Wine Tourism In France http://www.winetourisminfrance.com/ 30/11/2020 21:22:53 http://www.winetourisminfrance.com/ http://www.winetourisminfrance.com/images/logo.gif Wine Tourism In France http://www.winetourisminfrance.com/ Avignon intègre le réseau des vignes urbaines http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2304_avignon_integre_le_reseau_des_vignes_urbaines.htm <p>Le<strong> Clos de la vigne du palais des Papes </strong>d&rsquo;Avignon devient la neuvi&egrave;me vigne urbaine de l'<strong>UVA </strong>(Urban Vineyards Association). Elle rejoint ainsi Turin, Sienne, Montmartre, Venise (deux vignes), Milan, Palerme et Lyon.</p><p>Seule vigne intra-muros d&rsquo;Appellation d&rsquo;origine, le Clos de la vigne du palais des Papes se situe dans le centre historique d'Avignon, surplombant le Rh&ocirc;ne sur le rocher des Doms, le c&eacute;l&egrave;bre &eacute;peron rocheux sur la rive gauche du Rh&ocirc;ne. Propri&eacute;t&eacute; de la Ville d&rsquo;<strong>Avignon</strong>, le Clos est ins&eacute;r&eacute; dans un paysage urbain grandiose. La vigne a &eacute;t&eacute; plant&eacute;e en 1997 par l&rsquo;association des Compagnons des C&ocirc;tes du Rh&ocirc;ne qui la g&egrave;re et en assure l&rsquo;entretien avec la collaboration r&eacute;guli&egrave;re du lyc&eacute;e viticole d&rsquo;Orange. La vigne compte 540 souches de 12 c&eacute;pages embl&eacute;matiques. </p><p><a href="https://urbanvineyards.org/?lang=en" target="_blank">urbanvineyards.org</a></p> Les Vignerons de Cascastel, il y a un lézard ! http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2303_les_vignerons_de_cascastel_il_y_a_un_lezard.htm <img src="http://www.winetourisminfrance.com/images/redac/2303_image1.jpg" align="right" /> La cave des Vignerons de Cascastel valorise son territoire et son action avec un lézard ! Les vignobles de l’Yonne, lecture géohistorique http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2302_les_vignobles_de_l_yonne_lecture_geohistorique.htm <img src="http://www.winetourisminfrance.com/images/redac/2302_image1.jpg" align="right" /> Cinq choses à comprendre sur les vignobles de l'Yonne Oenotourisme : le romorantin dans ses châteaux http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2301_oenotourisme_le_romorantin_dans_ses_chateaux.htm <img src="http://www.winetourisminfrance.com/images/redac/2301_image1.jpg" align="right" /> Face à Blois, sur la rive gauche de la Loire, entre nombre de châteaux célèbres, le méconnu et exceptionnel cépage romorantin a trouvé son terroir et forgé son territoire hautement œnotouristique. Livres en Vignes au Clos de Vougeot http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2300_livres_en_vignes_au_clos_de_vougeot.htm <p>Comme chaque ann&eacute;e, et pour la 13e ann&eacute;e, des vendanges culturelles vont se d&eacute;rouler au ch&acirc;teau du Clos de Vougeot.<br />La fondatrice de <strong>Livres en Vignes</strong>, Evelyne Philippe, r&eacute;unira sous la pr&eacute;sidence de <strong>Yann Queffelec</strong> (<em>Les noces barbares</em>, Prix Goncourt 1985) une centaine d&rsquo;auteurs pour le week-end des 26 et 27 septembre.