépages : bourboulenc, clairette, ugni blanc, marsanne, vermentino, sauvignon et semillon. Les blancs représentent un petit 10 % de la production mais sont magnifiques, confie Guillaume Felisaz, par exemple ceux de l'Olivette, de La Tour du Bon, de l'Hermitage. "

 

Aller voir

Le week-end peut donner l'occasion d'aller voir :
- le paysage depuis le Domaine de La Bégude (Le Camp-du-Castellet) avec les promenades sur le domaine (où passe l'ancienne route de Toulon à Marseille),
- l'architecture "écossaise" du Château Vannières (La Cadière d'Azur),
- la collection de cépages du Domaine Bunan (La Cadière-d'Azur),
- la collection d'outils vignerons du Domaine Ray-Jane ( Le Plan-du-Castellet),
- le luxueux complexe hôtelier du Domaine de Frégate (Saint-Cyr-sur-Mer),
- le vignoble bio du Château Saint-Anne (Sainte-Anne-d'Evenos).

A cette liste, Guillaume Felisaz propose d'ajouter :

- le Domaine Tempier, le fondateur du renouveau de l'appellation,
- le Château Salette construit sur un site gallo-romain,
- le Domaine Maubernard, créé par un navigateur au long cours,
- le Château Pradeaux, le plus "civilisé" (Cyril Portalis est le descendant du créateur du Code Civil),
- le Domaine de La Tour du Bon, avec un panorama à 360° sur l'appellation,
- le Domaine de Terrebrune et son terroir du Trias,
- le Domaine de Pibarnon - une fantastique réussite depuis 1977, par les exigeants de Saint-Victor

 

Lire

- Les vins de Bandol, de Jean-Richard Fernand (Editions Autres Temps - 2006)
- Bandol, son terroir, sa dégustation de David Cobbold (Flammarion - 2001)
- Gens et vins de Bandol de Jean-Noël Marchandiau (2001 - Serre Editeur)

et la passionnante histoire de Lucien Peyraud et des pionniers du Bandol "Si Bandol AOC m'était conté" de Lionel Heinic (Editions Scriba), que l'on peut se procurer au Domaine Tempier (7,50 €)

 

 

 

Informations pratiques

Site internet : www.vinsdebandol.com

Pour se loger - une chambre d'hôtes avec restaurant : La Bastide Blanche - route de Notre de Dame du Mai, Six Fours +33(0)4 94 10 10 65

 


 

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor