Newsletter

La route du Champagne en Côte des Bar

Article du 03-07-2006

En venant du sud, on aborde la Champagne par l'Aube, par la Côte des Bar. Ce vignoble du sud de Troyes forme une pointe dont le sommet serait Bar-sur-Aube et la base constituée par une ligne Bar-sur-Seine et les Riceys.
Le sol est le même que dans l'ensemble de la Champagne. Par contre, le climat se rapproche de celui de la Bourgogne. Cépage dominant : Pinot Noir (85% des plantations). Production : 60 millions de bouteilles de champagne.

Au nord de l'autoroute, le Barsuraubois. Au Sud, le Barséquanais. Commençons par là.

En sortant de l'autoroute (sortie 23), rendons-nous à Essoyes, au bord de l'Ource, où Renoir avait sa maison de vacances et où il est enterré. La Maison de la vigne nous indique les caves labellisées prêtes à nous accueillir (de préférence sur rendez-vous) et les « Ambassadeurs du Champagne », des hôtels-restaurants distingués pour leur carte des vins. Pendant que nous sommes là, petit tour à l'Ecomusée sur le travail de la vigne, l'élaboration du champagne et la révolte de 1911.

Prenons ensuite la direction des Riceys. 870 hectares : Les Riceys est la commune viticole la plus importante de toute la Champagne. De plus, c'est la seule à détenir trois AOC : Champagne, Coteaux-champenois, Rosé des Riceys.

Ah, le rosé des Riceys, si rare, vin préféré de Louis XIV, fruit d'une réglementation stricte, dans sa bouteille gravée comme un châteauneuf-du-pape. Appellation communale, douze producteurs, pas plus de 80.000 bouteilles les meilleures années (et il n'y en a pas chaque année) mais un vin de longue garde ce qui est rare dans les rosés. Si les caves sont plutôt à Riceys-Haut, le village de Ricey-Bas est tout-à-fait pittoresque.

Nous remontons vers Bar-sur-Seine en passant par Celles-sur-Ource, où se trouve la plus forte proportion de récoltants-manipulants de toute la Champagne. En fait, à l'inverse de la Marne, il y a très peu de négociants dans l'Aube et les champagnes sont plus « personnels ».

On peut gagner le château de Bligny, l'un des deux châteaux en AOC Champagne, avec son parc et sa collection de 1000 flûtes à champagne - ou Urville, patrie du champagne Drappier, le préféré du Général De Gaulle.
Colombey-les-deux-Eglises n'est qu'à 25 km ; en y allant on peut s'arrêter aux Cristalleries Royales de Champagne.
A l'Abbaye de Clairvaux nous trouvons plusieurs raisons de nous recueillir. La moindre n'est pas qu'ici furent plantés les premiers ceps (venus de Hongrie) qui donneront plus tard naissance au Champagne.

En rentrant sur Paris, il faut bien sûr s'arrêter à Troyes, dont le centre-ville ressemble à un bouchon de champagne.
Dîner aux Crieurs de Vin ; andouillette AAAAA (Association Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique). Pour accompagner le repas, nous allons choisir notre bouteille à la cave (droit de bouchon forfaitaire de 5 €).

AD

 

Site utile : www.vignoble-champagne.com

Partager sur VIADEO Partager sur VIADEO

Site par Neteor