</p><p>Des auteurs de &laquo; litt&eacute;rature g&eacute;n&eacute;rale &raquo; mais aussi des <em>&eacute;cri-vins</em> tels que (&agrave; l&rsquo;heure actuelle) Jean-Pierre Amoreau (<em>Plus pur que de l&rsquo;eau, les secrets d&rsquo;un vin mythique</em>) ; Andr&eacute; Deyrieux (<em>Cinquante jours pour comprendre autrement le vin</em>) ; Robert Plageoles (<em>Vignes premi&egrave;res, vignes de demain</em>) ; Jacky Rigaux (<em>Gevrey-Chambertin , joyau des climats de Bourgogne</em>) ; Fabien Rodhain (<em>Le vin de la discorde</em>) ; Marc-Andr&eacute; Selose (<em>Les go&ucirc;ts et les couleurs du monde ; une histoire naturelle des tanins, de l&rsquo;&eacute;cologie &agrave; la sant&eacute;</em>) ; Fr&eacute;d&eacute;ric Villain (<em>Grands vins de Bourgogne Guide des meilleurs crus et climats de C&ocirc;te-d'Or au XIXe si&egrave;cle</em>) ; Christelle Zamora (<em>Le vin et la d&eacute;gustation intuitive</em>).</p><p>Tout le programme de cette f&ecirc;te litt&eacute;raire, de ses d&eacute;bats, de ses animations et de ses prix litt&eacute;raires se trouve sur <a href="/admin/http;//www.livresenvignes.fr" target="_blank">www.livresenvignes.fr</a>.</p> L'œnotourisme est-il un sport outdoor ? http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2299_l_notourisme_est_il_un_sport_outdoor.htm <img src="http://www.winetourisminfrance.com/images/redac/2299_image1.jpg" align="right" /> Le Covid a accéléré un phénomène œnotouristique, une large extension du domaine de l’œnotourisme. La vigne est paysage, belvédère et point de vue. Elle est cadre d’un art de vivre, lieu de découverte agricole, lieu de patrimoines œnoculturels. Alain Marty œnotouriste http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2298_alain_marty_notouriste.htm <p>Homme de business et de vin, <strong>Alain Marty</strong> est aussi homme de partage et de p&eacute;dagogie. Il vient de publier <strong>&OElig;notourisme &amp; Spiritueux</strong>, un ouvrage qui a le m&eacute;rite de prendre le candidat &oelig;notouriste par la main et de lui donner les &eacute;l&eacute;ments simples n&eacute;cessaires &agrave; ses premiers voyages dans les vignobles de France et du monde. </p><p>Apr&egrave;s avoir d&eacute;livr&eacute; quelques cl&eacute;s de l&rsquo;histoire du vin et de l&rsquo;&oelig;notourisme, le livre pr&eacute;sente un carnet de visites s&eacute;lectionn&eacute;es et comment&eacute;es (cinq pour le Bordelais par exemple, mais d&rsquo;autres adresses sont cit&eacute;es). L&rsquo;ouvrage est clair et, gr&acirc;ce &agrave; l&rsquo;abondance des cartes et des illustrations, attrayant. On sauterait volontiers de Marco de Bartoli (Marsala) &agrave; la bodega Colom&eacute; (Salta), du ch&acirc;teau de Pennautier pr&egrave;s du canal du Midi &agrave; l&rsquo;&icirc;le de Santorin chez Matthew Argyros.</p><p>Pr&egrave;s d&rsquo;un quart du livre est consacr&eacute; au spiritourisme (rhum, whisky, armagnac, gin&hellip;), une mani&egrave;re pour Alain Marty de pr&eacute;parer les esprits &agrave; l&rsquo;organisation, en 2021 et par ses soins, du premier Mondial de l&rsquo;&oelig;notourisme et du spiritourisme.