Newsletter

Le vignoble du Jura (39, Lons-le-Saunier) a comme capitale la ville médiévale d'Arbois.

La route des vins s'étend du Nord au Sud sur près de 80 km de Salins-les-Bains à Saint-Amour, le long d'une bande de terre verdoyante (marnes argilo-calcaires, rouges et bleues), le Revermont, sur la RN 83.

Avant l’anéantissement du vignoble par le phylloxera (1888), le département comptait 20 000 hectares de vignes. C'est dans sa vigne de Rosières à Arbois que Louis Pasteur fit ses expériences de la fermentation.

Aujourd'hui, le vignoble couvre 1850 hectares en AOC et six appellations :

 

  • Arbois, première en date des AOC (décret du 15 mai 1936), et Arbois-Pupillin : blancs secs, rosés, rouges, jaunes et mousseux
  • Côtes du Jura : blancs, blancs "typés", rosés, rouges, vin jaune, vins de paille liquoreux, macvin, mousseux et marc du Jura.
  • L'Etoile : vins blancs, jaunes, mousseux
  • Château-Chalon que du vin jaune.
  • Crémant-du-jura
  • Macvin du Jura

 



Les cinq cépages jurassiens sont : le Trousseau, le Poulsard, le Pinot Noir, le Chardonnay et le Savagnin.

Benoit France

Benoit France

Le vin jaune

Après vendange tardive (après la Toussaint), pressurage des raisins (cépage savagnin), fermentation lente, le vin jaune est vieilli en pièces de chêne de 228 litres pendant au moins 6 ans et 3 mois sans soutirage ni ouillage. Un voile de levure se développe en surface et protège le vin de l'air ambiant et donc de l'oxydation. Il développe ainsi des arômes complexes.
Après vieillissement, il est mis en bouteilles. Ces bouteilles sont spécifiques, d'une contenance de 62 cl (les 38 cl manquants par rapport au litre correspondent à « la part des anges » évaporée durant les six ans de vieillissement) ; ce sont les clavelins.
Il se garde très longtemps ; plusieurs siècles.
A déboucher 24 heures à l'avance, à déguster à 14 – 16°C

 

 

Le vin de paille

Il est élaboré à partir de raisins (savagnin, chardonnay, poulsard) cueillis très mûrs, séchés pendant une durée minimum de six semaines sur un lit de paille (comme chez Stéphane Tissot), sinon sur des claies ou suspendus. On obtient ainsi une concentration en sucres. Après pressurage, une fermentation lente donne un vin doux qui titre entre 14,5° et 17° d’alcool. Il est vieilli trois ans en petits tonneaux.

Le Macvin

Un mélange de 2/3 de moût de raisin et d'un tiers de marc est élevé au minimum pendant 12 mois en fûts de chêne. Il comporte entre 16° et 22° d’alcool.

 

Sites web utiles

Comité Interprofessionnel des Vins d'Appellation d'Origine Contrôlée du Jura – CIVJ

La route des vins du Jura

Météo du Jura

Sites et événements

 

Articles

Oenotourisme en Doubs et Haute-Saône

Dix raisons pour aller à la Percée du Vin Jaune

 

 

Site par Neteor