<br /></p><p><strong>&OElig;notourisme &amp; Spiritueux en France et dans le monde</strong> (Eyrolles), 2020, 24 &euro;<br /><a href="http://www.alainmarty.fr/" target="_blank"></a></p><p><a href="http://www.alainmarty.fr/" target="_blank">www.alainmarty.fr</a><br /></p><p><a href="http://www.invinoradio.tv/" target="_blank">www.invinoradio.tv</a><br /></p> Le dernier verre de François Villon http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2297_le_dernier_verre_de_francois_villon.htm &laquo; <em>Ung traict but de vin morillon,<br />Quant de ce monde voult partir. </em>&raquo;<p>Ce sont les deux derniers vers du <em>Testament</em> de Fran&ccedil;ois Villon, monument litt&eacute;raire o&ugrave; aucun mot ne vient au hasard. Celui de &laquo; morillon &raquo; est attest&eacute; depuis 1283 ; il d&eacute;signe une vari&eacute;t&eacute; de raisin noir et tire son nom de la couleur more, maure, fonc&eacute;e&hellip; Le c&eacute;page est connu en Bourgogne sous le nom de pinot et dans l&rsquo;Orl&eacute;anais &ndash; &eacute;norme vignoble au Moyen &Acirc;ge &ndash; sous celui d&rsquo;auvernat. </p><p>&Agrave; Paris au XVe si&egrave;cle, le vin coule &agrave; flots. Les trois-quarts des terres cultiv&eacute;es d&rsquo;&Icirc;le-de-France le sont en vigne. La qualit&eacute; est loin d&rsquo;&ecirc;tre au rendez-vous ; les vins, en majorit&eacute; blancs, sont acides. Les manipulations sont fr&eacute;quentes malgr&eacute; les contr&ocirc;les de la pr&eacute;v&ocirc;t&eacute; des marchands : on rajoute de la craie pour masquer l&rsquo;acidit&eacute;, on sucre avec du miel, on rajoute de l&rsquo;eau. &laquo; <em>Desmembrez soient &agrave; quatre grans chevaux, / Les taverniers qui brouillent nostre vin</em> &raquo;, s&rsquo;emporte le po&egrave;te.<br />Pourtant, certains vins se distinguent et abreuvent ceux qui peuvent les payer ; ils sont d&rsquo;Argenteuil, de Chaillot et de Suresnes ou, de moindre qualit&eacute; mais acceptables, d&rsquo;Issy, de Vanves et de Vaugirard. Il y avait des vignes de morillons &agrave; Vaugirard (une rue en a gard&eacute; le nom). </p><p>Le vin de morillon est de consommation agr&eacute;able : que Villon souhaite en boire &agrave; son dernier moment est compr&eacute;hensible. D&rsquo;autant que par sa couleur et son nom, ce vin s&rsquo;associe bien &agrave; la mort. Villon aime &agrave; jouer s&eacute;rieusement avec les mots : <em>mort Villon</em> et <em>morillon</em>. Boire, la seule chose &agrave; faire avant de mourir. Les gestes finaux du po&egrave;te sont en tout cas d&eacute;termin&eacute;s. C&rsquo;est du vin qu&rsquo;il boit comme il en a bu autant que possible, loin de la &laquo; froide eau &raquo; de la prison de Meung-sur-Loire cit&eacute;e au tout d&eacute;but du <em>Testament</em>. C&rsquo;est d&rsquo;un trait qu&rsquo;il le boit. C&rsquo;est de sa volont&eacute; qu&rsquo;il part, la vie ne lui est pas enlev&eacute;e. Deux ans apr&egrave;s ces vers, Villon, banni de Paris, dispara&icirc;t ; on n&rsquo;entend plus parler de lui. Il laisse son <em>Testament</em>, et comme dans le Nouveau Testament, le Christ &agrave; son dernier repas (&laquo; <em>Buvez-en tous car ceci est mon sang</em> &raquo;, Matthieu 26.28), Villon partage avec nous son dernier verre de vie. <br /></p><p>&laquo;<em> Saichiez qu&rsquo;il fist, au departir : <br />Ung traict but de vin morillon</em> &raquo;.<br /></p> Le vignoble de Saint-Malo http://www.winetourisminfrance.com/fr/breves/2296_le_vignoble_de_saint_malo.htm <p>Des &eacute;tudes tr&egrave;s pr&eacute;cises r&eacute;v&egrave;lent l&rsquo;anciennet&eacute; de la culture de la vigne autour de <strong>Saint-Malo</strong>, dans l&rsquo;arri&egrave;re-pays malouin, d&eacute;nomm&eacute;<strong> Clos-Poulet</strong>. A bien y regarder, la r&eacute;gion connait moins de pluies qu&rsquo;&agrave; Bordeaux et plus de soleil qu&rsquo;en Champagne. <strong>Saint Malo</strong> (ou Maclou) &eacute;tait d&rsquo;ailleurs aussi vigneron comme le rapporte la chronique lorsqu&rsquo;il va &laquo; cultiver une vigne qu'il avait trouv&eacute;e en ce pays ; il b&ecirc;chait au pied des ceps, il coupait toutes les branches qui auraient pu nuire &raquo;. <br />Du XIe au XIIIe si&egrave;cles, l&rsquo;exploitation appartient comme souvent &agrave; des <strong>monast&egrave;res</strong>, notamment suite &agrave; des donations. Exploitation pour le vin, perception de d&icirc;mes ; les int&eacute;r&ecirc;ts alimentaires, spirituels et &eacute;conomiques de la possession de vignes se confondent. Ensuite, les possessions des <strong>seigneuries </strong>font &eacute;tat de vignes et de &laquo; preczouers &raquo; (pressoirs). On conna&icirc;t l&rsquo;existence de vignes tout autour de la <strong>Rance</strong> : &agrave; Dinan, Saint-M&eacute;loir des Ondes, Lancieux, Ploubalay, Cr&eacute;hen et &agrave; Saint-Suliac, tr&egrave;s r&eacute;put&eacute;, donnant des &laquo; pipes de vin breton du creu de Sainct Sulia. &raquo;<br />Le vignoble de la Rance, le plus septentrional de Bretagne, n&rsquo;est plus mentionn&eacute; au-del&agrave; du XVIIIe si&egrave;cle. La concurrence des vins parisiens, poitevins et m&ecirc;me bordelais en est la cause.</p><p>A <strong>Saint-Suliac</strong>, le mont Garrot domine du haut de ses 73 m&egrave;tres toute la vall&eacute;e de la Rance. Il est r&eacute;put&eacute; abriter, pli&eacute;e en sept, la d&eacute;pouille de Gargantua. Depuis 2003, des passionn&eacute;s - l'association des <strong>Vignerons de Garo</strong> - font rena&icirc;tre le vignoble, une parcelle expos&eacute;e plein sud de 1 000 pieds de chenin (et de rondo, un hybride peu local).</p><p>A quelques kilom&egrave;tres au nord, &agrave; Saint-Jouan-des-Gu&eacute;rets, <strong>&Eacute;douard Cazals</strong> vient de cr&eacute;er, en 2019, la parcelle des Longues-Vignes (nom connu depuis 1600), deux hectares plant&eacute;s de 9 000 pieds de chardonnay, pinot noir et grolleau. Les premi&egrave;res vendanges sont pr&eacute;vues pour l'automne 2021 !</p><p>Enfin, un peu plus &agrave; l&rsquo;est, un projet associatif de plantation de chardonnay a vu le jour &agrave; <strong>Mont-Dol</strong>, au-dessus de la baie du Mont-Saint-Michel.</p><p>Un vignoble, c&rsquo;est une dynamique g&eacute;ohistorique : l&rsquo;histoire peut faire d&eacute;faut, mais la g&eacute;ographie reste !<br /></p> Trois jours d’archéologie du vin http://www.winetourisminfrance.com/fr/magazine/2295_trois_jours_d_archeologie_du_vin.htm <img src="http://www.winetourisminfrance.com/images/redac/2295_image1.jpg" align="right" /> Les Journées de l’Archéologie ont lieu du 19 au 21 juin 2020 et - ça tombe bien - le vin a des milliers d’années.